Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer
Articles originaux web

Tu n’as sur moi aucun pouvoir

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de janvier 2021

Paru d'abord sur notre site le 7 mai 2020.


Comme tout le monde, j’ai fait face à des craintes liées au coronavirus. Mais chaque fois que la peur apparaît, j’ai une réponse basée sur la prière et inspirée par les paroles de défense que Christ Jésus a prononcées lorsqu’il a été questionné par Pilate, avant d’être crucifié. Ma prière est : « Tu n’as sur moi aucun pouvoir ! »

Pilate, gouverneur de la province romaine de Judée, avait demandé à Jésus : « Est-ce à moi que tu ne parles pas ? Ne sais-tu pas que j’ai le pouvoir de te crucifier, et que j’ai le pouvoir de te relâcher ? Jésus répondit : Tu n’aurais sur moi aucun pouvoir, s’il ne t’avait été donné d’en haut. » (Jean 19:10, 11)

Jésus n’avait pas peur de Pilate. Il comprenait que sa vie était spirituelle, qu’elle était dans les mains de Dieu, et qu’il n’y avait rien que Pilate puisse faire pour l’empêcher de mener à bien sa mission. La valeur de sa foi a été prouvée quelques jours plus tard lorsqu’il est sorti de la tombe ainsi qu’il l’avait annoncé, en ayant vaincu la mort. Il a prouvé que Dieu avait sur lui le seul pouvoir qui soit.

Aujourd’hui, les récits de contagion, d’infection et de décès envahissent les ondes et inondent Internet. Plutôt que de céder à la crainte, nous pouvons y répondre en nous appuyant sur la même autorité spirituelle et la même domination que celles exprimées par Jésus lorsqu’il répondit à Pilate qu’il ne pouvait exercer sur lui aucun pouvoir à moins que celui-ci ne vienne de Dieu. Nous pouvons suivre l’exemple de la foi inébranlable en Dieu qu’avait Jésus, et neutraliser les menaces qui pèsent sur notre santé grâce à la compréhension claire de la toute-puissance de Dieu. Nous pouvons trouver la sécurité en sachant que Dieu est plus grand et plus puissant que toutes les craintes liées à un virus !

Il y a quelques mois, pendant un voyage, j’ai été malade, avec des symptômes qui ressemblaient à ceux de la grippe, laissant ainsi penser que cela allait durer longtemps. J’ai prié consciencieusement pour en être délivré, mais je sentais que j’étais en train de perdre la bataille, car les symptômes empiraient. Alors que je réfléchissais aux idées avec lesquelles je pourrais prier, un aperçu de la toute-puissance de Dieu a soudain éclairé ma pensée. J’ai compris que ce n’était pas moi qui combattais, c’était Dieu ! Dieu était le pouvoir qui allait vaincre la maladie, renverser les symptômes, et restaurer ma santé.

Nous pouvons trouver la sécurité en sachant que Dieu est plus grand et plus puissant que toutes les craintes liées à un virus !

Mon sentiment d’impuissance s’est évanoui lorsque j’ai accepté que la puissance de Dieu était à l’œuvre pour moi. Je pouvais faire confiance à Dieu pour réaliser spirituellement ce que j’étais incapable d’accomplir humainement. J’ai ressenti un sentiment de paix qui a marqué un revirement, et je me suis rapidement endormi profondément. Lorsque je me suis réveillé le lendemain matin, tous les symptômes avaient disparu. J’étais libre. Il a été démontré que la suggestion que la maladie pouvait empêcher le contrôle harmonieux de mon être par Dieu était fausse.

Nous pouvons appliquer les mêmes vérités aux craintes que nous pourrions ressentir en ce moment. Le livre d’étude de la Science Chrétienne contient un « exposé scientifique de l’être » qui explique dans sa première phrase que : « Il n’y a ni vie, ni vérité, ni intelligence, ni substance dans la matière ». (Mary Baker Eddy, Science et Santé avec la Clef des Ecritures, p. 468) Un virus, en tant que matière, ne possède pas d’intelligence. Il ne peut pas comploter, planifier ou exécuter un plan. Il est dépourvu d’entendement. Tout effet qui lui est associé ne vient pas du virus lui-même, mais des peurs et des fausses croyances à son sujet, accumulées dans la pensée collective. La bonne nouvelle est que ces peurs et ces fausses croyances peuvent être renversées grâce à la compréhension de Dieu et de Sa toute-puissance. Ainsi que l’a écrit Mary Baker Eddy : « En période de maladie contagieuse, les scientistes chrétiens s’efforcent de s’élever dans la conscience du véritable sens de l’omnipotence de la Vie, de la Vérité et de l’Amour, et ce grand fait de la Science Chrétienne, lorsqu’il est réalisé, arrêtera une contagion. » (La Première Eglise du Christ, Scientiste et Miscellanées, p. 116)

La conscience que Dieu – Vie, Vérité et Amour divins – a tout pouvoir stoppe la contagion en dissolvant les craintes et les fausses croyances qui propagent la maladie. C’est ce qui a mis fin à ma souffrance cette nuit-là. J’ai vu l’omnipotence de Dieu et la peur m’a quitté. Une fois que la peur a été vaincue, la maladie a disparu.

Jésus a constamment illustré la capacité qu’a la puissance de Dieu de renverser les symptômes de la maladie. Un jour, il a guéri la belle-mère de son proche disciple, Pierre. La Bible dit : « Jésus se rendit ensuite à la maison de Pierre, dont il vit la belle-mère couchée et ayant la fièvre. Il toucha sa main, et la fièvre la quitta ; puis elle se leva, et le servit. » (Matthieu 8:14, 15) Jésus savait qu’il n’y a pas de pouvoir en dehors de Dieu, et cette compréhension lui a permis de guérir et de bénir les autres, notamment cette femme. Sa fièvre a disparu, et sa santé a été rétablie.

Nous ne sommes pas impuissants face au coronavirus. Lorsque la crainte concernant sa propagation émerge, nous pouvons nous adresser à la peur avec l’autorité de la compréhension spirituelle, et déclarer : « Tu n’as sur moi aucun pouvoir ! » Lorsque nous voyons des images effrayantes de la maladie, dépeintes dans les médias, et que ces images tentent de prendre place durablement dans nos pensées, nous pouvons les maintenir hors de notre conscience en acceptant la vérité de ces mots : « Tu n’as sur moi aucun pouvoir ! » Si des symptômes apparaissent sur le corps, témoignant de la présence de la maladie, nous pouvons protester avec véhémence en disant : « Tu n’as sur moi aucun pouvoir ! », soutenus par une compréhension de l’omniprésence de Dieu. C’est cette compréhension spirituelle qui dissout ces symptômes et restaure la santé.

Ainsi que Jésus l’a compris, Dieu est le seul qui ait un pouvoir sur nous. Ceci est une vérité démontrable que nous aussi pouvons comprendre et démontrer.

More in this issue / janvier 2021

La mission du Héraut

La lecture du Héraut garde [la] pensée en harmonie avec le Principe divin qui gouverne l’univers entier - Dieu. Cette préparation spirituelle [...] permet de faire face aux hebdomadaires et aux journaux télévisés en affirmant la bonne nouvelle de la présence de Dieu, toujours là pour secourir et protéger. Le Héraut se compose d’articles et de témoignages écrits par des personnes qui mettent en application ce que leur apprend la Science Chrétienne, et qui ont prouvé que ses enseignements apportent la guérison et le réconfort.

– Heloísa G. Rivas, Le Héraut de la Science Chrétienne, janvier 1998

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.