Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer
Articles originaux web

Pas effrayé, mais pas naïf non plus

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de juin 2020

Paru d'abord sur notre site le 30 mars 2020.


Comme bien d’autres dans la société, j’ai entendu les mêmes discours que ceux qu’ils ont écoutés – ceux des médias, du gouvernement, des proches – et le sujet principal en est à peu près toujours le même : le coronavirus. Beaucoup ont appris un mot nouveau, lequel fait peur à un trop grand nombre.

Mais une phrase toute simple m’est récemment venue à l’esprit. C’est celle-ci : le Christ énonce le bien, à l’intérieur même de notre conscience. Quelle différence saisissante avec toutes les choses négatives que j’absorbais ! J’ai bien vu que cette pensée nettement plus encourageante se trouve à l’origine dans Science et Santé avec la Clef des Ecritures de Mary Baker Eddy. En effet, l’auteure écrit : « Le Christ est la vraie idée énonçant le bien, le message divin de Dieu aux hommes, parlant à la conscience humaine. » (p. 332)

Mais cette phrase ne me disait pas d’ignorer la période difficile que traverse actuellement la société. J’y ai trouvé l’assurance qu’il se passait quelque chose de plus que toutes les discussions au sujet de la contagion. Le Christ est cette nature semblable à Dieu que Jésus a incarnée pleinement et avec succès durant sa vie humaine.  Jésus a promis que ce Christ a toujours existé et existera toujours. Le Christ nous parle de la bonté de Dieu, de Sa toute-puissance, et de la nature indestructible et immortelle de l’homme. Dans sa vie, Jésus a prouvé que ce « bien » énoncé par le Christ exerce sur nous une influence qui guérit et apaise. Il l’a prouvé maintes et maintes fois dans ses rapports avec les autres.

Au cours de ma vie, j’ai constaté une merveilleuse cohérence dans les enseignements de Jésus. J’ai eu la preuve que le Christ apporte un équilibre spirituel qui change littéralement notre vie. Ces changements ont beau demeurer inexplicables pour les sens matériels, ils sont tout à fait compréhensibles pour notre sens spirituel.

A plusieurs reprises, j’ai vécu des moments où tout le monde s’attendait à ce que la contagion évolue d’une certaine façon, ce qui n’a pas été du tout le cas. Et il est même arrivé qu’une sorte de contagion mentale s’arrête net. Un jour, après m’avoir réduit plusieurs fractures à la suite d’un accident, un chirurgien m’a expliqué que je devais prendre différents médicaments afin d’éviter des complications possibles. Il m’a parlé d’un médicament destiné à prévenir un problème qui, selon lui, pouvait m’être fatal. Je n’ai certainement pas pris son avertissement à la légère, mais j’ai préféré me protéger avec ce que j’avais appris au cours des ans concernant le Christ guérisseur. Malgré tout, sa mise en garde a eu un peu l’effet d’une contagion, passant de sa pensée à ma pensée.

Le Christ apporte un équilibre spirituel qui change littéralement notre vie.

Quelques jours plus tard, le problème précis dont il m’avait parlé s’est développé. J’ai alors fait quelque chose dont je n’avais pas l’habitude, et qui ne servait à rien : j’ai cherché des informations sur ce problème dans une publication médicale. Effectivement, le mot « fatal » figurait en bonne place dans la description. Au début, la peur a tenté de prendre le dessus. Mais j’ai peu à peu discerné le Christ « énonçant le bien », en qui j’avais confiance, et je n’ai pas tardé à ressentir une paix et une confiance spirituelles. J’ai prié de façon spécifique au sujet de ce problème, et il a disparu en quelques jours.

Cet énoncé du bien est une promesse faite à toute personne vivant sur cette planète. Science et Santé affirme aussi que le Christ est « une influence divine toujours présente dans la conscience humaine » (p. xi). Nul n’est privé de cette influence curative. En nous ouvrant à son message, nous reconnaissons que c’est la seule influence véritable, et la paix qu’elle apporte élimine la discordance humaine.

Il n’est pas nécessaire d’avoir une grande connaissance du Christ pour vous ouvrir à sa présence divine et discerner le bien qu’il énonce. En fait, lorsque le point de vue énoncé par les voix qui vous environnent occupe trop de place dans votre conscience, prenez un moment pour reconnaître que le Christ énonce le bien, et écoutez son message directement dans votre pensée : il vous assure que vous êtes en sécurité en Dieu.

More in this issue / juin 2020

La mission du Héraut

La lecture du Héraut garde [la] pensée en harmonie avec le Principe divin qui gouverne l’univers entier - Dieu. Cette préparation spirituelle [...] permet de faire face aux hebdomadaires et aux journaux télévisés en affirmant la bonne nouvelle de la présence de Dieu, toujours là pour secourir et protéger. Le Héraut se compose d’articles et de témoignages écrits par des personnes qui mettent en application ce que leur apprend la Science Chrétienne, et qui ont prouvé que ses enseignements apportent la guérison et le réconfort.

– Heloísa G. Rivas, Le Héraut de la Science Chrétienne, janvier 1998

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.