Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer
Articles originaux web

Pour les enfants

Jamie et le pétunia en plastique

Du Héraut de la Science Chrétienne. Publié en ligne - 11 mai 2020


Mon ami Jamie était élève dans un internat pour les scientistes chrétiens. Un matin, il s’est réveillé avec un gros rhume.

Il s’est mis à réciter mentalement « l’exposé scientifique de l’être », tiré de Science et Santé avec la Clef des Ecritures de Mary Baker Eddy : « Il n’y a ni vie, ni vérité, ni intelligence ni substance dans la matière. » (p. 468) A l’école du dimanche, il avait appris que la matière ne pouvait pas prendre froid, parce que la matière était incapable de se considérer comme étant malade ou en bonne santé. Il était l’enfant parfait de Dieu et il n’était pas soumis aux prétendues lois régissant la matière.

Jamie a minutieusement récité en entier l’exposé de Science et Santé. Le rhume était toujours là. Il a répété l’exposé.

Tout triste, Jamie est allé prendre sa douche. En chemin, il a continué de répéter « l’exposé scientifique de l’être ». Sous la douche il le répétait encore et encore. Il l’a rabâché en s’habillant, en faisant son lit et en rangeant sa chambre. Le rhume était toujours là, et son camarade de chambre le voyait très bien aussi.

« Est-ce que ça va ? » a demandé Léon. « Si l’on veut », a répondu Jamie. « Eh bien, tu ferais mieux de continuer à travailler » a répliqué son camarade.

« Qu’est qu’il veut dire par “travailler” ? » s’est dit Jamie. « C’est ce que je fais ! »

Au petit déjeuner, Marcus, l’ami de Jamie, a remarqué qu’il avait un rhume et lui a rappelé que le lendemain avait lieu un match important. Jamie a pensé au match de basket, au rhume et à la frustration qu’il ressentait. Il a décidé de traverser le campus pour aller voir la nurse de la Science Chrétienne.

La mission de la nurse était de soutenir les élèves de l’école qui désiraient être guéris par la prière. La nurse, Mme Pointe, s’est approchée de lui. Elle s’est arrêtée pour prendre un pétunia. « Dis-moi, Jamie, quelle est la différence entre toi et ce pétunia en plastique ? »

En cours de science, Jamie avait appris beaucoup de choses au sujet de la matière organique et inorganique, des molécules, de l’ADN, de la structure atomique, des composés, des mélanges et des éléments. Il lui a expliqué la différence entre sa structure et celle du pétunia. Il avait l’impression d’avoir été très complet dans ses explications. « Donc ce que tu dis, en gros, c’est que ce pétunia et toi vous êtes constitués de la même matière, mais organisée de manière différente. Pourtant tu as un rhume et pas le pétunia. En quoi êtes-vous différents ? » a-t-elle demandé.

« Moi, je pense ! » a répondu Jamie. « J'ai répété “l'exposé scientifique de l’être” environ mille fois. Et j’ai presque fini ma deuxième lecture de la Leçon biblique. »

« Mais as-tu appliqué ce que tu as lu et pensé à ton état, et as-tu corrigé tes pensées au sujet de toi-même et des autres ? » a demandé Mme Pointe. « Tu as admis que le pétunia et toi-même êtes tous les deux constitués de la même matière. Es-tu donc matière ? »

Elle a ouvert Science et Santé et a trouvé l’endroit où il est écrit : « Au Thibet, une des formes du culte consiste à parcourir les rues avec un moulin à prières, et à s’arrêter aux portes en le faisant tourner afin de gagner un sou. » (p. 10)

« Il me semble que c’est ce que tu as fait – faire des prières en répétant des mots, sans réfléchir au sens. » a-t-elle dit.

Jamie a eu un petit sourire, se souvenant qu’il avait vu ce passage alors qu’il lisait Science et Santé ce matin-là. « J’ai prié sans mettre en pratique, c’est ça ? »

Jamie s’est tourné vers Dieu pour savoir ce dont il avait besoin pour être guéri. De nouveau « l’exposé scientifique de l’être » est venu à sa pensée, mais cette fois-ci, il a vraiment réfléchi et s’est appliqué les idées à lui-même. Cela l’a amené à s’interroger sur la façon dont il avait considéré son camarade de chambre et ses amis. Il n’avait pas fait preuve de beaucoup d’amour, ni n’avait été semblable à Dieu ces temps derniers. Il a rejeté son ressentiment et l’a remplacé par l’amour. Il a raisonné ainsi : puisqu’il n’y a qu’un seul Entendement et que nous reflétons tous cet Entendement, il ne peut y avoir d’inharmonie, de colère ou de ressentiment envers des amis. En vérité, il n’existe pas plusieurs entendements qui peuvent entrer en conflit, et être froid ou inamical envers les autres n’est pas une manifestation d’amour. L’homme créé par Dieu, y compris Jamie, Léon, Marcus et tous les autres, reflète l’amour de Dieu. Jamie a ressenti alors la paix et l’humilité. Il a pris une grande inspiration – le rhume avait disparu. Complètement. Il a remercié Dieu pour l’idée curative qui lui était venue.

Il a pris le pétunia en plastique et il est allé voir Mme Pointe. « Devinez ce que nous avons maintenant en commun cette fleur et moi ? » lui a-t-il demandé. « Quoi donc ? » « Nous n’avons pas de rhume. »

Plus d’articles web

La mission du Héraut

La lecture du Héraut garde [la] pensée en harmonie avec le Principe divin qui gouverne l’univers entier - Dieu. Cette préparation spirituelle [...] permet de faire face aux hebdomadaires et aux journaux télévisés en affirmant la bonne nouvelle de la présence de Dieu, toujours là pour secourir et protéger. Le Héraut se compose d’articles et de témoignages écrits par des personnes qui mettent en application ce que leur apprend la Science Chrétienne, et qui ont prouvé que ses enseignements apportent la guérison et le réconfort.

– Heloísa G. Rivas, Le Héraut de la Science Chrétienne, janvier 1998

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.