Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer
Articles originaux web

Pour les jeunes

Ce que j’apprends au sujet de la contagion

Du Héraut de la Science Chrétienne. Publié en ligne - 23 mars 2020


Ça s’est toujours passé comme ça : un membre de ma famille ou un ami s’enrhume, et ensuite, je m’enrhume. Cela m’a toujours semblé quasiment inévitable.

Cependant, depuis que je suis toute petite, j’apprends quelque chose de différent à l’école du dimanche de la Science Chrétienne. On m’a appris que la pensée : « Ils sont malades, et maintenant, je vais l’être aussi » n’est pas une pensée que je dois accepter. On m’a appris que Dieu est le bien, qu’Il est tout-puissant et qu’Il prend soin de notre santé. De plus, il nous a créés spirituellement, ce qui signifie que nous sommes protégés de la contagion ou de la maladie parce que rien de spirituel ne peut être malade.

J’ai donc finalement décidé qu’il fallait que ça cesse. Je me suis engagée à contester la suggestion selon laquelle la contagion est une chose sur laquelle je n’ai pas de prise, en affirmant que Dieu contrôle vraiment ma santé (ainsi que la santé de ma famille et celle de mes amis).

A cette époque, j’ai commencé à fréquenter un pensionnat ; je vivais dans le dortoir des filles. Durant le semestre d’automne, il y a eu un moment où il semblait que tout le monde autour de moi tombait malade. Alors que de plus en plus de gens commençaient à ne pas se sentir bien, il était de plus en plus difficile de simplement espérer que je ne tomberais pas malade. Je me suis souvenue de mon engagement, et j’ai su que je pouvais me tourner vers Dieu pour obtenir de l’aide.

J’ai trouvé ce passage de Science et Santé avec la Clef des Ecritures, de Mary Baker Eddy, très utile : « La Vérité traite la contagion la plus maligne avec une parfaite assurance. » (p. 176) Donc, chaque fois que je voyais quelqu’un tousser ou éternuer, j’affirmais avec confiance que chacun de nous a la vie, le mouvement et l’être dans la Vérité – qui est un autre nom pour Dieu. (Voir Actes des apôtres 17:28) Cela signifie qu’il n’y a aucune place pour tout ce qui est dissemblable à la Vérité, comme la suggestion, ou le mensonge, de la contagion.

J’ai aussi prié avec le fait que Dieu est la seule cause et le seul créateur. Puisque Dieu est le bien, Dieu ne peut pas avoir créé la maladie et ne peut pas en être la cause, puisque le bien ne peut être la cause du mal. Donc en réalité, la maladie ne peut pas réellement exister ou faire partie de mon expérience, ou de celle de quiconque.

Je suis heureuse de dire que je n’ai dû renifler qu’une fois durant tout le semestre, et je sais que c’est grâce à mes prières. Je suis très reconnaissante d’avoir pu dépasser le simple souhait de ne pas tomber malade, et d’avoir ressenti l’assurance que Dieu maintient chacun de nous en parfaite santé, et qu’il est possible de le démontrer dans notre vie.

Plus d’articles web

La mission du Héraut

La lecture du Héraut garde [la] pensée en harmonie avec le Principe divin qui gouverne l’univers entier - Dieu. Cette préparation spirituelle [...] permet de faire face aux hebdomadaires et aux journaux télévisés en affirmant la bonne nouvelle de la présence de Dieu, toujours là pour secourir et protéger. Le Héraut se compose d’articles et de témoignages écrits par des personnes qui mettent en application ce que leur apprend la Science Chrétienne, et qui ont prouvé que ses enseignements apportent la guérison et le réconfort.

– Heloísa G. Rivas, Le Héraut de la Science Chrétienne, janvier 1998

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.