Skip to main content
Articles originaux web

Pour les jeunes

« Je peux m’appuyer sur Dieu pour guérir »

Du Héraut de la Science Chrétienne. Publié en ligne - 9 septembre 2019


Je suis élève de l’école du dimanche de la Science Chrétienne depuis neuf années. J’y ai appris que je peux compter sur Dieu pour guérir, et, grâce à la prière, j’ai surmonté la peur lors de mes examens scolaires, et j’ai obtenu des guérisons de problèmes relationnels ainsi que d’un problème à l’œil. J’aimerais partager la guérison de mon œil, parce qu’elle m’a permis de mieux comprendre le pouvoir de guérison de Dieu.

Un matin, au réveil, mes yeux étaient très irrités. Au début, j’ai ignoré la gêne, mais rapidement, mon œil gauche s’est mis à enfler, et un furoncle est apparu à côté.

Mon grand-père, qui n’est pas scientiste chrétien, était inquiet au sujet de ce furoncle. Il m’a emmenée chez un ophtalmologiste, qui a diagnostiqué une infection et m’a prescrit un traitement. Je n’avais aucun désir de prendre les médicaments, à cause de ce que j’avais appris à l’école du dimanche au sujet de la sollicitude constante de Dieu à mon égard. Alors, j’ai rangé les médicaments dans un placard afin que mon grand-père ne se sente pas offensé que je ne les prenne pas. Je souhaitais obtenir une guérison permanente en m’appuyant sur la prière.

Mon œil me faisait très mal, mais je n’avais pas peur, car je me souvenais des guérisons que j’avais obtenues par le passé. J’ai prié avec ce passage de Science et Santé avec la Clef des Ecritures, de Mary Baker Eddy : « Il n’y a pas de douleur dans la Vérité, et pas de vérité dans la douleur… » (p. 113) La Vérité est un autre nom pour Dieu, et je savais que puisque Dieu n’a pas créé la douleur, je ne pouvais pas la ressentir. 

J’étais reconnaissante qu’après avoir prié de cette manière, la douleur ait diminué. Mais le furoncle était toujours là, donc, le lendemain matin, j’ai demandé à une praticienne de la Science Chrétienne de prier avec moi. Elle a partagé deux passages de Science et Santé qui m’ont été très utiles. Le premier était la définition spirituelle des yeux dans le Glossaire : « Discernement spirituel – non matériel, mais mental. » (p. 586) Et le second était : « Demeurez ferme dans votre compréhension du fait que l’Entendement divin gouverne, et que, dans la Science, l’homme reflète le gouvernement de Dieu. Ne craignez pas que la matière puisse souffrir, enfler, s’enflammer en vertu d’une loi quelconque, puisqu’il est évident en soi que la matière ne peut ressentir ni douleur ni inflammation. » (p. 393)

En priant avec ces passages, j’ai commencé à comprendre qu’il n’y a aucune loi qui puisse causer un gonflement ou une inflammation des yeux ; en tant que création de Dieu, je suis spirituelle et je ne suis soumise qu’aux lois divines du bien. J’ai aussi vu plus clairement que j’inclus en permanence les qualités divines de pureté et de santé.

En quelques jours, à la fois le gonflement et le furoncle ont disparu, et mon œil est redevenu normal. Cette expérience a accru ma confiance dans le fait que tout est possible à Dieu, et je suis encore plus investie dans les enseignements de la Science Chrétienne. Je remercie Dieu pour cette guérison.

Plus d’articles web

La mission du Héraut

J’ai découvert que lire le *Héraut* est un merveilleux moyen de garder la pensée élevée. Il montre que des gens, partout dans le monde, sont inspirés par les idées de *Science et Santé* et les mettent en pratique. Et il en résulte qu’ils sont en meilleure santé et mènent une vie plus harmonieuse.

Les témoignages de guérison dans le magazine m’ont tout particulièrement rassurée en me montrant que la guérison spirituelle a bien lieu aujourd’hui, et que tout le monde est capable de guérir et d’être guéri par la prière ; ce n’est pas un privilège réservé à quelques-uns.

– Ivonne Gil Rivas, Le Héraut de la Science Chrétienne, octobre 2018 

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.