Skip to main content
Articles originaux web

Pour les jeunes

Le sens de la vie

Du Héraut de la Science Chrétienne. Publié en ligne - 26 mars 2019


Je n’avais ni temps, ni intérêt pour la religion. Je travaillais dans une agence de publicité sur Madison Avenue, à New York, et ma vie était remplie de bonnes choses : de l’argent, des voyages, de beaux vêtements et une maison de vacances absolument parfaite.

Après New York, j’ai déménagé à Los Angeles, pour travailler à Hollywood. J’étais comblée... Enfin, c’est ce que je croyais jusqu’à ce qu’un soir, des amis viennent dîner. Nous passions du bon temps, grignotant et buvant quelques verres de vin, lorsque des questions relatives au sens de la vie ont surgi. Des questions du genre : Pourquoi sommes-nous ici ? Quelle est la signification de la vie ?

Et là, perçant le léger brouillard dû au vin et aux réponses intellectuelles (pas très profondes cependant), une petite lumière, une pensée, a surgi dans mon esprit : Tu sais pourquoi tu es ici. Tu l’as appris à l’école du dimanche.

On aurait pu croire que je menais une vie bien remplie, et que la Science Chrétienne, telle que je la concevais à cette époque, ne cadrait pas vraiment avec. J’étais allée à l’école du dimanche de la Science Chrétienne jusqu’à la fin du lycée. Mais quand j’ai quitté la maison, la Science Chrétienne est passée à l’arrière-plan. Je ne l’ai jamais vraiment quittée, mais jusqu’à ce que j’aborde la trentaine, je ne l’ai jamais vraiment adoptée non plus. Ma mère était praticienne de la Science Chrétienne. Elle aidait les autres à résoudre leurs problèmes par la prière. Lorsque je suis allée à l’université, j’ai été prise par beaucoup de choses, mais je lui demandais de prier pour moi lorsque j’en avais besoin. Et j’ai eu des guérisons. Mais Dieu, l’église et tout ce qui avait trait à ma propre pratique de la Science Chrétienne étaient on ne peut plus loin de ma pensée.

Cependant, je ne parvenais pas à ignorer la pensée qui était venue à moi ce soir-là, et en réalité, je ne le voulais pas. Je savais pourquoi nous sommes ici. Donc, après le départ de mes amis, j’ai ressorti mes exemplaires poussiéreux – car cela faisait longtemps que je ne les avais pas ouverts – de la Bible et de Science et Santé avec la Clef des Ecritures, de Mary Baker Eddy. C’est à ce moment que la seconde idée est venue à ma pensée. Je me suis rappelé que Mary Baker Eddy ouvrait souvent sa Bible au hasard et laissait Dieu lui parler au travers d’un verset, priant avec les idées qu’il contenait et trouvant de l’inspiration et des conseils dans ce que ces idées signifiaient. Je vais faire cela, ai-je pensé. Je vais ouvrir ma Bible et laisser Dieu me parler.

Mes yeux se sont alors posés sur ce verset des Proverbes : « Recommande à l’Eternel tes œuvres, et tes projets réussiront. » (16:3) Un sens de liberté m’a submergée. Durant toutes ces années, j’avais eu tout ce que je désirais, sauf de la spiritualité. Soudain, j’ai réalisé combien j’avais été en manque de spiritualité, et combien j’avais désormais soif de spiritualité, soif de quelque chose qui était plus profond et qui avait plus de sens que les indicateurs superficiels de succès et de bonheur.

Tout s’est passé très vite après cela. J’ai acheté un exemplaire du Livret trimestriel de la Science Chrétienne et j’ai recommencé à lire les leçons bibliques. Je voulais être capable de prier de manière plus efficace pour les problèmes auxquels je faisais face, ainsi que pour les personnes de mon entourage. Je suis donc retournée à l’église, où j’ai rencontré une communauté de personnes consacrées, qui priaient les unes pour les autres, ainsi que pour le monde. Quelques mois plus tard, j’ai également suivi le Cours Primaire de Science Chrétienne : un cours intensif sur la guérison spirituelle. Je suis devenue aumônière de la Science Chrétienne et j’ai travaillé dans les prisons du Comté de Los Angeles pendant douze ans. Pourquoi ? Parce que lorsque je me suis réellement tournée vers la Science Chrétienne, j’ai compris : ce que la Science Chrétienne explique concernant l’existence – que celle-ci est créée par Dieu, et que Dieu en prend soin, ce qui est très différent de ce que montrent les apparences – peut toucher la vie de chacun grâce à la guérison, quelle que soit la situation. Et j’ai réalisé que la Science Chrétienne m’avait donné les moyens de partager cela avec les autres.

Un tournant s’est opéré dans ma relation avec la Science Chrétienne lorsque j’ai réalisé que ce n’était pas une question de religion dans laquelle j’avais été élevée, ou de culture religieuse, et que cela n’avait rien à voir avec la conception que d’autres entretenaient de la Science Chrétienne. Il s’agissait de ma propre pratique authentique, basée sur mon propre engagement, mes prières et mon désir d’aider mon prochain. Et j’ai vu que ma pratique de la Science Chrétienne dépassait le cadre de ma propre existence, et les murs de mon église. Tout le monde mérite de connaître la réalité de l’amour de Dieu, un amour qui étreint, qui guérit et qui sauve. J’ai réalisé que ma vie pouvait être cela : vivre, en toute situation, ce que je savais être vrai à propos de Dieu et de nous tous, en tant qu’enfants bien-aimés de Dieu.

Ce que j’ai appris durant mes années à l’école du dimanche, c’est que lorsque nous comprenons davantage tout ce qu’est Dieu, et les effets pratiques et guérisseurs d’un telle compréhension, nous devenons capables de mieux servir et de mieux aimer les autres, exactement comme Christ Jésus. Grâce à la Science Chrétienne j’ai tout ce dont j’ai besoin pour ce faire, et j’ai découvert une vie qui est pleine de sens.

Plus d’articles web

La mission du Héraut

L'explication divinement inspirée que donne Mrs. Eddy de la mission du Héraut de la Science Chrétienne, créé en 1903, est devenue un symbole des activités du mouvement de la Science Chrétienne, qui englobent le monde entier. Ses paroles, gravées au frontispice de La Société d'Édition de la Science Chrétienne, sont les suivantes: « proclamer l'activité et la présence universelles de la vérité ». Le Héraut est une manifestation tangible du souci qu'avait notre Leader de partager avec toute l'humanité la précieuse connaissance de la Science de la Vie. Elle avait conscience que le Consolateur était venu pour « la guérison des nations ».

Alfred F. Schneider, Le Héraut de la Science Chrétienne, juillet 1978

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.