Skip to main content
Articles originaux web

La Science Chrétienne et les progrès humains

Du Héraut de la Science Chrétienne. Publié en ligne - 28 février 2019


Les mouvements de pensée se succèdent dans l’histoire de l’humanité. La Science Chrétienne s’apparente-t-elle à l’un de ces mouvements éphémères ?

Lorsque j’ai commencé à étudier les enseignements de la Science Chrétienne, l’idée ne m’a même pas effleurée qu’il s’agissait d’un mouvement de pensée. J’étais juste animée du profond désir de comprendre la nature de Dieu. Cette quête m’a, entre autres, conduite à assister à un service religieux dans une église du Christ, Scientiste. Le sermon, que j’ai écouté avec attention, se composait d’une lecture de passages de la Bible et de Science et Santé avec la Clef des Ecritures de Mary Baker Eddy. En réfléchissant à ce que j’entendais, j’ai ressenti le vif besoin d’approfondir les enseignements de la Science Chrétienne.

Dans la vitrine d’une salle de lecture de la Science Chrétienne du voisinage, la Bible et Science et Santé étaient exposés, grands ouverts, au regard des passants, pour qu’ils puissent y lire des passages soulignés. Je suis entrée, j’ai lu d’autres passages, et j’ai été inspirée à explorer plus complètement Science et Santé chez moi. J’ai donc acheté un exemplaire pour l’étudier avec la Bible, que j’aimais beaucoup lire.

A mesure que j’étudiais Science et Santé, ce Dieu dont la Bible nous apprend qu’Il est la Vérité, la Vie et l’Amour divins, m’a paru compréhensible et actif. J’ai aussi appris, peu à peu, à connaître la vraie nature de chacun, en tant que reflet spirituel de Dieu, Son image et Sa ressemblance, comme il est dit dans le premier chapitre de la Genèse. Tout cela était très nouveau et réconfortant. Tandis que je réfléchissais à cet enseignement, l’Esprit est devenu pour moi ce qui était réel, tandis que la matière perdait de sa réalité. Et puis une chose surprenante s’est produite : j’ai été instantanément guérie d’un problème physique qui durait depuis deux ans.

A l’époque, je ne comprenais pas comment j’avais été guérie, mais j’attachais un grand prix au fait que la substance de ces deux livres me permettait d’entrer en sainte communion avec Dieu. Je n’ai parlé à personne de ce que je découvrais. J’avais pris connaissance de ces livres dans mon intimité, comme un penseur qui a le désir fervent d’apprendre quelque chose de nouveau, et c’est tout naturellement que ma pensée « se mouvait » d’un sens matériel de la réalité vers un sens spirituel.

On lit dans la Genèse (1:2) : « L’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. » Seul Dieu, l’Esprit divin, qui est infini, toujours présent et toute action, peut et pourra jamais mouvoir la pensée humaine d’une base matérielle de ce qu’est la réalité à une base spirituelle ; de la matière temporelle à l’Esprit infini, qui est la seule substance véritable ; de l’erreur mortelle à la Vérité immortelle, qui est la Vie éternelle ; et de l’amour qui se transforme parfois en haine à l’Amour divin pur, qui ne peut qu’aimer. Rien d’autre ne saurait expliquer ce qui a produit ma guérison instantanée.

L’esprit humain en est incapable. En fait, il doit céder de lui-même à ce que révèle l’Esprit. Et lorsqu’il cède, les preuves du pouvoir suprême de Dieu se voient dans la guérison physique et la purification du caractère humain. C’est là la Science divine, ou lois démontrables de Dieu, appelée Science Chrétienne par sa découvreuse, Mary Baker Eddy. Dieu la lui a révélée, Il l’a guidée dans son étude de la Bible et notamment des enseignements de Christ Jésus ; Il l’a guérie ; Il lui a permis de comprendre la Science du Christ, de guérir comme Jésus, et d’apprendre aux autres à guérir ; Il a inspiré sa pensée dans la rédaction de Science et Santé, le livre d’étude de la Science Chrétienne. Grâce à ce livre, la Science Chrétienne, avec son pouvoir de guérir et de réformer, est accessible, compréhensible et démontrable universellement.

Bien sûr, cette première guérison obtenue il y a plusieurs dizaines d’années pourrait être réduite par l’esprit humain à un phénomène unique et inexplicable. Mais ce n’était pas un événement unique – loin de là ! Tout au long des années qui ont suivi, l’étude, la prière et la mise en pratique quotidienne de la Science Chrétienne m‘ont permis de rester en bonne santé, grâce au pouvoir préventif et curatif de cette Science. Je n’ai jamais pris de médicaments ni suivi le moindre traitement médical. J’ai également vu mon existence s’améliorer sous de nombreux aspects, et j’ai pu contribuer à la guérison d’autres personnes par le pouvoir de la prière. Cependant, j’ai encore beaucoup à apprendre, ce qui est stimulant. Cela montre que tous ceux qui sont prêts à écouter Dieu et à mettre en pratique la Science de l’Amour divin peuvent être guéris et guérir les autres, car Dieu est le pouvoir de guérison.

Mais la vie d’un scientiste chrétien implique beaucoup de travail. Il faut en permanence avoir faim et soif de compréhension spirituelle, se consacrer à l’étude quotidienne de la Science Chrétienne, s’efforcer sans égoïsme de mener une existence moralement pure, en accord avec les enseignements de Christ Jésus, et puis guérir les autres par la prière. « Si nous avons faim et soif d’une vie meilleure, écrit Mary Baker Eddy dans Ecrits divers 1883-1896, nous l’obtiendrons et deviendrons scientistes chrétiens ; nous apprendrons à bien connaître Dieu, et nous percevrons quelque peu l’homme idéal, l’homme réel, harmonieux et éternel. » (p. 235)

Dieu fait en sorte que tout être humain puisse humblement y parvenir. C’est Dieu qui élève la pensée à un niveau spirituel supérieur, au-dessus de tous les systèmes de pensée que l’esprit humain croit supérieurs au pouvoir de Dieu. L’apôtre Paul, auquel la pratique du christianisme du Christ valut beaucoup de persécutions, déclara ceci : « Je ne fais pour moi-même aucun cas de ma vie, pourvu que j’accomplisse ma course... » (Actes des apôtres 20:24) Et il accomplit sa course triomphalement.

La Science Chrétienne est un mouvement de la pensée qui sera toujours en avance sur son temps, favorisant les progrès humains, à l’échelle individuelle, chez tous ceux qui ressentent et vivent le pouvoir de guérison de Dieu grâce à leurs prières, à une fidélité absolue et à une vie consacrée. Il doit en être ainsi jusqu’à ce que tout péché, toute maladie, et même toute mort, soient détruits par la Science du Christ.

Comme le déclare Mary Baker Eddy dans la suite du passage précité : « Ce mouvement de la pensée doit faire avancer les siècles : il doit mettre correctement en marche les roues de la raison, éduquer les affections pour qu’elles atteignent des richesses plus élevées, et préserver le christianisme des préjugés d’une époque antérieure. »

Barbara Vining
Rédactrice en chef

Plus d’articles web

La mission du Héraut

Nos Hérauts sont remplis de compassion et de joie. S'exprimant avec la voix de la Vérité, ils apportent la guérison aux peuples. Ils promettent et proclament le bonheur et la liberté parce que, grâce à eux, la présence de Dieu devient une réalité tangible pour l'humanité entière.

Otto Bertschi, Le Héraut de la Science Chrétienne, d’octobre 1968 

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.