Skip to main content

GUÉRISON D’UN CHIOT

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de octobre 2010


Quand notre chiot, un Labrador jaune, a eu un grave problème de vue, j’ai tout de suite eu l’idée de prier pour elle. C’était il y a une quinzaine d’années environ. L’éleveur m’avait indiqué que quelques autres chiots venant de la même mère avaient développé un détachement de la rétine et une dysplasie de la hanche. Il y avait peu d’espoir qu’on trouve une solution médicale. Alors, pendant les premières semaines, tandis que j’observais les difficultés que notre petite chienne avait à marcher, puis la baisse importante de sa vue, j’ai réalisé que Dieu seul pourrait nous aider.

J’ai décidé qu'il était très important que je garde le silence et que je ne parle à personne de ces problèmes. Dans le Psaume 46, on lit: « Pause. Venez, contemplez les œuvres de l’Éternel... » (8, 9) Cette indication d’une pause est une notation destinée aux musiciens qui interprétaient les psaumes. Mais pour moi, l’idée de «pauser» était une remise en question de la tendance humaine à se tourner vers les autres pour parler de ses problèmes. Ma prière silencieuse m’apportait la paix; j’avais confiance en Dieu et me sentais capable de prier plus profondément au sujet de l’Esprit parfait, le Dieu qui guérit tout.

J’ai réfléchi à ce verset de la Prière du Seigneur: « Que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » Mary Baker Eddy en donne le sens spirituel suivant: « Donne-nous de savoir que – de même qu’au ciel, ainsi sur la terre – Dieu est omnipotent, suprême. » (Science et Santé, p. 17) Cette correspondance entre le ciel et la terre m’a touchée. Avant, j’avais parfois tendance à partir du problème pour trouver une solution. Mais en partant de cette phrase de la Prière du Seigneur, j’ai réalisé que j’ai le droit d’insister sur le fait que mon sens spirituel, venant de l’Esprit, gouverne tout ce que je vois sur la terre. Je peux partir de Dieu comme étant la Cause parfaite de tout effet parfait; je n’étais pas obligée d’accepter ce problème comme réel. Alors, chaque fois que je remarquais chez le chiot un problème de vue ou de mouvement, j’affirmais ceci: « Non ! Je connais Dieu mieux que ça ! Que Ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel! L’Esprit omnipotent et parfait gouverne sa création parfaite. » J’ai affirmé ces vérités en priant plusieurs fois par jour.

Il est intéressant de noter que pendant la même période, une deuxième difficulté s’est présentée chez nous. Un arbr`e dans notre jardin avait été touché par le gel, juste avant l’ouverture de toutes ses fleurs et les boutons étaient devenus tout noirs et pourrissaient. J’ai profité de l’occasion pour prier pour l’arbre comme pour le chiot. J’ai aussi lu Science et Santé régulièrement, en permettant aux idées de ce livre au sujet d’un Dieu parfait et d’une création parfaite, de nourrir mes prières. Deux phrases m’ont beaucoup aidée. « La fleur qui se fane, le bouton flétri, le chêne noueux, la bête féroce – les discordances telles que maladie, péché et mort – sont choses anormales. Ce sont les erreurs des sens, les déflexions changeantes de l’entendement mortel; ce ne sont pas les réalités éternelles de l’Entendement. » (p. 78)

J’ai compris que penser qu’une idée parfaite peut se flétrir – touchée par des conditions cruelles de froid ou de maladie – était une erreur des sens corporels et matériels, mais que cette erreur n’a rien à voir avec l’idée de l’Entendement ou Esprit divin. J’ai vu que malgré les apparences, les symptômes de cécité, de douleur et de maladie ne faisaient partie ni du chiot ni de l’arbre. C’était un faux concept humain de la création, perçue comme mortelle et matérielle. J’ai compris que la création de l’Esprit reflète l’Esprit en tant qu’être spirituel, pas comme une déflexion changeante et matérielle.

J’ai continué de prier silencieusement. Chaque fois que je voyais le chiot ou l’arbre, ou que je pensais à eux, je niais la cécité et la maladie comme ne faisant aucunement part de la création de Dieu. Je reconnaissais de plus en plus que la substance de tout être véritable est spirituelle. Toute la création a son identité et son existence en l’Esprit et est produite par lui. J’ai aussi acquis la certitude que la compréhension de la nature véritable du chiot et de l’arbre éliminerait ces faux symptômes de leur existence et de ma vue!

J’ai prié pendant tout un mois, et ces prières ont résulté en une guérison double et complète. Pendant des semaines, la petite chienne avait eu la vue limitée à un mètre. Soudain, un jour, elle a vu ma fille sortir de son arrêt de bus, à 300 mètres. Elle a aussitôt bondi vers elle à toute vitesse et sans aucune difficulté aux hanches. J’ai été témoin de la scène depuis le jardin. En ressentant et exprimant ma gratitude envers Dieu, j’ai levé les yeux au ciel et j’ai vu l’arbre. Tous les boutons flétris avaient été remplacés par des nouveaux, et l’arbre était rempli de belles fleurs. L’arbre était magnifique, et le chiot était guéri de façon permanente.

Quand je repense à cette expérience, je suis très reconnaissante d’avoir eu l’inspiration de prier en silence, sans discuter du problème avec d’autres. Dans la prière silencieuse, on reçoit les résultats par la révélation divine, et non à partir d’un torrent de pensées humaines ou de demandes humaines. Comme l’eau paisible reflète la splendeur complète d’un paysage coloré, la pensée calme et réceptive est capable de refléter la lumière de la vérité spirituelle, la lumière-Christ, ou vraie idée de Dieu et de Sa création. Je suis très, très reconnaissante.


ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / octobre 2010

La mission du Héraut

L'explication divinement inspirée que donne Mrs. Eddy de la mission du Héraut de la Science Chrétienne, créé en 1903, est devenue un symbole des activités du mouvement de la Science Chrétienne, qui englobent le monde entier. Ses paroles, gravées au frontispice de La Société d'Édition de la Science Chrétienne, sont les suivantes: « proclamer l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible ». Le Héraut est une manifestation tangible du souci qu'avait notre Leader de partager avec toute l'humanité la précieuse connaissance de la Science de la Vie. Elle avait conscience que le Consolateur était venu pour « la guérison des nations ».

—Alfred F. Schneider, Le Héraut de la Science Chrétienne, juillet 1978

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.