Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer
Article de couverture

LE DIEU À QUI J’ADRESSE MA PRIÈRE

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de janvier 2010


Prier, en temps de crise comme dans les moments calmes, est habituel pour Makengo Ma Pululu. En 1994, il enseignait au Rwanda quand le génocide a commencé contre l’ethnie Tutsi, dans ce pays de l’Afrique de l’Est. Lui-même et sa famille se sont réfugiés à Goma, en République Démocratique du Congo, son pays natal, où des camps de fortune étaient établis. Chaque jour était l’occasion de prières intenses. Et la prière a répondu à tous les besoins: logement, nourriture, guérison physique, sécurité, et des moyens d’aider d’autres réfugiés se sont présentés. Aujourd’hui, Makengo est praticien de la Science Chrétienne à Kinshasa, RDC; il travaille aussi comme Comité de Publication de la Science Chrétienne pour le pays. Le rédacteur en chef du Christian Science Sentinel, Warren Bolon, l’a interviewé par e-mail.

Que signifie pour vous prier et comment vous y prenez-vous?

Depuis des temps immémoriaux, les gens ont prié soit pour eux-mêmes, pour leur famille ou pour les autres, soit pour leur nation ou le monde. La prière en Science Chrétienne n’est pas faite pour « changer la volonté de Dieu », ou pour Lui dire (en plaidant auprès de Lui comme on supplierait un être humain) ce qu'Il ne connaît pas. Dans sa substance même, la prière est une communion calme, consciente avec Dieu. Son but principal est réellement de reconnaître Dieu en tant que Dieu — Un et tout. En priant, nous trouvons notre place en Sa présence: nous sommes idée, ou bien « image et ressemblance » de Dieu, pour emprunter le langage de la Bible.

Chaque jour quand je prie, je me réfère à la règle de base que Jésus nous a donnée: « Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. » (Matth. 5:48) Je dois mettre Dieu au premier plan en toute pensée et action, autrement dit, je m’efforce de Le comprendre comme étant le seul pouvoir et la seule présence. Il est absolument infini et suprêm — remplissant tout l’espace et étant Tout-en-tout. Ensuite, je réalise l’unité de chacun de nous avec son Créateur, et la nature incorporelle de chaque homme ou femme en sa qualité d’expression exacte de l’Esprit incorporel. Après avoir mentalement commencé sur cette base sûre, et m’appuyant sur elle, je continue de prier de manière spécifique pour répondre aux situations ou aux besoins présents.

Ainsi que le déclare Mary Baker Eddy dans Science et Santé, « la compréhension, semblable à celle de Christ, de l’être scientifique et de la guérison divine renferme un Principe parfait et une idée parfaite — Dieu parfait et homme parfait — comme base de la pensée et de la démonstration » (p. 259). Si ceux qui prient s’efforcent vraiment, avec désintéressement, de laisser la conscience parfaite de Dieu pénétrer et perfectionner leurs pensées et leur cœur, le sens humain qu'ils ont d’eux-mêmes et de leur environnement se transforme, change pour le mieux, et ils s’éveillent à la réponse que l’Amour divin apporte à leurs besoins.

Comment votre concept de Dieu s'est-il développé pendant que vous étudiiez la Bible et Science et Santé?

Dans mes premières études de la religion à l’école, en République Démocratique du Congo, on nous décrivait Dieu comme une personne magnifiée avec une barbe et qui, se tenant là-haut dans le ciel, regardait en bas sur la terre pour surveiller l’humanité. Il était supposé être un Dieu qui punissait et qui était sans pitié.

J’ai grandi avec cette image effroyable de Dieu et je me considérais comme une victime potentielle de ses châtiments à tout moment. J’avais peur d’être seul ou de me promener pendant la nuit parce que je pensais qu’Il pouvait me voir et me frapper. En ce temps-là, la prière était pour moi la répétition de formules stéréotypées. Pendant toute ma scolarité, je n’avais jamais lu la Bible. Au cours des services religieux à l’église, nous écoutions simplement les sermons et nous chantions quelques chansons. Quand j’étais encore enfant, je souffrais de violents maux de tête. Je suis sûr maintenant que ces maux de tête étaient dus en partie à mon sens effrayé de Dieu.

Après que j’ai fait connaissance de la Science Chrétienne en 1973 et commencé à étudier les leçons bibliques (indiquées dans le Livret trimestriel de la Science Chrétienne), mon concept de Dieu et de la prière a commencé à changer. J’appris de la Bible que Dieu est Amour et qu’Il est Esprit, et que l’homme est créé à Son image et à Sa ressemblance. Dans Science et Santé, j’ai appris cinq autres noms pour désigner Dieu: Entendement, Âme, Principe, Vie, et Vérité. L’étude de la Science Chrétienne m’a révélé que nous pouvons acquérir une connaissance intelligible de Dieu. Celle-ci s’obtient en apprenant à mieux Le connaître — en cherchant à mieux comprendre Sa nature ou Son essence, la relation qui unit chacun de nous à Dieu et celle qu’Il entretient avec toute Sa création. Je continuai d’étudier et de découvrir de nouvelles idées. La prière a atteint une nouvelle dimension pour moi. Je commençais à prier sur cette nouvelle base — en raisonnant plus clairement au sujet de la nature de Dieu — utilisant les sept synonymes et voyant comment ma connaissance de la nature de Dieu s’appliquait à moi-même et à mon environnement.

De quelle manière avez-vous, vous-même, bénéficié de la prière et comment d'autres aussi ont-t-ils bénéficié de vos prières?

Cette nouvelle approche de la prière a changé mes anciennes façons de penser. Cette connaissance nouvelle de la nature incorporelle de Dieu en tant qu’Amour et Esprit, et des hommes et femmes comme Son image et Sa ressemblance, Son reflet, m’a apporté la conviction que l’Amour est le seul Esprit toujours présent dans la conscience de l’homme et dans l’univers. Il n’y a pas de place pour la haine, l’envie, ou la jalousie dans la création spirituelle. Il n’y a pas non plus de place pour la colère, la méchanceté, la malice, ou la vengenance dans le caractère émanant de Dieu. Ces types de pensées ne viennent pas de Dieu qui est Amour; ils ne font donc pas partie de l’image et de la ressemblance de Dieu. Je pensais sans cesse que ces vérités qui s’appliquaient à moi et qui m’apportaient du bien devaient s’appliquer et profiter à toute personne que j’incluais dans mes pensées.

Durant ces premiers mois de mon étude de la Science Chrétienne, j’ai été guéri de ces violents maux de tête dont je souffrais depuis l’enfance. Il y avait une tâche blanche dans l’un de mes yeux; cela a disparu également. Comme je faisais part des vérités spirituelles que je découvrais à un ami avec que je partageais la chambre, il fut guéri de la malaria. Soudain, d’autres personnes ont commencé à me demander de l’aide par la prière et elles ont été guéries. Dès lors les demandes d’aide spirituelle n’ont jamais cessé de venir.

La prière m’a aussi aidé à avoir une idée claire en ce qui concerne l’emploi. Pour moi, l’emploi signifie l’utilisation de toute idée juste et productive que Dieu donne. Par conséquent, il ne se trouvait pas un seul moment où je pouvais rester sans emploi. Tout en progressant dans ce domaine, je me suis senti spirituellement guidé, à un certain point, vers un travail humanitaire qui consistait à prendre soin d’enfants défavorisés ayant abandonné leurs études à l’école primaire. Ce projet a abouti à la création d’une école qui fut en mesure d’accueillir 500 enfants pendant l’année 2004; cette l’école fonctionne depuis cinq ans. Maintenant, je suis engagé dans un nouvel emploi: je me consacre totalement au travail de guérison par la prière, après m’être inscrit dans The Christian Science Journal et Le Héraut de la Science Chrétienne comme praticien de la Science Chrétienne.

Dites-m’en un peu plus au sujet de Dieu: où est-Il et qu’est-ce qu’Il est pour vous?

Voici mon sentiment: puisque mon nouveau concept de Dieu est clair, il en est de même de mon concept de la prière. Dieu n’est plus pour moi un être humain magnifié là-haut dans le ciel, mais Il est l’Amour divin, la Vie infinie, l’Âme pure, la Vérité omnipotente, l’Entendement omniscient, l’Esprit toujours présent, et le Principe qui ne change pas. Puisque Dieu est infini et Touten-tout, Il est présent partout. Il est Un et le seul, et Il est suprême. Et il n’existe pas d’autre pouvoir ou présence capable de créer des opposés à Sa nature: crainte ou terreur, angoisse ou anxiété, confusion ou doute. Étant Son image et Son reflet, nous sommes comme Lui par nature: fermement établis dans l’Entendement en tant qu’idées, spirituels et immortels comme l’expression de la Vie, purs et saints comme le produit de l’Âme, parfaits et harmonieux comme la création de la Vérité, intelligents et honnêtes comme le fruit du Principe divin. En raisonnant à l’aide de ces vérités de base, chacun peut voir clairement, et prouver, que tous les enfants de Dieu sont issus de l’Esprit, qu’ils sont entièrement spirituels, et en conséquence, qu’ils sont sans crainte, sans maladie, sans douleurs et impérissables.

L’étude de la Science Chrétienne m’a révélé que nous pouvons acquérir une connaissance intelligible de Dieu

Dieu n’est pas « là-haut », en dehors de notre être, à nous regarder, ici en bas, comme des objets ou des choses. Nous pouvons sentir Sa présence par l’amour qu'il fait naître dans notre cœur et l’inspiration ou les nouvelles idées qu’Il prodigue. Ces saintes pensées ou idées allument le flambeau de la compréhension spirituelle et nous aident à discerner notre relation inséparable à Dieu en tant qu'Amour. Nous découvrons que nous sommes toujours à l’unission avec notre Père-Mère Dieu. Il est plus proche de nous que jamais auparavant. Alors, nous éveillant à la présence de l’Amour divin, auprès de nous dès maintenant, nous trouvons des réponses à nos besoins, qu’il s’agisse d’une guérison, d’un nouvel emploi ou encore nous trouvons des solutions à chacune des nombreuses situations complexes de la vie humaine. Mary Baker Eddy a écrit un jour: « En tant que Scientistes Chrétiens, vous cherchez à définir Dieu pour votre propre conscience en reconnaissant et en mettant en application la nature et les possibilités pratiques de l’Amour divin; vous cherchez à obtenir la certitude absolue et suprême que le christianisme est aujourd’hui ce que Christ Jésus enseigna et démontra: la santé, la sainteté, l’immortalité. » (Quatre messages à L’Église Mère, Message de 1901, p. 1-2).

Nous éveillant à la présence de l’Amour divin, auprès de nous dès maintenant, nous trouvons des solutions à chacune des nombreuses complexités de la vie humaine

Qu’est-ce qui rend la prière efficace ?

La prière efficace jaillit de la compréhension de la perfection de la création de Dieu: Dieu parfait et homme parfait, et de Son amour complet pour chacun de nous. Ceci doit être la base absolue de la prière. Dieu est l’Unique, sans un autre pouvoir quelconque qui puisse être comparé à Lui, et Lui seul gouverne. La prière efficace cherche à voir ce que signifie être Son image et Sa ressemblance parfaites, à connaître le lien indissoluble qui nous unit à Lui. Je suis convaincu que la prière est la plus efficace quand nous travaillons sur la base d’un pouvoir absolu unique, l’Entendement divin, et que nous n’acceptons pas la croyance communément admise en l’existence de deux pouvoirs opposés, la matière et l’Entendement. Alors, si nous restons fermes au sujet de ce qui nous unit à Lui — à savoir que notre conscience reflète la seule conscience infinie—et que nous gardons la porte de notre pensée de sorte que rien d’autre ne puisse causer une interférence avec notre réceptivité à l’Entendement divin, nous pouvons atteindre l’élévation mentale de notre réconciliation ou union spirituelle avec Lui. Et, tout naturellement, Dieu bénit chacun de nos désirs purs. Il exauce toutes nos prières et répond à tous nos besoins. Je crois que c’est cette conscience qui guérit tout, rapidement et complètement.

En vérité, cette puissance est disponible à quiconque agit en prenant pour mobile de départ l’amour dégagé du moi, et comprend que c’est l’Amour divin seul qui possède et communique le pouvoir. Ainsi que l’explique Science et Santé, « tout ce qui maintient la pensée humaine dans la voie de l’amour dégagé du moi reçoit directement le pouvoir divin » (p. 192).

Le désintéressement, une humble obéissance aux idées ou vérités que Dieu révèle quand nous prions, et une compréhension grandissante de Dieu, agit comme loi de l’harmonie et du succès dans n’importe quel domaine de travail vers lequel nous tournons nos pensées. Le pouvoir divin répond à la prière et soutient ces efforts — en guidant, en protégeant, en bénissant et en guérissant.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / janvier 2010

La mission du Héraut

La lecture du Héraut garde [la] pensée en harmonie avec le Principe divin qui gouverne l’univers entier - Dieu. Cette préparation spirituelle [...] permet de faire face aux hebdomadaires et aux journaux télévisés en affirmant la bonne nouvelle de la présence de Dieu, toujours là pour secourir et protéger. Le Héraut se compose d’articles et de témoignages écrits par des personnes qui mettent en application ce que leur apprend la Science Chrétienne, et qui ont prouvé que ses enseignements apportent la guérison et le réconfort.

– Heloísa G. Rivas, Le Héraut de la Science Chrétienne, janvier 1998

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.