Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer
Article de couverture

EN 1939, UN JEUNE FRANÇAIS RÉFLÉCHIT À DES RÉALITÉS ALTERNATIVES.

UN PRIX RELIGIEUX PRESTIGIEUX DÉCERNÉ À UN PHYSICIEN FRANÇAIS

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne d’novembre 2009


C'est en effet à la veille de la Seconde Guerre mondiale que Bernard d'Espagnat, alors âgé de 17 ans, réfléchit pour la première fois à l'idée que la réalité physique composée d'objets mesurables, de la lumière, de la gravité, etc. (telle qu'on l'étudie depuis Isaac Newton) n'est peut-être pas ce qu'elle paraît être...

Le physicien et philosophe des sciences qui a enseigné à l'université de Paris-Orsay est le lauréat 2009 du prix Templeton, une récompense annuelle de 1, 4 million de dollars qui « honore une personne vivante pour une contribution exceptionnelle qui souligne la dimension spirituelle de la vie, soit par des idées, par une découverte ou des travaux pratiques ». La fondation Templeton a rendu publique l'attribution de ce prix 2009 à Paris [le 16 mars dernier]...

La physique quantique vient à peine de naître lorsque le jeune d'Espagnat s'intéresse à ce nouveau champ d'investigations, juste avant la guerre.

Bernard d'Espagnat a vécu ces années de guerre entre la France et l'Autriche, étudiant au sein d'ateliers pour la jeunesse créés par le gouvernement de Vichy et travaillant à Vienne dans le cadre du service obligatoire instauré par les nazis. À la fin de la guerre, il étudie à l'École Polytechnique à Paris, puis obtient son doctorat à la Sorbonne. Au cours d'une carrière remarquable consacrée à la physique théorique, il fait progresser l'idée selon laquelle une réalité différente se cache derrière la matière et tout phénomène observable.

La physique quantique est l'étude de systèmes à l'échelle atomique et inférieure; c'est le monde des atomes, des électrons, des protons et des particules subatomiques. Avec sa sous-discipline, la mécanique quantique, cette théorie fait voler en éclats les principes de base de la physique classique. Selon d'Espagnat, la physique quantique offre une compréhension de la place de l'humanité dans l'univers bien plus subtile et sans doute plus humble que celle de la physique newtonienne.

Bernard d'Espagnat est réputé pour ses travaux consacrés à ce qu'il appelle la « réalité voilée »: le domaine au-delà du visible et du détectable, que l'on peut entrevoir grâce à la mécanique quantique...

« La mécanique quantique a introduit un autre point de vue, qui revient essentiellement à dire que la science n'a pas pour but de décrire la réalité ultime telle qu'elle est véritablement », m'explique-t-il lors d'un récent entretien par téléphone. « Il s'agit plutôt de rendre compte de la réalité telle qu'elle nous apparaît, tenant compte des limites de notre propre esprit et de notre propre sensibilité.

« Ce n'est pas que la science va expliquer la réalité ultime de certains objets ou de certains événements, poursuit-il, ce sont plutôt les concepts que nous utilisons, tels l'espace, le temps, la causalité, etc., [...] qui ne sont pas applicables à la réalité ultime. »

Cet article est paru dans The Christian Science Monitor, le 17 mars 2009

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / novembre 2009

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.