Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

De quel univers s'agit-il ?

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de mai 1985


Serrant sur son cœur son précieux bébé, la jeune maman se réjouit de sa maternité. Puis, soudain, un accès de crainte la submergea lorsqu’elle entendit deux femmes parler d’une maladie contagieuse sévissant dans le quartier.

Elle éleva sa pensée vers Dieu et, se rappelant le verset suivant de la Bible, elle fut réconfortée: « Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut repose à l’ombre du Tout-Puissant. » Ps. 91:1. Elle savait que l’enfant était en réalité l’enfant spirituel de Dieu et que Dieu prenait toujours soin de lui, le protégeant, le maintenant. En tant qu’expression parfaite de l’Amour divin, il ne pouvait être atteint d’aucun mal, parce qu’il n’y a pas de mal dans l’infinitude de l’Amour.

Cette jeune maman, c’était moi, et je me rappelle parfaitement la crainte que j’eus à combattre. Mais je redevins paisible et la contagion n’atteignit pas notre foyer.

Peu après, il fut question d’une autre maladie circulant dans le pays et il me fallut repartir de zéro pour me libérer des pensées de crainte en revendiquant par la prière l’innocence de l’enfant et son immunité à l’égard du mal. La lutte semblait constante.

Je pensai cette fois que ma compréhension n’était pas assez profonde et mes prières sans grande portée. Tout en affirmant que mon enfant était spirituel et protégé par la bonté et l’amour de Dieu, J'admettais qu'il y avait quelque chose à craindre « ailleurs ». Bref, je croyais qu'il existait un autre pouvoir en dehors de Dieu.

Je priai pour voir l'universalité de l'Amour divin. Je devins consciente que la santé, l'harmonie et l'intégralité sont des qualités que Dieu donne à tous Ses enfants spirituels et qu'elles peuvent donc être démontrées par toute l'humanité. L'Amour infini incluant tout, la tendresse et la miséricorde de Dieu embrassent, entourent et enveloppent Sa création entière. L'irradiation de Son amour illumine chaque recoin, emplit chaque lieu. L'univers entier est compris dans Sa totalité.

Dans Matthieu, nous lisons cette recommandation de Jésus: « Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu ! » Matth. 5:8. Je priai pour obtenir la vision du Christ qui ne voit que la création intacte, libre et parfaite de Dieu. Cela voulait dire se réjouir dans la pureté de la toute présence de l'Esprit, laquelle exclut l'existence de quoi que ce soit d'autre.

Un univers matériel assiégé de toutes parts n'est pas le royaume de Dieu. C'est un univers illusoire, une contrefaçon que l'Esprit ne créa jamais. Mary Baker Eddy écrit: « Il n'y a jamais eu de moment où le mal ait été réel. Ce grand fait concernant toute erreur entraîne une autre vérité, plus glorieuse encore, savoir que le bien est suprême. » Non et Oui, p. 24.

Quand je vis qu'en réalité, nous avons tous une identité spirituelle et vivons en l'Esprit, l'Entendement, uniquement assujettis aux lois spirituelles de Dieu, je me préoccupai moins des « lois » matérielles. Je reconnus qu'elles ne sont que des croyances erronées en un pouvoir et une présence autres que Dieu. Elles sont irréelles parce qu'elles sont inconnues de Dieu. Ce que Dieu connaît et aime constitue notre être véritable, Son reflet. Cette douce intelligence aimante, ou Entendement, est une présence vitale et vivante, uniquement consciente d'elle-même et de sa perfection et de son pouvoir perpétuels, et n'ayant jamais connaissance d'une prétention quelconque à un opposé. Dans Science et Santé, Mary Baker Eddy explique: « Dieu est infini, par conséquent toujours présent, et il n'y a pas d'autre pouvoir ni d'autre présence. » Science et Santé, p. 471.

Je commençai à éprouver un sens plus fort de domination parce que ma connaissance de Dieu était plus grande. En aimant Dieu davantage, il me fut possible de prendre quelque peu conscience de la perfection de Son entière création et de m'en réjouir.

En vingt-cinq ans, nos trois enfants ont éprouvé très peu de maladies contagieuses. Il y eut des difficultés à surmonter, mais celles-ci se révélèrent être des occasions d'apprendre. Grâce à mes prières, et parfois avec l'aide d'un praticien de la Science Chrétienne, la manifestation de la maladie disparaissait chaque fois rapidement. Ce qui semblait être la rougeole disparut en deux heures. L'enfant n'eut pas du tout conscience de son état et ne cessa pas de jouer.

En une certaine circonstance, je fus en mesure d'exprimer sérénité et confiance lorsqu'une maman me fit savoir que nos enfants avaient été exposés à une maladie contagieuse. En un instant, la conscience douce et assurée de la vérité de l'être m'envahit. Je déclarai silencieusement qu'aucun des enfants de Dieu n'est jamais exposé à autre chose que le bien, parce que seul le bien règne dans l'univers de Dieu. Je me rendis compte qu'aucune suggestion d'une autre cause ou d'une autre présence ne pouvait être entretenue par l'enfant de l'Amour divin. Les purs enfants de Dieu n'habitent pas dans un environnement hostile où ils doivent lutter pour rester libres. Les enfants de Dieu sont à jamais établis dans Son univers régi par l'Amour. Mes enfants demeurèrent indemnes.

Quelle satisfaction de savoir que, parce que Dieu est infini, Sa bonté et Sa perfection ne peuvent jamais être interrompues, envahies ou même menacées. Manifestant éternellement la plénitude de l'intégralité, l'univers de Dieu est entouré par l'Amour, dirigé par le Principe, constitué par l'Esprit, gouverné par l'Entendement, soutenu par la Vérité, béni par l'Ame et maintenu par la Vie.

L'univers de Dieu est le seul qui existe en réalité. Dieu est notre seule demeure réelle, ici même, dès à présent et à jamais.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / mai 1985

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.