Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

Une paternité plus spirituelle

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de juin 1983


Attendre un enfant est une aventure unique. Et les futurs parents ont des obligations spéciales. Correctement comprise, l'éducation d'un enfant devrait être liée à une compréhension croissante de la paternité et de la maternité de Dieu. Il en résultera des enfants plus sains, en meilleure santé.

L'homme réel, parfait, ainsi qu'on le comprend en Science Chrétienne, n'est pas constitué de matière, de sang, d'os, de muscles. Cet homme spirituel est l'enfant de Dieu, la ressemblance incorporelle de l'Entendement, exprimé en tant qu'idée. Cette vérité concernant l'homme est exprimée implicitement dans de nombreux passages de la Bible. L'homme n'est pas matière, que celle-ci soit bonne ou mauvaise, en bonne ou en mauvaise santé. L'homme, conçu dans la perfection par Dieu, est aussi éternel que son Père-Mère Dieu.

L'homme n'a pas de commencement. Et sa destinée ne dépend que de Dieu, qui est immortel et impeccable. Le développement parfait de l'homme n'est pas limité par des opinions humaines, des lois médicales ou par les doutes et les craintes des hommes, car la réalité de la spiritualité de l'homme l'emporte sur l'irréalité de toutes les théories matérialistes. Il faut, cependant, que les hommes perçoivent et revendiquent ces vérités.

Dans le livre d'étude, Science et Santé, Mrs. Eddy nous dit: « Même en Science Chrétienne, la reproduction par les idées individuelles de l'Esprit ne fait que réfléchir la puissance créatrice du Principe divin de ces idées. La réflexion, par la manifestation mentale, des formes innombrables de l'Entendement, formes qui peuplent le royaume du réel, est régie par l'Entendement, le Principe gouvernant la réflexion. » Science et Santé, p. 302. Dans cette conception spirituelle de la reproduction, il n'est pas question de la matière.

Les couples sans enfants qui désirent fonder une famille ne sont pas obligés d'accepter la croyance que la stérilité est une loi. Pendant plus de cinq ans, un jeune couple essaya en vain d'avoir un enfant. A la suite d'examens médicaux approfondis, on leur déclara qu'il étiat sinon impossible, du moins peu vraisemblable qu'ils puissent avoir un jour un enfant. Et en dernier recours, ils s'adressèrent à la Science Chrétienne.

On les encouragea à étudier soigneusement les divers exemples tirés de la Bible où des parents sans enfants, après avoir écouté attentivement la voix de Dieu, furent capables de concevoir et de mettre au monde des enfants. Voici quelques exemples encourageants: Sara donna naissance à Isaac, Rebecca à Ésaü et à Jacob, Rachel à Joseph, la femme de Manoach à Samson, Anne à Samuel, la femme Sunamite à un fils, et Élisabeth à Jean-Baptiste. Voir Gen. 21:1–3; 25:21–26; 30:22–24; Juges 13:2, 24; I Sam. 1:1–20; II Rois 4:12–17; Luc 1:7–25, 59, 60.

Dans chaque cas, la limitation matérielle, en l'occurence l'incapacité de concevoir, fut réfutée et rejetée par un sens plus élevé, plus spirituel du gouvernement de Dieu. Et c'est ainsi qu'une conception humaine normale fut possible. Toutes les lois véritables concernant l'origine de l'homme sont spirituelles, et elles écartent les fausses lois mortelles et variables. La conception spirituelle de Christ Jésus par Marie, donnant ainsi à la Vierge Mère une place unique dans l'histoire, était entièrement fondée sur le fait que l'origine de l'homme est incorporelle.

Mrs. Eddy explique très clairement comment la conception de Jésus eut lieu: « Jésus était le fruit de la communion consciente de Marie avec Dieu. » Science et Santé, p. 29. Aucun élément matériel n'est intervenu dans la communion de Marie avec Dieu. Mrs. Eddy écrit aussi: » Dans la Science, l'homme naît de l'Esprit. Le beau, le bon et le pur constituent son ascendance. Son origine n'est pas, comme celle des mortels, dans l'instinct animal, et il ne passe pas non plus par des états matériels avant d'arriver à l'intelligence. L'Esprit est la source primitive et ultime de son être; Dieu est son Père, et la Vie est la loi de son être. » Ibid., p. 63.

L'enfant de Dieu ne provient pas de circonstances matérielles. Disons plutôt que l'enfant de Dieu coexiste avec Dieu, qu'il est toujours en vie et toujours présent. L'enfant de Dieu, Son idée spirituelle, est issu de l'Entendement infini.

Même une compréhension limitée de ces vérités apporte dans notre existence l'évidence qui correspond au fait spirituel, écartant ainsi les limitations matérielles et préparant le chemin à une naissance normale. Le couple qui eut recours à la Science Chrétienne étudia avec ferveur la Bible et les écrits de Mrs. Eddy pour obtenir une vision plus claire de la relation entre Dieu et l'homme. Peu après, la femme se trouva enceinte et donna naissance à une magnifique petite fille.

Le médecin qui suivit l'évolution de la grossesse fut obligé de revenir, au fur et à mesure, sur chacun de ses pronostics médicaux. La mère prouva que les conditions étaient harmonieuses et saines, non pas parce que le médecin l'affirma enfin, mais parce qu'elle savait que l'harmonie spirituelle avait toujours constitué la réalité. Bien qu'elle fût obligée, légalement, de se rendre chez le médecin, elle eut conscience à chacune des visites, que le seul créateur est notre Père-Mère Dieu. Avant chaque consultation, elle méditait cette affirmation tirée des Psaumes: « Sonde-moi, Éternel ! éprouve-moi, fais passer au creuset mes reins et mon cœur. » Ps. 26:2.

Le désir d'exprimer la paternité et la maternité de Dieu peut être comblé dans la joie et l'espérance, comme ce fut le cas pour ce jeune couple. La reproduction des idées spirituelles est naturelle pour l'Entendement infini et elle n'est pas entravée par des lois matérielles. Maris et femmes peuvent affirmer cette vérité et se réjouir à l'avance de la bénédiction de Dieu.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / juin 1983

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.