Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

Le cosmos et «la divine aventure de l’Amour»

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne d’juillet 2005


Le temps de lire cette phrase et l'univers s'est agrandi d’environ deux millions de kilomètres, d’après la cosmologie actuelle. «Des horizons illimités serait peut-être une bonne manière de décrire cet univers. Ce n'est que depuis 170 ans que les astronomes commencent à se rendre compte de l’immensité de l'univers stellaire dans lequel nous vivons, en mesurant les distances aux étoiles les plus proches. Cela a créé un contraste colossal.

Quand nous le comparons à notre perception de l’homme, matériel, limité et rivé à la terre, l’univers semble trop vaste dans l'espace et le temps pour que nous ayons une quelconque importance.

Il faut que notre petit soleil fasse exploser en son centre l’équivalent de 80 milliards de bombes atomiques chaque seconde pour que ses rayons viennent nous caresser les joues et nourrir les fleurs. Cette lumière que vous recevez aujourd'hui a été fabriquée il y a environ 10 millions d’années (ça, c'est de la planification !). Mais il a fallu tout ce temps pour qu'elle arrive à la surface du soleil.

Notre petite planète tourne autour de cette étoile à la vitesse d'environ 30 kilomètres par seconde, au milieu de centaines de milliards d'autres étoiles, et des trillions de galaxies visibles au télescope remplissent l'univers. Comme le Psalmiste avait raison quand il louait le Créateur de tout cela: «[Dieu] compte le nombre des étoiles, Il leur donne à toutes des noms. Notre Seigneur est grand, puissant par sa force, Son intelligence n'a point de limite. (Psaume 147:4, 5) Il est certain que «les soleils et les planètes enseignent des leçons sublimes. (Science et Santé, p. 240) On ne peut pas contempler les étoiles et les planètes sans être impressionné par l'infinitude de la source intelligente de la création. Mais, qu'en est-il de notre place dans tout cela ? Comment pouvons-nous nous insérer dans quelque chose d'aussi vaste ? Dans son Sermon sur la montagne (voir Matthieu, chapitres 5-7), Jésus fait référence au Créateur comme à son «Père. Et c'est ainsi que tout le monde a sa place dans la famille. Jésus a aussi enseigné que le Créateur de l'univers était également notre Père ! Dans ces chapitres, il appelle Dieu «notre Père dix-sept fois, disant dix fois «notre Père céleste ou «notre Père qui es aux cieux. Le fait est que nous sommes tous reliés, par nature, à Dieu, au Créateur de soleils, à Celui qui fait tournoyer les galaxies et qui ouvre les fleurs.

Mary Baker Eddy a écrit: «Nous vivons une époque où la divine aventure de l'Amour est Touten-tout ( The First Church of Christ, Scientist, and Miscellany, p. 158). Pour moi, cette «aventure, c'est découvrir notre famille dans le foyer universel de l'Entendement, explorer les merveilles de l’Amour omniprésent qui se développent constamment, ressentir la liberté illimitée de la Vérité éternelle. Notre seule expérience de vie réelle est cette aventure de l'Amour divin qui englobe tout, et c'est cela, pour moi, la signification de «Tout-en-tout.

Ce qui m'amène à parler des deux petits vaisseaux spatiaux qui se sont récemment posés sur la surface de Mars. La mission «Mars Exploration Rover» donne l'exemple d'une compréhension progressive de notre nature élevée d’enfants d’un Père infini. Il est important de ne pas se sentir aliéné ou écrasé par l'immensité de l'univers. «L'infini ne sera pas enseveli dans le fini; la pensée vraie s'échappe de l'introversion vers l'extérieur, et c'est la seule activité juste, celle qui nous permet d'atteindre notre nature la plus élevée (ibid., p. 1 59).

Nous cherchons à atteindre les étoiles parce que Dieu nous les a données, et parce que c'est notre but (ainsi que celui de toute la création) d'être les enfants, libres de toutes limites, de notre Parent infini, le Créateur de tout. La joie humble que nous avons vue sur les visages des scientifiques quand les vaisseaux se sont posés sur Mars était un signe indubitable que nous sommes à même de vivre la divine aventure de l'Amour.

Laurance Doyle est astrophysicien à l'Institut SETI (institut de recherche d'une intelligence extra-terrestre) à Mountain View, Californie, États-Unis.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / juillet 2005

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.