Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

Avoir tout ce dont nous avons besoin

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de mai 1978


Nous avons tout ce dont nous avons besoin en étant ce que nous sommes. Telle est la loi de Dieu, l'Entendement divin. Dieu ne crée pas des mortels pauvres. Dieu crée des immortels, des idées spirituelles, complètes, qui Le reflètent et qu'il soutient.

« L'Entendement divin qui fit l'homme maintient Sa propre image et ressemblance » Science et Santé, p. 151;, dit Mary Baker Eddy dans Science et Santé avec la Clef des Écritures. L'homme est complet et satisfait parce que Dieu le maintient toujours ainsi. C'est pourquoi nous n'avons en réalité aucun besoin qui ne soit déjà satisfait. La Science ChrétienneChristian Science (’kristienn ’saïennce), en affirmant cela, n'est pas simpliste mais spirituellement réaliste. La pénurie est une croyance à la mortalité et au fini. A mesure que la vérité spirituelle de l'être annule cette croyance, notre existence, qui manifeste notre pensée, s'améliore.

Si nous nous sentons pauvres, c'est parce que nous ne comprenons pas pour le moment que Dieu est Entendement et qu'il produit une richesse infiniment abondante d'idées spirituelles. Ces idées sont présentes pour être acceptées et démontrées. La Science de l'Entendement est la Science de l'infinité. Quand nous vivons cette Science, nous cessons de vivre chichement dans le pays de rêve du fini. Nous commençons à revendiquer notre pleine conscience d'être dans le royaume de la Vie infinie.

Pour démontrer la substance de l'Esprit, le point de départ se trouve dans la pensée, dans notre pensée. Commencer à comprendre la substance et les ressources, c'est commencer à les démontrer. Et commencer à les démontrer, c'est trouver plus de suffisance — d'abondance — dans notre vie.

Le but de la Science Chrétienne n'est pas de nous rapporter beaucoup d'argent. Ce qu'elle fait, c'est développer la compréhension de notre plénitude et de notre état d'être complet en tant qu'idée de l'Entendement, et cela élimine la croyance que nous sommes des êtres mortels dans le besoin. Pareille action spirituelle apparaît humainement dans notre vie comme une victoire sur la pénurie.

En résolvant nos problèmes financiers, nous avons peut-être à faire face à ces deux aspects du fini: insuffisance et gaspillage. Admettre l'insuffisance de choses dont nous avons vraiment besoin, c'est la marque d'une vision limitée plutôt qu'infinie. Gaspiller manifeste une tendance au sybaritisme et une inaptitude à une juste évaluation de la substance. Ces deux états seront surmontés à mesure que nous démontrerons la substance illimitée de l'Entendement divin. Le livre des Proverbes nous donne un sens équilibré des valeurs: « Éloigne de moi la fausseté et la parole mensongère; ne me donne ni pauvreté, ni richesse, accorde-moi le pain qui m'est nécessaire. » Prov. 30:8;

La Science Chrétienne — la vérité enseignée et vécue par Christ Jésus — ne nous rend pas capables de démontrer davantage de matière ou une meilleure matière. Elle révèle qu'il n'y a pas de matière. Croire aveuglément que la matière est réelle, c'est vraiment être pauvre. Comprendre que l'Entendement et ses idées constituent la seule réalité, c'est être satisfait et pourvu.

En Science Chrétienne, quand nous démontrons les ressources, nous n'essayons pas de multiplier l'argent. Un des membres de la maison de Mrs. Eddy raconte ce qui suit: « Un jour que j'étais occupée dans sa chambre, elle lisait une lettre; levant la tête, elle m'appela et me dit en substance: “Comment est-ce qu'ils démontrent de l'argent et du mobilier ?” Je répondis: “Je n'en sais rien, on ne me l'a pas enseigné.” Elle dit alors, comme je m'en souviens: “Dieu merci, on ne vous l'a pas enseigné. Nous démontrons la Vie, la Vérité et l'Amour, et ce sont eux qui nous donnent nos ressources; nous ne démontrons pas des choses matérielles.” » We Knew Mary Baker Eddy, Second Series (Boston: The Christian Science Publishing Society, 1950), p. 71;

Dans la Science Chrétienne absolue, toute la substance qui peut être démontrée est déjà démontrée. Dieu a déjà créé des idées infinies, chacune d'elles se développant à jamais. Pas une seule idée nécessaire à la perfection de l'homme et de l'univers ne fait défaut. Pas une idée nécessaire à notre plénitude, en tant que reflet de l'Entendement, n'est formée partiellement ou cachée. Tout ce qui peut jamais exister existe déjà dans l'Entendement.

La démonstration de l'abondance exige que nous surveillions la qualité et la direction de notre pensée. En voici un aspect important: qu'il soit abondant ou limité, notre sens des ressources tend à sa propre réalisation. Un commentateur qualifié fait remarquer ce qui suit: « Qu'il y ait vraiment insuffisance ou non de capitaux ou d'énergie, croire et agir comme si cette insuffisance était chronique produit des conséquences économiques profondes. » Causerie du Dr Albert M. Wojnilower, 3 mai 1977. Lorsque, vigilants, nous admettons la vérité scientifique et rejetons la limitation matérielle, nous administrons plus habilement les affaires économiques et financières. Nous cessons d'être dominés ou tyrannisés par l'argent, le capital, l'énergie — leur carence ou leur abondance; et nous cessons d'y être trop indifférents. Nous commençons à nous rendre compte que la substance ne varie jamais alors que la quantité d'argent dans notre poche ou l'importance de notre compte en banque ou la bourse des valeurs peuvent connaître des hauts et des bas. La substance illimitée de l'Entendement manifeste les cycles toujours plus étendus du bien. Le seul besoin que nous ayons jamais, c'est d'accepter de tels faits spirituels.

Les chiffres, les éléments de l'arithmétique, n'ont ni voix ni intelligence. Les chiffres ne peuvent pas nous dire à quel point notre situation est bonne, spirituellement. Mais Dieu, l'Amour, nous le dit et en L'écoutant, nous brisons la crainte de n'avoir pas assez pour faire face à nos obligations. Nous ne nous accrochons plus désespérément à l'argent que nous possédons déjà.

Si nous semblons accablés de dettes, peut-être aurons-nous le sentiment de ne pouvoir prendre qu'un modeste départ dans la démonstration de l'infinitude de la substance spirituelle. Même si nous n'acceptons d'ouvrir qu'un petit peu notre pensée, Dieu nous donnera les idées et les concepts spirituels dont nous avons besoin. Même de petits commencements — si la vérité spirituelle est leur point de départ — conduiront à de plus grandes choses. Spirituellement parlant, être, c'est avoir, autrement dit, être l'image de l'Entendement, c'est inclure les idées satisfaisantes de l'Entendement.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / mai 1978

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.