Skip to main content
Articles originaux web

Inspiration en lavant la vaisselle

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de juin 2018

Paru d'abord sur notre site le 23 avril 2018.


Quand vous lavez la vaisselle, vous arrive-t-il de trouver de la nourriture qui s’est attachée à une assiette ou à un bol ? Et vous arrive-t-il d’identifier cette nourriture avec l’assiette, le plat ou l’ustensile ? Bien sûr que non ! Et pourquoi ? Parce que, au moment où vous avez pris l’assiette, le plat ou l’ustensile dans votre placard, l’objet était propre et n’avait aucune trace de nourriture. Pour en voir l’état normal, vous le passez simplement sous de l’eau claire avec un peu de détergent et une éponge qui gratte. Et voilà ! Vous avez une assiette toute propre.

Maintenant, supposons qu’un peu de nourriture subsiste malgré tout. Est-ce qu’elle fait partie de l’assiette maintenant ? Non, bien entendu ! Qu’est-ce que vous faites alors ? Vous reprenez un peu d’eau et de liquide vaisselle, et vous frottez un peu plus fort, car vous savez que ce restant de nourriture doit s’en aller parce qu’il n’a jamais fait partie de l’assiette. Absolument jamais !

Cette analogie m’a aidée à réfléchir au fait que parfois je tombe dans le piège d’identifier des symptômes physiques comme m’appartenant personnellement. Cela m’arrive encore bien que j’aie appris, en étudiant et en pratiquant la Science Chrétienne, que je suis l’image et la ressemblance purement spirituelles de Dieu. Tout ce qui suggère que je suis séparée de Dieu ou que quelque chose s’attache à moi alors que Dieu ne me l’a pas donné, n’est qu’un mensonge.

Nous avons tous accès à ce « dissolvant universel de l’Amour ».

A mesure que j’avance dans ma compréhension et ma pratique de la Science Chrétienne, je découvre de plus en plus mon identité spirituelle et mon héritage dont il est question dans le premier chapitre de la Genèse : « Dieu vit tout ce qu’il avait fait et voici, cela était très bon. » (verset 31)

L’analogie de la « vaisselle sale » s’applique à toute situation inharmonieuse à laquelle nous faisons face. Si nous sommes par exemple malades, agacés, malheureux ou inquiets, cela ne vient pas de Dieu et ne fait pas plus partie de nous que le restant de nourriture collé à l’assiette, peu importe depuis combien de temps la situation persiste.

Il faut quelquefois « frotter » un peu plus fort (aller un peu plus loin dans notre compréhension spirituelle du fait que nous sommes inséparables de Dieu et de Son grand amour). Ou bien il faut faire une pause et « laisser tremper », en prenant le temps d’être au calme et de nous immerger dans la vérité de notre être en tant que fils et filles de Dieu, créés parfaits et maintenus dans cet état de perfection par notre Père-Mère Dieu tout aimant.

Tout cela nous fera peut-être penser au « dissolvant universel » dont parle Mary Baker Eddy  dans son ouvrage principal, Science et Santé avec la Clef des Ecritures. A la page 242, on y lit ceci : « En obéissant patiemment à un Dieu patient, travaillons à dissoudre avec le dissolvant universel de l’Amour l’erreur adamantine — la volonté personnelle, la propre justification et l’amour de soi — qui fait la guerre à la spiritualité et qui est la loi du péché et de la mort. »

Nous avons tous accès à ce « dissolvant universel de l’Amour » qui peut dissoudre « l’erreur adamantine », c’est-à-dire toute prétention ou tout symptôme qui nous affirme, au moyen des sens physiques, que nous ne sommes pas la création de Dieu, pure et parfaite.

Alors servez-vous de ce dissolvant universel et nettoyez-vous bien pour vous débarrasser de ce qui semble s’attacher à vous et vous convaincre que cela fait partie de votre identité. Laissez-vous immerger dans la vérité de votre être en tant que fils et fille purs et bien-aimés de Dieu. Donnez-vous la possibilité d’être « tout propres ».

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / juin 2018

La mission du Héraut

L'explication divinement inspirée que donne Mrs. Eddy de la mission du Héraut de la Science Chrétienne, créé en 1903, est devenue un symbole des activités du mouvement de la Science Chrétienne, qui englobent le monde entier. Ses paroles, gravées au frontispice de La Société d'Édition de la Science Chrétienne, sont les suivantes: « proclamer l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible ». Le Héraut est une manifestation tangible du souci qu'avait notre Leader de partager avec toute l'humanité la précieuse connaissance de la Science de la Vie. Elle avait conscience que le Consolateur était venu pour « la guérison des nations ».

—Alfred F. Schneider, Le Héraut de la Science Chrétienne, juillet 1978

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.