Skip to main content

Homme d'État ou politicien ?

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de mars 1981


Manœuvres politiques, scandales, pots-de-vin, corruption — les nombreux masques du mal apparaissent dans les systèmes gouvernementaux d'aujourd'hui. Esprit de parti étroit, tromperie et intérêt égoïste semblent foisonner. Que peut-on faire pour aider le monde à se libérer des « prétentions de la politique et du pouvoir humain » contre lesquelles Mrs. Eddy nous mit en garde ? Sous le titre « Liberté insuffisante », voici son énoncé entier: « A mon sens, les dangers les plus imminents qui attendent le siècle qui vient sont: l'atteinte à la vie et à la liberté du peuple sous le couvert des Écritures; les prétentions de la politique et du pouvoir humain, l'esclavage industriel et les entraves apportées à la concurrence honnête; et les rites, les credo et les trusts à la place de la Règle d'or: “Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux.” » The First Church of Christ, Scientist, and Miscellany, p. 266.

Individuellement, en tant que chrétiens, comment considérons-nous la politique et les politiciens ? Comment les choisissons-nous, votonsnous pour eux et les soutenons-nous ? Comment introduisons-nous les gens les meilleurs dans la fonction publique ? Comment nous conduisons-nous dans la vie privée de manière à maintenir les normes que nous exigeons de nos représentants élus ?

Nous entendons souvent dire que notre grand besoin est d'avoir, dans la vie publique, des hommes d'État plutôt que de simples politiciens. Mais quelle est la difference ? Le dictionnaire Webster indique que, dans son sens inférieur, le mot « politicien » implique des intérêts plus étroits et souvent plus égoïstes que ceux d’un homme d'État. Ce dernier est capable de faire preuve d’une sagesse large et clairvoyante dans les affaires d'État. On a dit que la différence entre un politicien et un homme d'État, c’est que le politicien pense à lui-même et à son parti; l'homme d'État pense au peuple et au pays.

Nous voyons partout dans la Bible que ceux qui ont accompli le plus pour leur nation, la guidant, subvenant à ses besoins et la protégeant du danger, ont été des hommes d'État. De grands hommes, tels qu’Abraham, Joseph, Moïse et Néhémie étaient des hommes d'État de premier ordre. Les intérêts égoïstes, la volonté personnelle, l'amas de fortunes pour eux-mêmes étaient étrangers à leurs pensées et à leurs actes. Par contre, un grand nombre de dirigeants politiques et de rois mentionnés dans la Bible, tels que Jéroboam, Zimri, Achab, et Pékach (pour n’en mentionner que quelques-uns) n’ont pas marqué l'histoire de façon significative ni fait grand-chose pour élever leur nation.

La vie de Joseph fournit peut-être un des plus grands exemples de ce qu’est un homme d'État. Voilà un homme qui, après avoir été vendu à un pays étranger comme esclave, fut élevé au rang de premier ministre. Intégrité morale, perspicacité, intérêt compatissant pour autrui, telles furent les remarquables qualités qui l'élevèrent au deuxième poste du pays. Son intégrité morale au milieu de graves provocations continuelles l'empêcha de laisser abaisser ses normes morales alors même que cela eût pu lui procurer un avancement immédiat. C'était un visionnaire qui entretenait de grandes pensées, de vastes horizons et une imagination audacieuse et pourtant c'était un administrateur et un homme d'affaires capable. C'était un serviteur et non un profiteur égoïste. Même en prison, le sincère intérêt qu’il portait aux autres l'incita à demander à ses compagnons prisonniers, officiers de Pharaon: « Pourquoi avez-vous mauvais visage aujourd’hui ? » Gen. 40:7.

Bref, Joseph accepta de devenir l'instrument de Dieu et de la sorte devint grand. Il ne permit pas à la méchanceté, au ressentiment, à la vengeance, quelque justifiés qu’ils pussent être, de motiver ou de provoquer ses actes. Nous ferions bien de méditer et d'imiter l'exemple éclatant de ses capacités d'homme d'État.

Ceux qui occupent une charge dans notre gouvernement ont besoin de nos prières — prières pour que les qualités innées d'homme d'État s'implantent et se développent en nos gouvernants. La prière faite en faveur du gouvernement — comme toute prière — commence par la totalité de Dieu, l'unité de l'homme avec Dieu en tant que Son expression spirituelle, et le néant du mal. En travaillant de ce point de vue, nous sommes à même de comprendre que les seules qualités qui soient ou puissent être actives où que ce soit, pour parler absolument, sont celles qui manifestent grâce au Christ, la Vérité, l'omnipotence de Dieu. Le vrai gouvernement — le gouvernement de Dieu — est l'évidence du Principe en action, qui établit des lois spirituelles, une justice impersonnelle, une stabilité immuable et une autorité efficace. Le gouvernement de Dieu est l'évidence de l'Entendement en action, déroulant des idées intelligentes, l'originalité, la sagesse infaillible, la pensée et la vision infinies.

Le gouvernement de Dieu fournit l'évidence de l'Ame en action, déroulant, dans une calme sérénité, une variété infinie d'idées. Le gouvernement de Dieu manifeste l'Esprit en action exprimant la substance indestructible, les capacités et les ressources illimitées, l'énergie divine toujours présente et le pouvoir suprême.

Le gouvernement de Dieu est l'évidence de la Vie en action et il reflète l'activité vigoureuse et sans hâte, la plénitude et la fraîcheur ininterrompues et perpétuelles. Le gouvernement de Dieu est l'évidence de l'Amour en action. Et dans la mesure où nous reconnaissons ce gouvernement, il amène dans notre vie — et peut apporter aux nations — la compassion, le pardon miséricordieux, la justice désintéressée et l'affection sans préjugés. Le gouvernement de Dieu est la preuve de la Vérité en action et il exige une honnêteté absolue, une sincérité sans crainte, une intégrité sans détours et la conviction basée sur Dieu de tous ceux qui désirent en voir les effets dans le monde.

Revendiquer ce vrai concept du gouvernement pour nous-mêmes, pour notre pays et pour notre univers constitue une prière efficace et aidera à soutenir, à purifier et à élever ceux qui remplissent une fonction publique. Nous pouvons nous attendre à voir la preuve qu’ils répondent de mieux en mieux au bon et au vrai et que les méthodes tortueuses du mal égoïste et frauduleux échouent faute de trouver un écho.

Bien que nous ne devions jamais fermer les yeux sur ce qui est mal dans le gouvernement ou sur la malhonnêteté ou les mauvaises actions de dirigeants, notre pensée juste à leur propos peut les aider à exprimer plus vigoureusement l'intégrité qui leur vient de Dieu. La vision spirituelle que nous avons de l'homme en tant qu'image et ressemblance de Dieu exprimant une activité juste, constructive, et motivée par l'Ame, constitue la véritable vision qui mettra de plus en plus en évidence le gouvernement de Dieu dans nos domaines individuels et gouvernementaux.

Avez-vous jamais remarqué que lorsque nous pointons l’index vers quelqu’un, nous avons trois doigts qui pointent vers nous-mêmes ? Assurons-nous donc bien que nous aussi nous manifestons ces qualités d'homme d'État que nous souhaitons voir chez ceux qui nous gouvernent. Pensons-nous d'une façon étroite à nous-mêmes, à nos intérêts égoïstes, à notre proche famille, à nos propres intérêts d'affaires ou bien étendons-nous davantage, avec une tendre sollicitude, notre pensée aux autres, à ceux qui appartiennent à une autre couche de la société, à ceux qui peut-être sont nos concurrents ? Ressentons-nous pour les enfants sous-alimentés dont la peau est d'une différente couleur et qui habitent de l'autre côté de la terre la même tendre sollicitude que pour ceux qui font partie de notre famille ou qui habitent le voisinage ?

Pensons-nous sans égoïsme aux intérêts de l'ensemble, bien qu'ils puissent sembler être en conflit avec nos besoins individuels ? Transigeons-nous parfois avec notre conscience en raisonnant que la fin justifie les moyens ? Nous livrons-nous à des excès de vitesse, corrompons-nous nos enfants, disons-nous de pieux mensonges à notre patron ou à nos employés ?

Sommes-nous méticuleusement honnêtes quant à nos notes de frais, nos dépenses de ménage, nos déclarations d'impôts ? Sommes-nous réellement ce que nous semblons être ou adoptons-nous une attitude pour impressionner les autres ? Prétendons-nous, verbalement, à des idéals d'aspect grandiose tout en cachant, au plus profond du cœur, préjugés, haine et apathie ? Nous livrons-nous parfois à des machinations et à des manœuvres astucieuses à l'égard des autres sous les dehors du bien, alors que, en sondant notre cœur, nous pourrions trouver, à la base de nos actes, la volonté et l'intérêt personnels ? Ou bien, avec patience et persistance, nous efforçons-nous, dans notre considération du monde et de ses habitants, d'exprimer une vision pénétrante et un jugement inspiré de Dieu ?

On a dit avec raison qu'un pays a le gouvernement qu’il mérite. Si notre pays semble avoir un gouvernement ayant besoin de guérison, nous ne devrions pas nous désintéresser du problème sous prétexte qu’il concerne un lointain « là-bas » — les bureaux du gouvernement — mais nous devrions commencer par exiger qu'à la maison et dans nos affaires, le vrai gouvernement et les qualités d'homme d'État soient manifestés ! Soyons nous-mêmes ce que nous voulons que les autres soient, surtout ceux que nous élisons pour exercer une fonction publique. Mrs. Eddy écrit dans le livre d'étude de la Science Chrétienne: « Posez-vous ces questions: Est-ce que je me conforme à la vie qui s'approche du souverain bien ? » Science et Santé, p. 496. Nous ferions bien de prier et de méditer avant de répondre et avant de nous risquer à poser la question à d'autres ! Avec une profonde humilité, nous pouvons prier dans cet esprit: « O Dieu ! crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé... J'enseignerai tes voies à ceux qui les transgressent, et les pécheurs reviendront à toi... Alors tu agréeras des sacrifices de justice. » Ps. 51:12, 15, 21.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / mars 1981

La mission du Héraut

L'explication divinement inspirée que donne Mrs. Eddy de la mission du Héraut de la Science Chrétienne, créé en 1903, est devenue un symbole des activités du mouvement de la Science Chrétienne, qui englobent le monde entier. Ses paroles, gravées au frontispice de La Société d'Édition de la Science Chrétienne, sont les suivantes: « proclamer l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible ». Le Héraut est une manifestation tangible du souci qu'avait notre Leader de partager avec toute l'humanité la précieuse connaissance de la Science de la Vie. Elle avait conscience que le Consolateur était venu pour « la guérison des nations ».

—Alfred F. Schneider, Le Héraut de la Science Chrétienne, juillet 1978

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.