Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

Le pouvoir guérisseur de l'unique Entendement

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de février 1976


La Science Chrétienne enseigne que Dieu est le seul Entendement de l'homme. Il est la seule cause et le seul pouvoir véritables et gouverne chaque effet. Il est l'Amour divin et II donne à Ses enfants toute la santé, l'intelligence, la vie et la liberté dont ils puissent jamais avoir besoin. L'homme est l'image et la ressemblance mêmes de Dieu, comme la Bible le révèle.

Au lieu de supposer que l'homme est un être physique, assujetti aux lois de la matière et gouverné par le cerveau et un prétendu système nerveux, nous devons acquérir, avec l'aide de la Science divine, une vue plus pénétrante de la véritable nature de l'homme en tant qu'enfant de Dieu, l'Esprit. Dieu gouverne chaque fonction de l'homme réel. Il n'y a qu'un seul pouvoir, le pouvoir du bien, opérant par les lois de Dieu et pour toujours exprimé par le reflet de Dieu, l'homme. Ces vérités nous conduisent à reconnaître qu'en réalité l'homme est spirituel et indestructible, l'idée immortelle de l'Entendement divin, et par conséquent, il n'est pas l'esclave d'instincts animaux, de la crainte, de l'égocentrisme, ni de la maladie. La Bible déclare: « Car ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse.»  II Tim. 1: 7 ;

L'homme est l'idée incorporelle, consciente de Dieu, tributaire de l'Entendement seul. Il n'y a pas d'intelligence contrefaite, pas de pouvoir hypnotique trompeur, pas d'insubordination à la loi de Dieu. Dieu est le seul Entendement, et il n'y a pas d'entendement moindre pour renverser Sa volonté. Un sens mortel et fini d'entendement n'est pas capable de gouverner l'homme dont l'origine, la base et le développement sont dans l'Entendement immortel seul. En tant qu'idée spirituelle de Dieu, l'homme demeure pour toujours dans le royaume de l'Entendement. L'homme ne peut s'éloigner de l'Entendement, mais il vit et se meut conformément à l'Entendement, maintenu par l'attraction spirituelle des forces de l'Entendement qui embrassent tout, et il est soumis au gouvernement et à la direction infaillibles de l'Entendement.

L'entendement mortel est l'opposé de l'Entendement divin. Il semble avoir les caractéristiques d'un entendement — la conscience, l'intelligence, la sensibilité — mais, en fait, il n'en a aucune. Il est matériel et limité; c'est une mentalité supposée dans la matière. C'est la croyance à une intelligence personnelle, séparée de Dieu, le bien. Le siège de l'entendement mortel est censé être le cerveau, et l'on croit qu'il communique ses messages grâce à un système nerveux. L'entendement mortel ou charnel donne des noms à ses propres concepts, les voit, les regarde et se soumet à eux. Mrs. Eddy, dans Science et Santé, dit: « L'entendement mortel voit ce qu'il croit aussi certainement qu'il croit ce qu'il voit. Il sent, entend et voit ses propres pensées.» Science et Santé, p. 86 ;

Christ Jésus définit le diable, ou la mentalité mauvaise qui prétend s'opposer à Dieu, comme un menteur (voir Jean 8:44), quant ainsi la nature trompeuse, irréelle de l'entendement mortel, et il prouva par ses œuvres de guérison que le diable peut et doit être détruit par le Christ, l'idée spirituelle de la Vie. Sa compréhension de Dieu comme étant l'Entendement de l'homme le rendit capable de guérir des types variés de maladies, mentales et physiques. Selon les Écritures il guérit aussi ce qu'on appelle la folie ou dérangement mental.

La guérison de l'homme de Gadara en est un exemple. Voir Marc 5:1 15 ; Jésus s'adressa à l'esprit malin par ces mots: « Sors de cet homme, esprit impur », séparant ainsi la violente et fausse mentalité du véritable Entendement de l'homme, l'irréel du réel, l'entendement mortel de l'Entendement immortel. Il semblait que l'entendement mortel ou charnel, manifestant la folie, tenait l'homme de Gadara sous son empire; par conséquent, il est significatif que le Maître commença son traitement en séparant l'entendement charnel de l'homme. La croyance à un entendement partagé ou au dualisme de l'entendement doit être détruite par le traitement métaphysique. Il n'y a pas deux entendements, l'un mauvais et l'autre bon, tous deux existant côte à côte dans la même conscience. Les états violents de la pensée enfreignent le premier commandement. Ils voudraient introniser l'entendement matériel impie et lui attribuer le contrôle de l'homme.

Jésus dit au démoniaque: « Quel est ton nom ? » L'homme répondit: « Légion est mon nom... car nous sommes plusieurs. Une « légion dans l'armée de la Rome antique était habituellement constituée de six mille hommes, et à cause de leurs nombreuses victoires, les légions romaines semblaient être souvent invincibles aux gens de cette époque. Mais Jésus ne se laissa pas tromper par cette fanfaronne exposition d'erreurs de l'entendement mortel. Peut-être ces erreurs renfermaient-elles le péché, un tempérament violent, l'hérédité, la crainte, la haine et d'autres formes du mal. Sous la douce mais irrésistible influence du Christ, la Vérité, leur néant fut mis en évidence et l'homme fut guéri. On le trouva finalement assis aux pieds de Jésus, « vêtu, et dans son bon sens ».

Dans Science et Santé, Mrs. Eddy fait référence à cette guérison: «Il est écrit qu'un jour Jésus demanda le nom d'une maladie, — maladie que l'on appellerait aujourd'hui la démence. Le démon, ou le mal, répliqua que son nom était Légion. Là-dessus Jésus chassa le mal, et le fou fut transformé et guéri incontinent. L'Écriture semble impliquer par là que Jésus obligea le mal à se reconnaître lui-même et ainsi à se détruire. » Science et Santé, p. 411; Jésus ne prétendait à aucune dispensation spéciale du pouvoir divin pour lui-même. Son œuvre de guérison était basée sur la loi infaillible, qu'il comprenait et utilisait. Il dit: « Celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais. » Jean 14:12; Ceux qui le suivent l'imiteront dans ses œuvres dans la mesure où ils démontreront « la pensée de Christ » I Cor. 2:16; en reflétant le pouvoir infini que l'Entendement qui sait tout a sur ses idées.

La vérité de l'unique Entendement telle qu'elle est enseignée dans la Science Chrétienne est accessible à tous ceux qui la cherchent aujourd'hui. Lorsqu'elle sera comprise, elle bénira l'existence humaine et répétera les œuvres de Christ Jésus, rétablissant le bon sens, la santé, l'harmonie et la paix. Cet exemplaire du Héraut contient un témoignage de guérison de démence qui montre que le corps matériel avec sa mentalité et ses maux centrés sur le cerveau, n'est pas l'homme mais une illusion qui s'évanouit devant la révélation de l'homme à la ressemblance de Dieu, spirituel et parfait.

La vraie compréhension de Dieu comme étant l'Entendement de l'homme immortel et omniprésent, nous rend capables d'abandonner la fausse croyance à une individualité et à un entendement matériels et personnels grâce à la reconnaissance de Dieu, l'Esprit infini, et de Son fils spirituel et parfait. Nous nous débarrassons de la croyance que l'homme peut être séparé de Dieu dans la mesure où nous commençons à comprendre qu'en réalité notre nature n'est pas gouvernée par le diabolique entendement mortel qui produit la discordance, mais par l'Entendement divin, l'intelligence qui est toujours aimante et bonne. Cet Entendement fait que l'homme est son idée continue, sous son gouvernement constant et absolu, exprimant les pensées et les qualités qui manifestent l'Amour omniprésent qui est toute activité.

Bien qu'une guérison puisse ne pas être immédiatement apparente, nous avons largement l'occasion de laisser l'activité curative du Christ, la Vérité, illuminer, purifier et transformer notre pensée. Christ Jésus assura à ses disciples que tout effort juste est béni du Père et apporte sa propre récompense: « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.”  Matth. 6:33; Dans la mesure où nous attachons fermement notre pensée aux faits spirituels de l'être — Dieu parfait et homme parfait — notre existence s'élève au-dessus de la condamnation à la mortalité.

Devant notre pensée attentive, la Science Chrétienne déroule les forces puissantes et positives de l'intelligence divine qui nous rendent capables d'établir dans notre conscience l'ordre primitif de l'être caractérisé par l'harmonie immuable. Ces forces sont les forces vivifiantes de l'unique Entendement infini, Dieu, dont l'action éternelle ne peut jamais être arrêtée, entravée ou limitée par l'évidence des sens matériels. Mrs. Eddy écrit: « Les courants calmes et forts de la vraie spiritualité, dont les manifestations sont la santé, la pureté et l'immolation du moi, doivent approfondir l'expérience humaine, jusqu'à ce qu'on voie que les croyances de l'existence matérielle ne sont qu'une tromperie manifeste, et que le péché, la maladie et la mort cèdent la place pour toujours à la démonstration scientifique de l'Esprit divin et à l'homme de Dieu, spirituel et parfait.» Science et Santé, p. 99.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / février 1976

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.