Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

La vieillesse est un mythe

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de février 1979


De même que la jeunesse. De même que n’importe quel âge.

Shakespeare divise la vie d’un homme en sept âges, commençant par « le bébé, vagissant et bavant dans les bras de sa nourrice » et finissant par une « seconde enfance, état de pur oubli, sans dents, sans yeux, sans goût, sans rien » Comme il vous plaira, Acte II, scène 7;.

Un autre génie, un génie spirituel, le Découvreur et Fondateur de la Science Chrétienne, présente un homme différent, un homme immortel, un homme sans âge, l’homme réel, l’homme de Dieu. Mrs. Eddy écrit: « Même la poésie de Shakespeare dépeint la vieillesse sous les traits de l’enfance, de l’impuissance et de la décadence, au lieu d’assigner à l’homme l’éternelle grandeur et l’immortalité du développement, de la puissance et du prestige. » Elle affirme: « Dans la Science, l’homme n’est ni jeune ni vieux. » Science et Santé, p. 244;

Si l’on faisait de l’infirmité le concomitant de la vieillesse, cela nous ferait douter du caractère désirable de l’augmentation de la longévité que le monde connaît; mais longévité ne devrait pas être synonyme de décrépitude et de capacités mentales diminuées.

La vérité est que l’homme est fait à l’image de Dieu, et il est, par conséquent, tout aussi exempt d’âge que son Créateur. Ses facultés ne déclinent pas, sa force et ses capacités restent ce qu’elles ont toujours été — illimitées — parce qu’elles émanent de l’Entendement infini, inépuisable. On ne peut démontrer cet état véritable, spirituel, de l’homme que dans la mesure où on le comprend. L’origine et la seule cause du vieillissement, avec tous les symptômes qui l’accompagnent, est la croyance — la croyance universelle que commencer jeune et devenir vieux sont inévitables, parce que l’homme est fait de matière. C’est là une phase de ce que Mrs. Eddy appelle magnétisme animal, et la démonstration de l’absence d’âge doit commencer par la réfutation de cette croyance bien enracinée.

Moïse et d’autres personnages de l’Ancien Testament qui marchaient avec Dieu et obéissaient à Ses lois jouirent d’une très longue période de vie sans infirmité. « Moïse était âgé de cent vingt ans lorsqu’il mourut; sa vue n’était point affaiblie, et sa vigueur n’était point passée » Deut. 34:7;, dit la Bible. Et Caleb, rappelant une expédition qu’il avait faite à l’âge de quarante ans, dit à Josué: « Je suis âgé aujourd’hui de quatre-vingt-cinq ans. Je suis encore vigoureux comme au jour où Moïse m’envoya; j’ai autant de force que j’en avais alors. » Josué 14:10, 11;

A l’âge de douze ans, Christ Jésus étonna les érudits de son époque par « son intelligence et... ses réponses » Luc 2:47;, démontrant que la source de la sagesse est l’Entendement sans âge.

Niez et rejetez de la pensée les diverses prétentions associées aux sept âges de l’homme décrits par Shakespeare lorsqu’elles lèvent la tête pour se faire reconnaître et accepter. Sachez qui vous êtes aux yeux de Dieu et vivez comme tels. Alors la santé, l’activité et la pleine jouissance du bien seront maintenues, car aucun pouvoir ne peut nous imposer l’erreur quand nous sommes conscients que nous sommes véritablement l’homme spirituel de la création de Dieu. Cela peut être démontré sur la base de la perfection préexistante, permanente et inviolable de l’homme, inséparable de Dieu. Mrs. Eddy enseigna cela et démontra ce qu’elle enseignait par des résultats remarquables. A l’âge de quatrevingt-sept ans, elle lança un quotidien international, The Christian Science Monitor.

La vieillesse ne semblera plus réduire le bien que Dieu nous procure ni le supprimer lorsque nous accepterons avec vigilance Ses idées spirituelles, qu’Ils nous verse à flots continuellement. Mrs. Eddy nous assure: « Dieu vous donne Ses idées spirituelles, et à leur tour, celles-ci pourvoient à vos besoins quotidiens. » Écrits divers, p. 307.

Ces vérités que Dieu nous donne contredisent la croyance générale; cependant elles sont démontrables parce qu’elles sont vraies. Dieu ignore tout de l’âge ou de la retraite; et la prospérité, l’énergie, l’activité, un emploi procurant de la joie, et une santé vigoureuse sont les fruits de la connaissance juste, de la pensée juste.

La croyance que l’homme est matériel, fait de chair, de sang, d’os et de cerveau est la source et le soutien des maux de la vieillesse. La Science Chrétienne réfute la notion d’un corps et d’un entendement qui se détériorent en rétablissant le concept correct de l’homme, l’enfant de Dieu, maintenu par le divin Père-Mère — non pas au cours de sept âges supposés mais pendant toute l’éternité.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / février 1979

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.