Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

La logique de la Vie

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne d’octobre 1977


Il est à peine nécessaire de relever que quiconque lit ces lignes est vivant ! Il n’est peut-être pas si évident que la vie, qui provient de la Vie divine, Dieu, est immortelle et ne prend jamais fin, ne diminue jamais, ne disparaît jamais dans la mort. Dans la logique métaphysique, ce qui est maintenant en vie sera pour toujours en vie et a toujours été en vie. Ce qui semble sujet à la mort n’a jamais véritablement vécu, n’a jamais vraiment existé. Dans la logique de la Vie divine, tout être est immortel et ne peut jamais être anéanti.

Il s’agit là de quelque chose de plus qu’une aride considération philosophique ou qu’une spéculation creuse. C’est la base d’une vie plus pleine et d’une santé plus stable. En Science Chrétienne, la Science de la Vie, rien ne peut se transformer en son opposé. Rien de ce qui est réel ne peut devenir irréel, rien de ce qui est véritablement présent ne peut disparaître. D’un point de vue scientifique, rien de ce qui est bon ne peut devenir mauvais. Rien de ce qui vit ne peut devenir moribond. Le message de Christ Jésus est l’immortalité de la vie. Sa résurrection et son ascension signifient que la mort est une illusion. Il dit: « Je suis venu, afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance. » Jean 10:10 (version synodale); Tout ce qui est bon provient de la Vie et tout ce qui manifeste la Vie divine est bon. Si nous comprenons qu’il en est ainsi, nous pouvons vaincre tout ce qui implique l’absence de vie, c’est-à-dire que nous pouvons vaincre la stagnation, le déclin, la détérioration, la pauvreté, la médiocrité, la maladie. Ce qui est issu de la Vie divine exprime pleinement la vie et est toujours au-delà du domaine des prétentions de la mort. Tout ce qui n’est pas issu de la Vie divine n’a aucune réalité. L’un des faits les plus réconfortants est que c’est uniquement vers la Vie éternelle et l’être sans fin, que chacun de nous, en tant qu’idée de la Vie, s’achemine. En fait, nous n’avons jamais été séparés, ne fût-ce qu’un moment, de la Vie et de ses multiples expressions diverses.

Assurément, pour quelqu’un qui serait profondément malheureux de son sort, l’idée de vivre à jamais pourrait paraître peu attrayante ! En l’occurrence, il s’agit de se réveiller de l’illusion qu’il y a vie dans la matière. Accepter que la Vie est infinie, divine, c’est être véritablement en vie et éveillé. C’est voguer sur de nouveaux océans d’espérance et de succès spirituel. C’est accepter la logique irrésistible de la Vie.

Être véritablement en vie implique infiniment plus que d’être plein d’énergie et de courir d’un endroit à l’autre. Il se peut que le coureur à pied en tee-shirt ou l’individu qui se précipite de la réunion d’un comité de charité à l’autre se sente débordant de vitalité. Mais la Vie réelle et l’existence authentique signifient autre chose que l’action physique. Non pas que les sports et les bonnes actions doivent être dénigrés. Cependant, croire aveuglément que l’être est dans la matière, c’est être induit en erreur par l’ « illogique » de la mortalité.

Mary Baker Eddy identifia la pénétration par Christ Jésus de l’infinité de la Vie divine et des duperies d’une existence physique sans relief. Elle écrit: « Jésus commanda: “Suis-moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts”; autrement dit: Porte moins d’intérêt au monde, à la popularité, à l’orgueil et au bien-être, et aime. » Elle fait ensuite la remarque pratique suivante: « Quand la signification complète de cette parole sera comprise, nous aurons de meilleurs praticiens, et la Vérité paraîtra dans la pensée humaine, portant la guérison sur ses ailes, régénérant l’humanité et accomplissant cette parole de l’apôtre: “La loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.” » Message to The Mother Church for 1902, p. 9.

La Science Chrétienne déroule devant nous la carte sur laquelle nous pouvons suivre la voie qui mène de l’apathie et de la stagnation à la compréhension lumineuse de la Vie éternelle. Elle nous montre que nos croyances qu’il y a vie dans la matière sont de petites choses moribondes qui peuvent être remplacées par la compréhension de l’existence sans fin dans la Vie divine. La logique de la Vie promet le bien absolu et sans limites. Ce bien n’est pas extérieur à nous, et n’apparaît pas non plus simplement après la mort. Jamais personne, dans son moi spirituel, ne souffre, n’est dans le dénuement, n’a mal ou n’est solitaire. La Vie infinie n’a pas de commencement, pas de terminaison. La Vie constitue maintenant même notre identité réelle, en prend soin, la nourrit, la perpétue. Comment ? En restant infinie et éternelle.

La conscience de la Vie n’a pas de crevasses ou de pores par lesquels des arguments de limitation et de mort puissent s’infiltrer. En fait, de tels arguments n’existent pas. Sur cette base, la Science Chrétienne définit les prétentions mortelles de la maladie et du péché comme trompeuses, et démontre qu’il en est ainsi. La réponse à la souffrance n’est pas l’oubli, mais la conscience spirituelle.

La conscience spirituelle est-elle à notre portée ? Oui. Nous pouvons la trouver par l’étude de la Bible et des écrits de Mrs. Eddy. Nous pouvons la trouver par la prière et en reconnaissant que Dieu est la Vie sans fin. Nous pouvons la trouver grâce à la conviction que l’homme est l’expression de la Vie. Nous pouvons la trouver par l’admission du fait que nous sommes l’idée de la Vie, et en laissant consciemment la Vie être la cause et la substance de notre être. Telles sont la logique de la Vie et la loi de la Vie. Et il n’y a jamais eu la moindre parcelle d’une évidence qui niât la Vie.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / octobre 1977

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.