Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

Neutraliser les influences magnétiques

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de mars 1976


Un des faits spirituels les plus libérateurs qu’il nous est possible d’arriver à comprendre grâce à la Science Chrétienne
Christian Science: Prononcer ’kristienn ’saïennce. est que Dieu est le seul Moi ou Ego, que Dieu est l’Amour divin, l’essence de tout ce qui est réel. Grâce à l’inspiration spirituelle, accompagnée d’une humilité grande et profonde, nous pouvons commencer à sonder les profondeurs de ces vérités qui sont au cœur de la révélation de la Science Chrétienne et qui sont à la base des guérisons qu’elle accomplit.

Ayant ressenti que l’être divin est notre véritable moi — que nous sommes faits à l’image de l’Esprit — nous désirons ardemment maintenir cet état de conscience. Pourtant souvent — où même, généralement, pour la majorité d’entre nous — cela semble difficile à faire. Pourquoi ? Parce qu’il semble y avoir une influence antagoniste qui tenterait de maintenir notre pensée ancrée et empêtrée dans les croyances matérielles. Cette prétention est le magnétisme animal. Elle voudrait entraîner notre pensée vers l’animalité, la matérialité et la personnalité mortelle, qui semblent entraver et obscurcir notre prise de conscience de la pure vérité de l’être et le fait que nous la vivons. De plus cette prétention entendrait retenir là notre pensée.

Mais Science et Santé avec la Clef des Écritures de Mary Baker Eddy dévoile la vacuité de cette influence et la neutralise. Il proclame: « Ainsi qu’on le dénomme dans la Science Chrétienne, le magnétisme animal ou hypnotisme est le terme spécifique désignant l’erreur, ou l’entendement mortel. C’est la fausse croyance que l’entendement est dans la matière, et qu’il est à la fois mauvais et bon; que le mal est aussi réel que le bien et plus puissant. Cette croyance n’a pas une seule qualité de la Vérité. » Science et Santé, p. 103;

Ce que le magnétisme animal voudrait s’efforcer de faire et ce qu’il fait effectivement — dans un cadre illusoire — sont deux choses entièrement différentes. Mais, tant ses prétentions que ses activités simulées ne vont jamais au-delà du monde de rêves qui est le produit des propres supercheries d’un prétendu entendement matériel. Le pas que nous pouvons faire afin de nier entièrement le magnétisme animal — tant comme entité que comme prétention — c’est de voir qu’il ne peut jamais atteindre notre être réel. En Science, en effet, l’Amour divin nous garde éternellement dans son refuge, puisque nous sommes les idées de l’Amour. Le maximum que puisse jamais faire ce prétendu magnétisme animal est de revendiquer, de persuader, de parler, de suggérer. Mais, agir, cela il ne le peut jamais. A l’instant où nous commençons à admettre que le magnétisme animal ne peut pas agir, parce qu’il est pour toujours un néant statique, immobilisé, nous commençons à nous en libérer.

Le magnétisme animal peut prétendre rendre notre pensée matérialiste, provoquer des accidents, nous détourner de notre recherche de la Science de la Vie, retarder ou nier l’action de nos traitements en Science Chrétienne, pousser à des mauvaises décisions, nous anesthésier pour nous rendre insensibles à ses tromperies. Mais, en dépit de ses prétensions, il ne peut jamais rien accomplir, si ce n’est se détruire lui-même. Si le magnétisme animal était une sorte d’intelligence — ce qu’il n’est absolument pas — il pourrait souhaiter que nous le croyions et que nous agissions en conséquence. Mais dans la mesure où nous voyons son néant et son impuissance, et fondons notre façon de vivre sur cette façon de voir, nous nous en sommes défendus et nous l’avons vaincu. « Le prince du monde vient » affirmait Christ Jésus, en parlant d’une phase du magnétisme animal, « il n’a rien en moi. »  Jean 14:30.

Le « moi » mortel, par lequel le magnétisme animal voudrait s’exprimer afin de se donner une identité, n’est pas un « moi » puisque Dieu, le bien infini et éternel, est le seul Ego. C’est seulement dans la mesure où nous prenons conscience de ce stratagème du magnétisme animal que nous pouvons refuser de laisser s’insinuer dans notre pensée pour nous mesmériser, le « moi » de l’entendement mortel — ainsi que l’imposture avancée par ce même entendement, selon laquelle il existerait un sens matériel de l’homme et de l’univers. Dans la mesure de notre spiritualité, le magnétisme animal ne peut rien trouver dans notre pensée sur quoi accrocher son faux « moi ».

Le magnétisme animal n’est jamais une réalité présente par laquelle nous pourrions être fascinés ou de laquelle nous pourrions être effrayés. C’est une prétention, rien d’autre, mais une prétention que l’on ne peut feindre d’ignorer. Grâce à la compréhension spirituelle, nous le privons de l’initiative qu’il prétendrait exercer. Il n’est pas suffisant, toutefois, de prendre conscience qu’il n’a que le pouvoir que nous lui donnons. Nous devons le dévêtir du pouvoir supposé qu’il a toujours prétendu être inhérent à sa nature mauvaise.

Peut-être évitons-nous de nous occuper du magnétisme animal parce que cela pourrait sembler quelque chose de désagréable, de décourageant à faire, et qui tue l’inspiration. Mais d’où vient cette suggestion ? De la persuasion mensongère prétendant qu’il y a vie et intelligence dans la matière — donc du magnétisme animal lui-même. Et chacun de nous doit s’en rendre maître si nous aspirons à vivre dans la conscience de l’Amour divin.

C’est le magnétisme animal lui-même qui semble nous faire parfois utiliser abusivement la locution « magnétisme animal », afin d’imposer nos opinions aux autres. Un exemple de cela pourrait être de suggérer que « ceux qui sont mécontents (ou satisfaits) de la façon dont les choses se font dans l’église sont dupés par le magnétisme animal », alors qu’il s’agit là simplement d’un jugement personnel. Le mesmérisme a déjà opéré antérieurement, lorsque a été admise, dans la propre pensée de l’orateur, la suggestion selon laquelle l’Église est une organisation matérielle, administrée par des mortels et que tant l’Église que les autres membres sont séparés de l’Entendement infini, l’intelligence divine.

Le Christ — le déroulement et l’affirmation de l’infinité de l’Amour divin — est éternellement actif et puissant partout pour empêcher le magnétisme animal de jamais affecter d’être réel ou présent, ou d’avoir pouvoir, influence ou entité. Le Christ montre que dans la pure réalité de l’Esprit il n’y a rien — matériel ou personnel — nulle part, sur quoi le magnétisme animal puisse agir ou au sujet de quoi il puisse suggérer quelque chose. Tout ce qui est réellement, c’est Dieu, le bien, et Sa bienveillance illimitée.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / mars 1976

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.