Skip to main content

Ne crains rien

From the mars 2016 issue of The Herald of Christian Science

Original en français


Cette demande que nous trouvons fréquemment dans la Bible, « ne crains rien », est-elle vraiment réalisable ? Est-il possible de vivre sans peur, de vivre dans la paix et dans la certitude de la suprématie de Dieu, le bien, et en ayant l’assurance que la compréhension de ce fait annule les dangers et les échecs ? La Bible répond affirmativement à ces questions. Par exemple, dans le livre du prophète Esaïe, nous lisons cette promesse divine : « Ne crains rien, car je suis avec toi ; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu ; je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante. » (41:10)

Dans les Evangiles, les guérisons et les paraboles de Christ Jésus nous enseignent à ne pas craindre l’avenir en redoutant de manquer de ressources, de santé ou d’harmonie, car notre Père nous donne, à chaque instant, tout ce dont nous avons besoin. L’Evangile selon Luc rapporte ces paroles si réconfortantes de Christ Jésus : « Ne crains point, petit troupeau ; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume. » (12:32) Le royaume des cieux, qui est le royaume de l’harmonie universelle, la conscience ininterrompue du bien, est présent, parce que Dieu est présent. Mais pour en prendre possession, nous avons besoin d’être vigilants afin de ne pas donner notre consentement à la crainte qui prétend nous détourner du bien. Souvent, Christ Jésus, avant de guérir, commençait par réconforter ceux qu’il sauvait du péché, du danger ou de la maladie en leur disant avec amour et fermeté de ne pas avoir peur.

Il est certain que pour être libre et heureux, la crainte doit être vaincue. Celle-ci, en effet, est un des éléments à l’origine de la maladie et, parfois, elle se cache aussi derrière des émotions erronées telles que la timidité, l’agressivité, la haine ou la vengeance. Pour être libéré de la maladie ou de ces attitudes négatives, il faut donc commencer par déraciner la peur. Science et Santé avec la Clef des Ecritures de Mary Baker Eddy, qui a découvert et fondé la Science Chrétienne, le confirme ainsi : « La cause de toute prétendue maladie est mentale ; c’est une crainte mortelle, une croyance erronée ou conviction de la nécessité et du pouvoir de la maladie ; c’est aussi la crainte que l’Entendement ne soit impuissant à défendre la vie de l’homme et incapable de la gouverner. » (p. 377) 

Dans ses ouvrages, Mary Baker Eddy explique aussi comment parvenir à chasser la crainte. Entre autres, elle nous encourage à vivre les qualités chrétiennes comme l’affection, la compassion, l’humilité, la tempérance. Ces qualités qui expriment le bien nous aident à ne pas être influencés par ce qui est erroné, et donc par la crainte. Elles nous permettent d’être réceptifs à la Vérité divine qui guérit.

La définition métaphysique donnée par Mary Baker Eddy du mot «  crainte », dans le glossaire de Science et Santé, est très instructive (voir p. 586). Nous y trouvons les deux synonymes suivants : erreur et ignorance. Ces termes éclairent la nature trompeuse de la peur. En effet, si nous réalisons que la crainte est erronée, nous prenons conscience du fait qu’elle est fausse, qu’elle est un mensonge qui ne peut en réalité ni nous nuire ni nous séparer de l’amour infini de Dieu. 

Si la crainte est le résultat de l’ignorance, elle est inévitablement éliminée par la prière qui reconnaît la toute puissance de Dieu. Et lorsque la crainte, ou ignorance de Dieu, est éliminée, l’harmonie est restaurée. Ainsi que l’explique Science et Santé : « C’est notre ignorance concernant Dieu, le Principe divin, qui produit l’apparente discordance, et la vraie compréhension de Dieu rétablit l’harmonie. » (p. 390)

La confiance dans l’omniprésence et l’omnipotence de Dieu à qui tout est possible est l’arme absolue pour éradiquer la peur. Dans son Message de 1902 à L’Eglise Mère, Mary Baker Eddy nous en donne un bel exemple. Elle explique qu’après avoir reçu des lettres anonymes menaçant de faire sauter la salle où elle prêchait, elle s’éleva au-dessus de la crainte et du danger en se confiant totalement en Dieu. Voici ce qu’ elle écrit : « Je m’appuyai sur Dieu, et je fus en sécurité. » (p. 15) 

Lorsque la crainte, ou ignorance de Dieu, est éliminée, l’harmonie est restaurée.

J’ai souvent constaté dans ma vie que la prière qui s’appuie avec gratitude sur la compréhension de Dieu acquise grâce aux synonymes divins, Entendement, Esprit, Ame, Principe, Vie, Vérité, Amour, tels qu’ils sont donnés dans Science et Santé (p. 465), est efficace, car seul Dieu peut guérir la peur et rétablir l’harmonie. Par exemple, la douce réalisation que Dieu est l’Amour infini entourant tendrement chacun de Ses enfants révèle que nous n’avons rien à redouter. Ainsi que Jésus l’a expliqué : « La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte. » (I Jean 4:18) Il y a quelques années, lorsque j’ai dû parler devant de larges auditoires, c’est l’amour de mon prochain, l’Amour divin qui se reflète dans l’amour, qui m’a enlevé toute appréhension.

Pour la guérison spirituelle de problèmes physiques, professionnels ou affectifs, nous pouvons nous appuyer avec confiance sur les nombreux passages de la Bible révélant combien Dieu aime Ses enfants, les protégeant constamment et répondant à chacun de leurs besoins. Dans l’Evangile selon Luc, nous lisons ces paroles si réconfortantes de Christ Jésus qui montrent que chacun de nous est précieux et indispensable : « Ne vend-on pas cinq passereaux pour deux sous ? Cependant, pas un d’eux n’est oublié devant Dieu. Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point : vous valez plus que beaucoup de passereaux. » (12:6, 7) 

De même, la reconnaissance qu’il existe un seul Dieu, et donc un seul Entendement divin entièrement bon, extermine la crainte. Cette vérité exclut la possibilité d’un entendement personnel qui pourrait être à l’origine de la peur. L’homme et la femme, en tant que reflets de Dieu, manifestent cet unique Entendement qui inclut seulement la paix et qui ne connaît pas la crainte. Lorsque j’ai un travail difficile à accomplir, la compréhension que toutes nos capacités viennent de Dieu et sont donc toujours à la hauteur, me libère de la crainte de ne pas y parvenir et me permet de réaliser ce travail paisiblement et avec succès.

La compréhension que Dieu est Esprit donne aussi la paix. Dans l’Esprit infini où tout est harmonieux, il n’existe aucune angoisse. Comme l’a expliqué l’apôtre Paul : « L’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix. » (Romains 8:6) La vision spirituelle, qui s’élève au-dessus du témoignage trompeur des sens matériels et qui permet de voir ce qui est vrai et éternel, élimine la crainte et révèle l’harmonie toujours présente. L’ « exposé scientifique de l’être » qui affirme la totalité de l’Esprit et la nature temporelle et irréelle de la matière est un traitement efficace pour supprimer la peur (voir Science et Santé, p. 468).

Quelle bénédiction de pouvoir nous appuyer sur ce passage des Psaumes affirmant que Dieu est un secours toujours présent : « C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, qui guérit toutes tes maladies ; c’est lui qui délivre ta vie de la fosse, qui te couronne de bonté et de miséricorde. » (103:3, 4) Oui, cette injonction de la Bible, « ne crains rien », est vraiment une assurance de paix et d’harmonie pour chacun d’entre nous.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / mars 2016

La mission du Héraut

L'explication divinement inspirée que donne Mrs. Eddy de la mission du Héraut de la Science Chrétienne, créé en 1903, est devenue un symbole des activités du mouvement de la Science Chrétienne, qui englobent le monde entier. Ses paroles, gravées au frontispice de La Société d'Édition de la Science Chrétienne, sont les suivantes: « proclamer l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible ». Le Héraut est une manifestation tangible du souci qu'avait notre Leader de partager avec toute l'humanité la précieuse connaissance de la Science de la Vie. Elle avait conscience que le Consolateur était venu pour « la guérison des nations ».

—Alfred F. Schneider, Le Héraut de la Science Chrétienne, juillet 1978

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.