Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

Les ressources infinies de l'Ame

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne d’avril 1958


Le bonheur sans limites, la santé, les ressources abondantes sont nôtres quand nous renonçons à la croyance restrictive d'une vie dans la matière et parvenons à comprendre les nobles réalités de l'existence spirituelle. L'homme créé à l'image de Dieu, selon Sa ressemblance, comme l'indique le premier chapitre de la Genèse, est l'expression même de Dieu; il n'est donc point sujet aux limitations de l'espace, du temps, ou du penser matériel.

Mary Baker Eddy déclare dans Science et Santé avec la Clej des Écritures (p. 60): « L'Ame a des ressources infinies pour bénir l'humanité, aussi arriverions-nous plus facilement au bonheur et serions-nous plus sûrs de le garder, si nous le recherchions dans l'Ame. » Dans ce texte, le mot « Ame » s'écrit avec une majuscule parce qu'il est employé comme synonyme de Dieu, l'Esprit ou l'Entendement illimité, dont le pouvoir est souverain.

Ailleurs, Mrs. Eddy fait cette remarque (ibid., p. 466): « Les termes âmes ou esprits au pluriel sont aussi impropres que le terme dieux au pluriel. Ame ou Esprit signifie Dieu et rien autre. » L'homme ne possède pas une âme personnelle qui lui soit propre; mais Dieu, l'Ame, s'exprime par l'homme.

Quand on parle d'une âme limitée, il s'agit généralement des sens corporels. Mais lorsque la conscience perçoit plus clairement que Dieu est l'Ame et que l'univers spirituel exprime cette Ame, on voit toujours davantage combien le témoignage des sens matériels est faux, irréel.

A la page 162 de Science et Santé, Mrs. Eddy parle en ces termes: « Les facultés indestructibles de l'Esprit existent sans conditions matérielles et aussi sans les fausses croyances d'une soi-disant existence matérielle. » Coexistant avec Dieu, les sens spirituels ne sont point sujets aux accidents, à la décrépitude. L'ouïe et la vue spirituelles sont des facultés de l'Ame, qui doivent être indestructibles. Comprendre ces faits protège et conserve les sens humains.

Des jeunes parents en eurent la preuve lorsque leur bébé se fit mal à un œil, au point de ne pouvoir l'ouvrir. Le père et la mère avaient dans leur enfance fréquenté régulièrement l'École du dimanche Scientiste Chrétienne; ils avaient appris à compter sans réserve sur la Science Chrétienne en cas de besoin.

Le père était au bureau lorsque lui parvint la nouvelle de l'accident. On le priait de rentrer, ce qu'il fit, sans cesser de rendre grâces à Dieu dont la présence apporte la guérison. Comme il cherchait une inspiration encore plus profonde, il lui fut clairement révélé que la vue est une faculté de Dieu, de l'Ame, qui possède des ressources infinies, inépuisables, dont Ses idées bénéficient. La pensée que ces ressources sont constamment accessibles à chacun fut pour le père une inspiration; il éprouva un sentiment de joie et de gratitude au sujet de ce fait spirituel. A son arrivée, il trouva un bébé qui l'accueillait en riant, les deux yeux grands ouverts et brillants de plaisir.

Cette guérison était naturelle, scientifique. C'était un résultat immanquable, car on avait résolument nié le témoignage des sens matériels pour déclarer avec joie le fait que l'homme exprime l'Ame, Dieu.

La crainte de la pauvreté, qui trouble les mortels, disparaît quand on se rend mieux compte que l'homme est un avec l'Ame toutepuissante, omniprésente. Dans la mesure où notre compréhension spirituelle augmente, nous aurons sans trop de peine ce qui est humainement nécessaire. Nous pouvons être sûrs que nos ressources, notre activité, notre intelligence, notre santé, notre harmonie ne sont jamais en péril, car nous savons et pouvons démontrer que les trésors de l'amour sont inépuisables. Il ne peut y avoir ni crise ni disette, puisque l'Amour, l'Ame, est Tout.

Quiconque étudie la carrière sans égale du Christ Jésus doit être frappé de l'assurance et de la confiance absolues avec lesquelles le Maître accomplissait ses guérisons. Aucun système matériel, humain, ne peut expliquer fût-ce en partie les actes de Jésus. D'après la loi matérielle, il est absolument impossible de nourrir cinq mille hommes quand on a seulement cinq pains et deux poissons, de marcher sur les eaux, de calmer la tempête ou de ressusciter les morts. Le Maître avait recours à un pouvoir qui surpassait de beaucoup ce que peuvent comprendre les sens matériels; il faisait appel aux inépuisables ressources de l'Ame, dont nous avons parlé tout à l'heure. Il comptait sur ces ressources infinies non seulement aux époques de crise, mais en tout temps, avec persistance, de minute en minute.

Ce Christ, cette Vérité que Jésus démontra d'une manière infaillible voici bientôt vingt siècles, opère tout aussi bien de nos jours par la Science Chrétienne, mise à la portée de chacun. Voici quel devrait être notre but: nous détourner de la matière et prendre davantage conscience de notre existence comme idées de Dieu, possédant les indestructibles facultés de l'Esprit et les ressources de l'Ame, inépuisables, infinies. Alors selon les paroles du Psalmiste (Ps. 1:3), nous serons « comme un arbre planté près des eaux courantes, qui donne ses fruits en leur saison, et dont le feuillage ne se flétrit point; tout ce qu'il entreprend lui réussira. »

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / avril 1958

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.