Skip to main content
Article de couverture

Pleine de reconnaissance envers Dieu

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de mars 2015

Original en allemand


Quand j’avais une vingtaine d’années, je me suis soudain mise à souffrir du rhume des foins. Enfant, j’avais rarement été malade, alors il était tout à fait nouveau pour moi de devoir faire face à un problème d’allergie.

Pendant plusieurs années, j’avais fréquenté une école du dimanche de la Science Chrétienne où j’avais appris beaucoup de choses concernant Dieu et mon identité véritable en tant qu’enfant de Dieu. Ce que j’avais appris m’avait énormément plu. Confrontée au rhume des foins, j’ai donc décidé d’avoir recours à la prière pour guérir cette situation. J’ai basé ma prière sur la phrase suivante tirée de Science et Santé avec la Clef des Ecritures : «  Il n’y a qu’une cause première. Donc il ne peut y avoir d’effet d’aucune autre cause, et il ne peut y avoir de réalité en quoi que ce soit qui ne procède de cette grande et unique cause. » (p. 207) Je savais que Dieu était la seule cause et le seul créateur et que, par conséquent, rien n’avait le pouvoir de m’impressionner, de m’influencer ni de me rendre malade.

Je me suis fermement attachée à cette vérité, je me suis plongée de façon plus approfondie dans l’étude de la Science Chrétienne et je suis devenue membre actif d’une église filiale. La maladie ne me préoccupait plus, et un jour je me suis aperçue que j’étais guérie. Cette guérison a eu lieu il y a de nombreuses années, et je n’ai plus jamais souffert d’allergies. J’aimerais ajouter que je n’ai jamais pris de médicaments pour atténuer les symptômes que je ressentais.

Une deuxième guérison qui me tient à cœur a eu lieu en 1990, lorsque j’étais Première Lectrice de mon église filiale. Un dimanche matin, en me réveillant, je me suis aperçue que je n’avais plus de voix. Il était trop tard pour faire appel à un remplaçant qui aurait conduit le service à ma place, mais je savais que Dieu prendrait soin de Son office. C’était Dieu qui gouvernait. C’était Lui, non pas moi, qui prenait soin de chaque aspect du service, et tout ce que Dieu accomplit est parfait. Dieu est bon, la seule cause, et Il ne crée rien qui Lui soit opposé. Par conséquent, ce problème n’était pas réel, puisque Dieu ne l’avait pas créé.

Remplie de ces pensées, je me suis rendue à l’église, pleine d’espoir. Quand le moment est arrivé de monter sur l’estrade pour souhaiter la bienvenue aux assistants et annoncer le premier cantique, j’avais retrouvé ma voix, bien qu’encore un peu faible. Toutefois, j’ai pu lire la Leçon-Sermon d’une voix claire et forte. Je me suis dit en moi-même : « Merci, mon Dieu, pour Ta présence et Ton soutien. » J’ai retiré un autre bienfait de cette guérison : je ne me suis plus jamais enrhumée depuis.

Je suis profondément reconnaissante à notre Père-Mère Dieu de Son amour et de Son don précieux, la Science Chrétienne.

Rosemarie Hanisch, Hambourg

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / mars 2015

La mission du Héraut

L'explication divinement inspirée que donne Mrs. Eddy de la mission du Héraut de la Science Chrétienne, créé en 1903, est devenue un symbole des activités du mouvement de la Science Chrétienne, qui englobent le monde entier. Ses paroles, gravées au frontispice de La Société d'Édition de la Science Chrétienne, sont les suivantes: « proclamer l'activité et la présence universelles de la vérité ». Le Héraut est une manifestation tangible du souci qu'avait notre Leader de partager avec toute l'humanité la précieuse connaissance de la Science de la Vie. Elle avait conscience que le Consolateur était venu pour « la guérison des nations ».

Alfred F. Schneider, Le Héraut de la Science Chrétienne, juillet 1978

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.