Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

La chimie de la Science Chrétienne

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne d’septembre 1967


Le but de la recherche scientifique, c'est d'arriver à une conception de l'univers matériel présentant un plus haut degré d'ordre et de rationalité et permettant de mieux le dominer. Dans la mesure où les savants exercent leur intelligence dans cette direction, les progrès des diverses sciences tendent à indiquer, avec une netteté plus ou moins grande, qu'il existe une Science absolue, celle de l'Entendement omniscient, Dieu. C'est de ce fait que découle la possibilité pour les sciences de la matière d'ouvrir aux hommes de plus larges perspectives d'abondance, un plus vaste champ d'action dans le temps et dans l'espace, et l'affranchissement à l'égard de la superstition, qui est l'attribution d'un pouvoir imaginaire à ce qui en est en réalité dépourvu.

Les sciences de la matière se cantonnent principalement dans le domaine des données transmises par les sens matériels. Mais le besoin de les rendre plus rationnelles conduit parfois à accepter des idées qui vont au-delà des impressions sensorielles et qui dans certains cas les contredisent même de façon surprenante. C'est ainsi qu'il a pu sembler difficile à une certaine époque d'admettre que le soleil était le centre de notre système planétaire, parce que ce fait allait à l'encontre de ce que chacun pouvait constater de ses propres veux.

De nos jours la matière, quoique paraissant quelque chose de solide et d'inerte, est considérée comme étant de l'espace presque entièrement vide à travers lequel des particules incroyablement réduites de masse douée d'énergie électrique tournent à des vitesses fantastiques, ce qui doit paraître une vue tout à fait ridicule à une personne non avertie. Pourtant cette conception est tellement plus satisfaisante pour l'esprit qu'on la regarde généralement comme rendant assez bien compte des faits.

L'interprétation à laquelle on doit soumettre les observations basées sur le témoignage des sens physiques permet d'arriver à des vues de plus en plus satisfaisantes et utiles; mais on ne saurait attendre de l'expérimentateur qui a pour point de départ l'apparence sensible, qu'il en démontre la nature entièrement illusoire telle que l'expose la Science Chrétienne. Certains physiciens, il est vrai, ont émis l'idée que les phénomènes matériels sont en réalité d'essence purement mentale, mais cette idée était une extrapolation hardie de leurs expériences et de leurs théories. Il ne serait pas logique en effet d'arriver à une conclusion niant la réalité du monde physique lorsqu'on est justement parti de cette prémisse.

Christ Jésus fut le plus grand scientifique de l'histoire humaine. Alors que les autres acceptaient le caractère matériel de l'univers, avec les limitations, la mortalité et l'inhar-monie qui lui sont concomitants, lui perçut la réalité spirituelle. Il vainquit la maladie, le péché, la pénurie, voire la mort, en prenant un point de départ vraiment scientifique. Aucun chercheur scientifique n'a jamais apporté de preuves aussi concluantes et d'aussi vaste portée à l'appui de son interprétation de la réalité. Quant au témoignage des sens, le Maître a dit: « Vous entendrez de vos oreilles et vous ne comprendrez pas; vous regarderez de vos yeux et vous ne verrez point »;  Matth. 13:14; « ne jugez pas sur l'apparence »;  Jean 7:24; « n'avez-vous pas encore compris ? »  Marc 8:21;

Il perçut que l'intelligence spirituelle devrait finalement venir à l'homme et il l'appela, d'une manière particulièrement heureuse, le Consolateur, « l'Esprit de vérité »,  Jean 16:13; disant qu'il serait confirmé par des œuvres appropriées. A l'époque moderne, le Consolateur est effectivement apparu grâce à la vision d'une femme douée d'une grande spiritualité, Mary Baker Eddy, la Découvreuse et Fondatrice de la Science Chrétienne.

Chaque témoignage de guérison par la Science Chrétienne que publient The Christian Science Journal, le Christian Science Sentinel ou Le Héraut de la Science Chrétienne, après avoir été dûment vérifié, contribue à fournir les preuves à l'appui. Le concept ultime de la réalité, le réalisme final, peut être compris par chacun et rendre chacun heureux.

Tout comme la doctrine du Maître, avec laquelle elle concorde tout à fait, la Science Chrétienne se base sur les faits spirituels établis par la Parole inspirée de la Bible, que le sens spirituel discerne sans difficulté, plutôt que sur le témoignage des sens matériels. On voit alors que les objets composés de matière sont des contrefaçons, ou des vues erronées sur la réalité spirituelle. Les diverses sciences sont donc forcément des contrefaçons de la Science absolue, celle de l'Esprit.

La chimie est la discipline qui étudie les divers éléments constituant la matière; la vérité spirituelle correspondante est la Science de la vraie substance, c'est-à-dire l'Esprit. Si on opère la conversion nécessaire, la physique sera donc la Science qui traite de l'énergie divine, la biologie, la Science qui étudie la Vie infinie, la psychologie, la Science qui traite de l'Esprit.

La Science Chrétienne permet de voir que Dieu, étant donné Son infinitude, possède d'innombrables attributs. Notre Leader, Mrs. Eddy, déclare: « Les attributs de Dieu sont: la justice, la miséricorde, la sagesse, la bonté, et ainsi de suite. »  Science et Santé, p. 465; Comme l'homme est l'idée composée de Dieu, ces attributs se combinent en chacun de nous pour former une expression individuelle.

L'un des aspects de la chimie de la Science Chrétienne consiste à faire un mélange des éléments aussi caractéristiques que l'intelligence, l'esprit, la vivacité intellectuelle, la gentillesse, l'absence d'âge, la perfection, l'abondance, en plus des éléments déjà mentionnés, et d'autres encore; l'idée composée, l'homme, présente donc l'identité glorifiée qui est la représentation spirituelle de Dieu.

Mrs. Eddy écrit: « De même qu'un acide et un alcali en se rencontrant produisent un troisième corps ayant des propriétés nouvelles, de même la chimie mentale et morale change la base matérielle de la pensée et donne à la conscience plus de spiritualité, faisant en sorte qu'elle dépend moins du témoignage matériel. Ces transformations qui se font dans l'entendement mortel servent à reconstituer le corps. C'est ainsi que la Science Chrétienne détruit le péché et la mort par l'alchimie de l'Esprit. »  p. 422;

A plusieurs reprises j'ai eu l'occasion de voir s'opérer ce changement et cette reconstruction lorsqu'il m'est arrivé de me brûler grièvement en maniant des substances chimiques au cours d'expériences de laboratoire; ces brûlures ont été promptement guéries grâce à l'influence de la Vérité dans ma conscience, qui opta pour l'Esprit comme nouvelle base. La guérison fut parfois instantanée; dans un cas particulier où du cyanide de potassium en fusion pénétra sous ma peau, la chimie mentale annula la condamnation sans appel qui est d'ordinaire attachée à un tel accident. Par la même occasion une amélioration marquée des normes morales s'est manifestée chez moi, entre autres l'affermissement de l'intégrité, grâce à cette « chimie mentale et morale ».

Chacune des guérisons qui se produisent journellement par myriades grâce à la mise en pratique de la Science Chrétienne, « change la base matérielle de la pensée et donne à la conscience plus de spiritualité ». A ce point de vue chaque Scientiste Chrétien est un chimiste opérant dans le domaine mental et moral. Chaque service, chaque session de l'école du dimanche, chaque conférence de la Science Chrétienne, chaque publication autorisée, chaque cours d'instruction qui est donné sur la Science Chrétienne, contribue à ce travail de « chimie mentale et morale ».

Notre Leader ne sous-estimait pas le rôle que peuvent jouer les sciences dans la régénération de l'humanité. Elle écrit ainsi:

« Par l'astronomie, l'histoire naturelle, la chimie, la musique, les mathématiques, la pensée remonte naturellement de l'effet à la cause.

« L'éducation de la bonne espèce est nécessaire. L'observation, l'invention, l'étude et la pensée originale élargissent les idées et devraient encourager la croissance qui fait sortir l'entendement mortel de lui-même, de tout ce qui est mortel. »  p. 195.

Les Scientistes Chrétiens qui sont chimistes, ou qui se préparent à le devenir — il en est de même naturellement pour ceux qui se destinent aux autres carrières scientifiques — remporteront des succès tout autant dans leur profession que dans leur quête de l'Esprit, s'ils suivent la voie ainsi tracée par notre Leader. Bien plus, chacun d'entre nous, même si son activité s'exerce dans des domaines entièrement différents, a toute possibilité de pratiquer cette « chimie mentale et morale », ce qui est aussi pour lui un devoir. C'est notre Père, l'Amour divin, qui nous donne les capacités nécessaires, la voie est toute tracée par le grand Modèle, Christ Jésus; et la méthode a été clairement définie grâce aux exposés si révélateurs du Consolateur promis, la Science Chrétienne.

L'Église du Christ, Scientiste, organise la tâche et donne l'orientation générale; elle joue le rôle d'une association réellement scientifique et propose à tous les hommes de s'unir dans une entreprise de grande envergure, qui est susceptible de leur donner la santé et de leur assurer le ciel.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / septembre 1967

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.