Skip to main content
Articles originaux web

Guérison de graves brûlures

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de avril 2018


Si je ne compte plus les bienfaits que j’ai reçus depuis que j’ai commencé l’étude de la Science Chrétienne en 1997, c’est la première fois que j’écris un témoignage de guérison pour une publication dans nos périodiques religieux. Il était grand temps ! La guérison que je relate a été particulièrement importante pour moi, car elle illustre non seulement l’extraordinaire cadeau que la Science Chrétienne fait au monde en lui apportant la guérison, mais aussi le rôle unique que jouent les nurses de la Science Chrétienne en soutenant ces guérisons.

Un matin, alors que je versais de l’eau bouillante dans un récipient en verre, celui-ci a explosé, et l’eau s’est répandue sur mes jambes. Cela m’a d’abord causé un choc et de vives douleurs, mais j’ai tout de suite décidé de m’appuyer sur la Science Chrétienne pour faire face à la situation. Me fiant à mes expériences antérieures, j’étais certaine qu’il en résulterait une guérison complète.

J’ai aussitôt appelé une praticienne de la Science Chrétienne – une personne à laquelle le public peut s’adresser pour guérir et résoudre toutes sortes de problèmes par la prière – et je lui ai demandé de prier pour moi. Elle a accepté avec plaisir de me donner un traitement par la prière en Science Chrétienne et m’a rappelé que, puisque Dieu était Tout et que j’étais Son expression spirituelle, pas un seul instant je ne pouvais être ni blessée ni séparée de l’Amour divin. Au bout de quelques minutes seulement de conversation avec la praticienne, la douleur s’est calmée.

J’étais infiniment reconnaissante de ne plus souffrir, mais j’étais toujours déstabilisée, et mes jambes étaient loin d’avoir un aspect normal. Il se trouve que j’avais prévu ce jour-là de déjeuner avec une amie nurse de la Science Chrétienne. Les nurses de la Science Chrétienne sont des scientistes chrétiens expérimentés qui fournissent des soins pratiques et apportent un réconfort spirituel (pour accompagner les prières des patients et des praticiens) aux personnes qui ont choisi la Science Chrétienne pour guérir. Je l’ai appelée pour confirmer notre repas ensemble et lui ai dit que cela serait bien si elle pouvait m’apporter des pansements. Je lui ai expliqué ce qui m’était arrivé avec la bouilloire pour qu’elle puisse savoir de quel genre de soins j’avais besoin.

Mon amie a nettoyé avec précaution les cloques et les blessures à vif sur mes jambes. Elle m’a aussi montré comment le faire moi-même et appliquer les pansements de façon à éviter le frottement des vêtements sur les plaies.

Tandis qu’elle accomplissait ce travail, nous avons parlé du fait que la perfection de Dieu me concernait aussi, en tant que reflet de Dieu, spirituel, beau et bon. Comme le déclare Mary Baker Eddy : « Il n’y a jamais eu de moment où le mal ait été réel. Ce grand fait concernant toute erreur entraîne une autre vérité, plus glorieuse encore, savoir que le bien est suprême. » (Non et Oui, p. 24)

La praticienne de la Science Chrétienne a continué de prier pour moi pendant quelques jours, et la nurse de la Science Chrétienne est venue changer mes pansements régulièrement. Je ne souffrais plus du tout, et la guérison progressait tous les jours. J’ai considéré cet incident comme l’occasion de mieux connaître la vraie nature de ma relation à Dieu. Je priais chaque matin pour que Dieu oriente mes pensées et mes actes dans la bonne direction et qu’Il me donne la sagesse nécessaire pour connaître le chemin que je devais suivre.

Mais au bout d’une semaine, l’impatience m’a saisie car j’avais toujours besoin de mettre des pansements sur mes jambes. C’était l’été, et j’aurais aimé sortir en vêtements légers.

Un jour, j’ai avoué ma contrariété à la nurse de la Science Chrétienne pendant qu’elle pansait mes jambes. Elle m’a alors demandé : « Pourquoi te focaliser sur le problème ? Crois-tu que la matière a quelque chose à t’apprendre que Dieu ne saurait te dire ? »

Ces remarques ont produit le déclic dont j’avais besoin. Je me suis soudain rappelé que la plupart de mes guérisons en Science Chrétienne s’étaient produites quand j’avais cessé de m’inquiéter des données physiques pour me tourner sans réserve vers ce que je savais être vrai au sujet de Dieu, l’origine de tout bien.

Mary Baker Eddy le formule ainsi dans Science et Santé avec la Clef des Ecritures : « Devenez conscient un seul moment du fait que la Vie et l’intelligence sont purement spirituelles, qu’elles ne sont ni dans la matière ni matérielles, et alors le corps ne fera entendre aucune plainte. Si vous souffrez d’une croyance à la maladie, vous vous trouverez soudainement guéri. Le chagrin se transforme en joie lorsque le corps est gouverné par la Vie, la Vérité et l’Amour spirituels. » (p. 14)

Ma conversation avec la nurse de la Science Chrétienne a été décisive dans cette guérison. Après cela, j’ai décidé de ne plus me focaliser sur l’aspect de mes jambes pour ne plus penser qu’aux bienfaits que Dieu m’apportait chaque jour. Les progrès se sont alors accélérés. Très vite, je n’ai plus eu besoin de mettre de pansements, et les blessures ont guéri.

J’ai pris conscience du fait que la guérison était complète, un mois plus tard, alors que j’étais en vacances à la plage avec une amie qui n’est pas scientiste chrétienne. J’étais en maillot de bain, elle m’a regardée et m’a dit qu’elle n’arrivait pas à croire que j’avais eu les jambes brûlées tant elles étaient parfaites !

J’ai une grande dette de reconnaissance envers la praticienne de la Science Chrétienne qui a prié pour moi et la nurse de la Science Chrétienne qui, avec tant de compassion, m’a prodigué ses soins et apporté un soutien spirituel durant cette période. C’est merveilleux que Mary Baker Eddy ait conçu ces deux ministères spirituels et prévu que nous puissions en faire profiter le monde entier !

Leslie Connery 
Richardson, Texas, Etats-Unis

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / avril 2018

La mission du Héraut

L'explication divinement inspirée que donne Mrs. Eddy de la mission du Héraut de la Science Chrétienne, créé en 1903, est devenue un symbole des activités du mouvement de la Science Chrétienne, qui englobent le monde entier. Ses paroles, gravées au frontispice de La Société d'Édition de la Science Chrétienne, sont les suivantes: « proclamer l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible ». Le Héraut est une manifestation tangible du souci qu'avait notre Leader de partager avec toute l'humanité la précieuse connaissance de la Science de la Vie. Elle avait conscience que le Consolateur était venu pour « la guérison des nations ».

—Alfred F. Schneider, Le Héraut de la Science Chrétienne, juillet 1978

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.