Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer
Articles originaux web

Promouvoir le bien collectif par la prière et par l’action

Du Héraut de la Science Chrétienne. Publié en ligne - 6 mai 2013

Original en français


Est-il possible pour les pays émergeants de parvenir à la paix, à la prospérité, et d'établir les bases solides d’une démocratie et d’un développement durables? Depuis les années 90, les efforts en faveur de la démocratie en Afrique ont été marqués par une certaine instabilité politique, mais ces revendications ont permis d'enregistrer une amélioration, notamment en ce qui concerne la liberté d'expression et la condition de la femme. Toutefois, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour surmonter les défis majeurs, se traduisant par le manque de transparence de certains gouvernements dans la gestion des affaires de l'Etat, et leur indifférence vis-à-vis du bien-être de la population – ce qui alimente la pauvreté, l'injustice et la corruption. 

Croyant que le bien-être de la nation est fortement lié aux situations politiques et économiques, les gens tournent leurs espoirs vers les gouvernants et les systèmes de gouvernement, institués par des lois et des règlements humains qui ne sont pas toujours fiables ni durables. Dès qu'un système de gouvernement ne répond pas aux attentes, il est critiqué, contesté et tenu responsable de tous les problèmes.

La Bible montre par contre que lorsque les gens sont motivés par le souci du bien commun, Dieu fait progresser les individus et la société. Néhémie, par exemple, souhaitait rebâtir Jérusalem, afin de la protéger contre les ennemis qui l'avaient détruite dans le but d'assujettir les enfants d'Israël (voir le livre de Néhémie, chapitres 1-6). Néhémie avait à cœur le bien collectif. Mais des opposants effrayants menaçaient ses efforts. Ils se sont ligués pour attaquer Jérusalem et contrer sa reconstruction. 

La Bible montre que lorsque les gens sont motivés par le souci du bien commun, Dieu fait progresser les individus et la société.

Néhémie a résisté aux attaques des ennemis en s'appuyant sur Dieu, déterminé à reconstruire cette ville qui était si importante pour son peuple à l’époque. Néhémie et ses gens ont dû tenir très ferme contre une forte opposition. Voici les outils spirituels qu’ils ont utilisés: la prière, la confiance en Dieu, l’absence de crainte, la vigilance, l'amour, l'humilité, le discernement du bien et la fermeté dans le bien. Grâce à la grande confiance que Néhémie avait en Dieu, ils ont reconstruit le mur. Et la paix est venue non seulement pour le peuple d'Israël, mais aussi pour tous ses ennemis. 

Aujourd'hui, les ennemis semblent être la mauvaise gouvernance, le manque de ressources, la haine, la guerre ou la maladie. Mais ces ennemis peuvent tous être surmontés par la compréhension que Dieu seul gouverne l'univers et que Son pouvoir tout-puissant donne la force et soutient le progrès. Mary Baker Eddy écrit dans Science et Santé avec la Clef des Ecritures: «Résistez au mal — à l'erreur de toute nature — et il fuira loin de vous.» (p. 406) Le mal n’a aucun fondement pour se donner pouvoir ou existence, car Dieu est l’unique pouvoir.

Au début de ma carrière, j'étais chef comptable dans un département régional du ministère de l'Agriculture de mon pays. Tout allait bien jusqu’au moment où j’ai succédé à mon chef immédiat, suite à son départ soudain. J'avais à cœur de mettre en place des procédures qui permettraient de faire cesser les pratiques par lesquelles les gens faisaient des malversations. J’ai alors introduit des procédures qui reposaient sur la rigueur et l’intégrité dans la gestion. J’étais convaincu que cela allait promouvoir le bien commun et le progrès au sein du service. 

Cela n'a pas plu à certains responsables. J'ai été étiqueté comme un opposant au régime. Pour m'écarter de la gestion, le directeur a remplacé ma signature sur les comptes en banque par celle d'un autre collaborateur. J'ai été déchu de mon poste.

Face à cette situation, j’ai beaucoup prié en m'appuyant sur Dieu pour comprendre qu'Il contrôle toutes les situations, y compris la mienne, celle de ma famille et celle de mon département. Je comprenais que Dieu est l'unique Principe qui gouverne tout; ce Principe est Amour et pourvoit donc à tous nos besoins. Je savais aussi que Dieu récompense un travail honnête et désintéressé. Je m'efforçais de voir les bonnes qualités chez les autres, y compris mon directeur et les hommes politiques de mon pays. J'étais sûr, en particulier, que mes prières (où je m’efforçais de voir l’identité véritable de mon directeur, créé à l’image et à la ressemblance de Dieu) se refléteraient dans un ajustement de ma situation professionnelle, parce que Dieu est le Principe de l'harmonie. 

J’ai compris qu'en réalité, les autorités de mon pays étaient réceptives au bien et animées par le désir de faire gérer efficacement les services publics dans l'intérêt général de la population.

Un jour, lors d'une inspection des stocks des intrants agricoles (produits nécessaires au fonctionnement d’une exploitation agricole), mon directeur a dû faire appel à mon expertise pour aider les inspecteurs. Cette collaboration nous a permis de mettre à nu les failles du système de gestion qui servaient aux détournements de fonds monétaires et de stock de marchandise. Cela a aussi permis au directeur d'être libéré de tout soupçon concernant ces détournements. Les procédures de gestion que j'avais introduites ont alors fait l'objet d’une recommandation à d'autres services du ministère. À partir de ce moment-là, comme les intrants n’étaient plus détournés, les paysans ont commencé à les recevoir à temps, au bon moment de la saison agricole, ce qui a contribué à améliorer leur rendement et, par conséquent, un accroissement de leurs revenus. Ce résultat a confirmé pour moi cette phrase de Mary Baker Eddy dans Science et Santé : «La Vérité est toujours victorieuse.» (p 380)

Pendant les moments difficiles, avant cet heureux dénouement, je suis resté ferme sur le fait que Dieu répondait à mes prières, et j’ai affirmé la permanence du bien malgré les difficultés apparentes. J’ai compris qu'en réalité, les autorités de mon pays étaient réceptives au bien et animées par le désir de faire gérer efficacement les services publics dans l'intérêt général de la population. En réalité, leur nature véritable faisait qu'ils ne pouvaient s'empêcher de désirer et de faire le bien.

Avoir à cœur le bien collectif et travailler pour l'intérêt général est une expression profonde de l'amour pour son prochain, et donc un moyen précieux pour contribuer à la démocratie, à la bonne gouvernance et au développement. 

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

Plus d’articles web

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.