Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

Le mal n'a pas d'origine

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne d’octobre 1968


Depuis aussi longtemps que l'histoire humaine existe, le monde a été harassé par le manque, la maladie, la mort, le hasard et ainsi de suite. Pour satisfaire l'entendement humain qui veut connaître l'origine du mal, des récits détaillés, généralement appelés mythes, ont été inventés pour expliquer la façon dont ces forces destructives ont fait leur apparition. Un exemple bien connu de la mythologie grecque est la boîte de Pandore qui, avant d'être ouverte, contenait tous les fléaux de l'humanité; mais lorsque la boîte fut ouverte, ces fléaux se répandirent dans le monde.

Le deuxième récit de la création, tel qu'on le trouve dans la Bible, est en lui-même une allégorie relatant l'histoire du mal à l'humanité. Nous y trouvons un serpent parleur qui provoque dans l'esprit des mortels un désir de puissance et les persuade qu'il y a plaisir et vie dans la matière.

Mrs. Eddy interprète ce récit d'une façon scientifique et dévoile la nature traîtresse du serpent. Elle écrit: « D'où peut venir un serpent parleur et menteur, pour tenter les enfants de l'Amour divin ? Le serpent n'entre dans la métaphore que comme symbole du mal. Il n'y a rien dans le règne animal qui représente l'espèce qu'on vient de décrire, — un serpent parleur, — et nous devrions nous réjouir de ce que le mal, sous quelque forme qu'il se présente, se contredise et n'ait ni origine ni soutien dans la Vérité et dans le bien. Comprenant cela, nous devrions posséder la foi nécessaire pour combattre toutes les prétentions du mal, parce que nous savons qu'elles sont sans fondement et irréelles. » Science et Santé, p. 529;

Le mal n'a ni origine ni existence dans la toute présence de Dieu, la Vérité. Verser de l'eau dans un verre plein jusqu'au bord serait un effort vain. De même, puisque Dieu est Tout et remplit tout l'espace, il ne peut y avoir de place pour le mal, pour tout ce qui est opposé au bien, Dieu.

Si le mal n'a pas d'origine, comment expliquer l'existence de l'homme mortel ? Comment peut-il même y avoir un monde matériel ? La Science Chrétienne intervient et explique ces apparentes contradictions. Dieu, l'Esprit, étant le seul créateur, il n'y a qu'un seul univers qui est entièrement spirituel. Toute évidence d'un univers matériel provient du témoignage du sens matériel, basé sur la croyance faussement éduquée qu'il existe deux créations, l'une spirituelle et l'autre matérielle.

Ce mensonge au sujet de deux créations n'est que la conséquence de la croyance si généralement acceptée que l'homme est déchu. La théologie scolastique enseigne que l'homme s'est vu déchu du monde spirituel et qu'il est devenu un être physique dans un monde matériel. Mrs. Eddy prouva la fausseté de cet enseignement. La prétendue cause de cette chute est le serpent, un mensonge. Mais l'effet d'un mensonge ne peut être autre que mensonger. In ne peut jamais être vrai. Par conséquent, l'homme n'a jamais été privé de son état parfait, mais il a toujours été, il est maintenant, et sera toujours le fils parfait et droit de Dieu, vivant dans la présence divine de son créateur.

Nos expériences quotidiennes, bonnes ou mauvaises, dépendent de notre acceptation ou rejet de la croyance que le serpent parleur existe réellement. Si nous l'acceptons, alors nous attribuons faussement une action légitime à toutes les influences mauvaises qui semblent exister. Mais si nous nous rendons compte que les murmures du serpent ne sont que des mensonges, nous pouvons supprimer le fondement même du mal. Ne concédant aucun pouvoir au serpent, nous préparons notre conscience à accepter la réalité spirituelle. Le mal n'a que la réalité que nous lui accordons.

Alors la question se pose de savoir comment vaincre de la façon la plus efficace le serpent, ou magnétisme animal, qui voudrait malgré tout nous endormir ? Dans le livre de Job, nous trouvons une bonne réponse à cette question. L'Éternel dit à Satan: « D'où vienstu ? » Job 1:7; Et Satan de répondre: « De parcourir la terre et de m'y promener. » Satan n'a pas d'endroit fixe où demeurer, mais pénètre dans la conscience qui lui offre le moins de résistance. Ensuite Satan fait en sorte que ses propres suggestions paraissent être celles de l'individu lui-même.

Au lieu de permettre à l'entendement mortel, autrement dit Satan, de penser pour nous, pensons par nous-mêmes. Si nous croyons ne pas pouvoir déclarer: « Le bien seul est réel » ou « Le péché ne procure aucun plaisir », nous devons comprendre qu'à ces moments-là, ce n'est pas réellement nous qui pensons. Nous devons briser ce mesmérisme et comprendre clairement que ces erreurs ne proviennent pas de nos propres pensées. Au lieu de nous reposer sur le témoignage du sens matériel, qui ne peut jamais nous apprendre quoi que ce soit au sujet de la création de Dieu, nous devons nous tourner vers le sens spirituel qui seul nous permet de comprendre la totalité de Dieu et le néant du mal. Mrs. Eddy nous dit: « Le sens spirituel est la faculté consciente et constante de comprendre Dieu. » Science et Santé, p. 209;

Notre Leader écrit aussi: « L'existence mortelle est une énigme. Chaque jour est un mystère. » p. 70; La croyance que l'existence de l'homme est mortelle est uniquement basée sur la croyance qu'il y a vie, substance et intelligence dans la matière. Ce qui préconise ce mensonge c'est l'entendement mortel, dénoncé par Christ Jésus de la façon suivante: « Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge. » Jean 8:44;

Le mal n'a pas d'origine et ceci doit nous réjouir. S'il avait réellement une origine, nous devrions admettre son existence. Jésus détruisit le mal grâce au pouvoir de la Vérité. Aussi convaincant que puisse être le serpent, ou magnétisme animal, dans ses efforts pour nous persuader que le mal est réel, celui-ci sera toujours un mensonge, sans fondement ni origine.

Reflétons l'Entendement divin, refusons d'écouter les suggestions du serpent et remplaçons-les par leurs opposés spirituels qui seuls représentent la réalité. Remplaçons la haine par l'amour, la maladie par la santé, la sensualité par la pureté, l'orgueil par l'humilité. Cette tâche exige de nous un ferme appui dans la Vérité. Elle met à l'épreuve notre consécration et notre dévouement à la Science Chrétienne. Nous ne pouvons être de vrais Scientistes Chrétiens, des disciples dignes de Jésus, qu'en agissant de la sorte; nous mériterons alors cette bénédiction: « C'est bien, bon et fidèle serviteur. » Matth. 25:23.


Le fruit de l'Esprit,
c'est l'amour, la joie, la paix,
la patience,
la bonté, la bénignité,
la fidélité,
la douceur,
la tempérance;
la loi n'est pas contre ces choses.

Si nous vivons par l'Esprit,
marchons aussi selon l'Esprit.

Galates 5:22, 23, 25

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / octobre 1968

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.