Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

Une Leçon biblique dont la valeur est grande

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de mars 1957


Mary Baker Eddy déclare dans Science et Santé avec la Clef des Écritures (p. 34): « Si tous ceux qui ont jamais pris part au sacrement avaient réellement commémoré les souffrances de Jésus et bu sa coupe, ils auraient transformé le monde. » L'on peut aussi dire que si tous ceux qui étudient les Leçons bibliques indiquées dans le Livret Trimestriel de la Science Chrétienne s'assimilaient ces enseignements et les vivaient, la crainte, l'ignorance et le péché ne tarderaient pas à disparaître.

Dans toutes les régions du monde, les Scientistes Chrétiens étudient deux fois par an une leçon intitulée « Période probatoire après la mort. » Vingt-cinq autres sujets, ainsi que la Leçon-Sermon pour le jour des Actions de grâces, constituent la série instituée par notre Leader, Mrs. Eddy. En les étudiant, on obtient la réponse à maintes questions concernant Dieu, l'homme, la vie et la mort. Que de fois par exemple les humains demandent: « Où la mort nous mène-t-elle? »

Quand à la suite d'un accident l'auteur du présent article perdit le seul enfant qu'elle avait, le pasteur de son église dit: « C'est la volonté de Dieu! Dieu donne et Il reprend. » Comme par instinct l'auteur rejeta cette doctrine, mais elle n'avait rien à lui substituer avant d'avoir appris ce qu'enseigne la Science Chrétienne (Science et Santé, p. 304): « L'Amour divin ne peut être privé de sa manifestation, de son objet; la joie ne peut être changée en tristesse, car la tristesse n'est pas maîtresse de la joie; le bien ne peut jamais produire le mal; la matière ne saurait jamais produire l'entendement, ni la vie aboutir à la mort. »

Que Dieu puisse enlever à sa mère un bel enfant plein de promesse, cette pensée cause plus de souffrance que la mort elle-même. La Bible ne justifie pas cette doctrine. Si Dieu avait voulu que la fille de Jaïrus et le fils de la veuve de Naïn meurent, Jésus aurait-il révoqué la loi ou la volonté divine, ressuscité la fillette et le jeune homme? Le Maître dit en outre (Jean 8:51): « Si quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort. »

Toutes les fois que revient la leçon « Période probatoire après la mort, » elle met en lumière le fait que chacun doit dépouiller les croyances matérielles d'après quoi l'homme vivrait maintenant dans la matière, et devrait mourir pour s'en échapper. La Science Chrétienne montre clairement qu'ici-bas ou plus tard, tout homme doit démontrer la Vie éternelle. Le Scientiste apprend qu'il vit après la mort et qu'à l'exemple de Jésus, notre Conducteur, il doit dépouiller toujours davantage le sens matériel jusqu'à ce que soient démontrées la nature incorporelle de l'homme et l'absolue pureté de sa pensée.

La mort ne peut en soi nous rendre parfaits et nous affranchir de la crainte, de l'ignorance ou du péché. Nous lisons dans l'Ecclésiaste (11:3): « Au lieu où l'arbre est tombé, il demeure. » A la page 291 de Science et Santé, Mrs. Eddy fait cette remarque: « Tel est l'homme mortel lorsque la mort le surprend, tel il sera après la mort, jusqu'à ce que le temps d'épreuve et le progrès aient opéré le changement nécessaire. »

L'humanité est très redevable à Mrs. Eddy, qui expliqua et fit connaître la révélation qu'elle reçut de Dieu quand elle étudiait la Bible et cherchait l'interprétation spirituelle des paroles et des œuvres de Jésus. Grâce à la Science Chrétienne, la crainte de la mort fait place à la certitude que l'Amour nous donne sans cesse l'occasion de revêtir le nouvel homme ou la conscience spirituelle.

A mesure que l'on comprend Dieu et que la pensée se spiritualise, les fausses croyances et les doctrines imaginées par les hommes ne satisfont plus la raison; dès lors elles ne peuvent continuer d'obscurcir l'intuition spirituelle. La Science Chrétienne explique que démontrer le pouvoir de la Vérité, de la Vie, est une tâche qu'il faut entreprendre aujourd'hui et poursuivre jusqu'à ce qu'on arrive à comprendre pleinement la Vie, ce qui détruira le dernier ennemi dont parle saint Paul. Ainsi de progrès en progrès, la Science des Écritures se démontrera, et finalement la mort ne pourra plus prétendre à un pouvoir quelconque.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / mars 1957

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.