Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

« Jetez le filet du côté droit »

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne d’octobre 1950


Sur l’appel de Jésus, les disciples avaient de bien grand cœur laissé leurs filets, trois années auparavant. A cette époque, le Maître avait assuré certains d’entre eux qu’il les ferait pêcheurs d’hommes; pourtant, malgré les admirables preuves qu’ils avaient eues, leur petit groupe reprenait son ancien métier et ramait sur la mer de Tibériade. Mais leurs efforts restèrent infructueux: « Ils ne prirent rien cette nuit-là, » nous dit l’Évangile que l’un d’eux écrivit bien des années plus tard (Jean 21:3).

Cette fois-ci, Jésus ne leur adressa pas simplement un appel. Il leur donna cet ordre: « Jetez le filet du côté droit de la barque, et vous trouverez. » Sans aucun doute, les disciples en comprirent l’immense portée, car après avoir ramené jusqu’au rivage le filet plein de poissons, ils quittèrent pour toujours leurs outils de pêcheurs. A partir de ce jour, ils consacrèrent leur vie à la mission que le Maître les avait si bien préparés à remplir.

Les disciples avaient pu voir que Jésus prouvait d’une manière infaillible la puissance de Dieu, et maintenant ils se sentaient poussés à poursuivre avec joie cette grande œuvre. Les Actes des Apôtres décrivent d’une manière frappante les luttes et les triomphes de ces vaillants pionniers dont le nombre ne cessait de s’accroître; ils font voir comment saint Paul, sur l’appel de Dieu, travailla de toutes ses forces pour répandre le christianisme, ce qui était une tâche inouïe. Non pas une fois seulement, mais à bien des reprises, ces apôtres intrépides jetèrent le filet du bon côté — comptèrent entièrement sur Dieu — prouvant qu’ils étaient dignes du grand nom de « chrétiens. »

Au cours des âges, le développement spirituel put se remarquer, bien que faiblement parfois; enfin, lorsque les temps furent accomplis, Mary Baker Eddy, découvrit, prouva et donna au monde sa révélation de la Science Chrétienne, qui démontre le pouvoir de la Vérité dont Jésus le Christ avait fait la base de sa vie et de ses actes. Dans son livre de texte, Science et Santé avec la Clef des Écritures, notre Leader nous dit (pp. 226, 227): « Je vis devant moi le terrible conflit, la mer Rouge et le désert; mais je poussai en avant soutenue par la foi en Dieu, m’en rapportant à la Vérité, la puissante libératrice, pour être guidée jusqu’à la terre promise de la Science Chrétienne, où tombent les chaînes et où les droits de l’homme sont pleinement compris et reconnus. »

Ceux qui, grâce à la Science Chrétienne, ont prouvé au moins dans une certaine mesure le pouvoir de la Vérité poursuivent avec ardeur le ministère de la guérison; faut-il s’en étonner? Ce ministère est une grande aventure spirituelle, mais l’on ne peut s’y engager qu’individuellement.

Sous la rubrique marginale « Prédication moderne de l’Évangile, » nous trouvons, à la page 271 de Science et Santé, cette vigoureuse affirmation: « Ceux qui sont disposés à abandonner leurs filets ou à les jeter du bon côté, du côté de la Vérité, ont, aujourd’hui comme autrefois, l’occasion d’apprendre et de pratiquer la guérison chrétienne. » Il s’agit là d’un ministère riche en joie, qui vous fortifie et vous enrichit mentalement. Ceux qui l’entreprennent sont conduits plus haut que les brouillards terrestres, vers le trône même de la grâce, et peuvent dire à l’instar du Maître (Jean 17:11): « Je vais à toi. Père saint! garde en ton nom ceux que tu m’as donnés. »

Comme le pouvoir de la Vérité se démontre, ses effets se font sentir non seulement dans la vie des Scientistes Chrétiens, mais dans la pensée universelle; c’est une grande influence, nouvelle pour le monde mais éternellement avec le Père. Le traitement par la Science Chrétienne implique une réalisation bien nette du Dieu parfait, de l’homme créé à Son image et selon Sa ressemblance; le pouvoir ainsi mis en œuvre fait du bien non seulement à une personne mais au monde entier, car la Vérité est sans limites. Donc les effets du Christ, de la Vérité, se font sentir partout, transformant la pensée. Le levain qui figure dans une parabole de Jésus, c’est la vérité qui ne cessera d’agir jusqu’à ce que tout matérialisme ait disparu.

A ses disciples, Jésus donna l’ordre de jeter le filet du côté droit — celui des efforts et des réalisations spirituelles; c’est aussi ce que notre Leader nous commande. Elle a confié à ceux qui la suivent la Cause de la Science Chrétienne, pour que la terre soit « remplie de la connaissance de la gloire de l’Éternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent. » Comment chacun de nous répond-il à cette attente?

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / octobre 1950

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.