Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

Guérison des conséquences d’une chute

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne d’avril 2013

Original en espagnol


Science et Santé est entré dans ma vie comme un rayon de lumière et m’a apporté harmonie et paix. Ce livre m’a enseigné que nous pouvons nous en remettre à l’amour, à la sagesse et au pouvoir de Dieu lorsque nous avons des problèmes de santé. 

La Science Chrétienne est plus qu’une religion à mes yeux. J’ai appris que c’est un mode de vie qui nous affranchit des limites. L’étude de Science et Santé nous permet également de découvrir de nouveaux aspects de notre relation à Dieu, en tant que Ses enfants. Comme il s’agit bien de l’étude d’une Science, nous pouvons démontrer que nous sommes véritablement créés à Son image et à Sa ressemblance, et surmonter les problèmes de santé ou d’ordre relationnel. 

J’ai toujours à l’esprit ce verset des Psaumes : « Renouvelle en moi un esprit bien disposé. » (psaume 51:12) J’aime le verbe « renouveler » car lorsque je fais une erreur ou que je pense ou dis quelque chose de faux, Dieu est là pour m’aider à purifier et renouveler mes pensées.

D’autre part, l’étude quotidienne de la Leçon biblique hebdomadaire de la Science Chrétienne m’aide à être réceptive aux idées de l’Entendement divin chaque fois que je fais face à un problème. Ces explications claires du pouvoir et de l’amour de Dieu me fortifient et me donnent l’assurance que Dieu me soutient. 

Il y a de nombreuses années, j’ai eu l’occasion de voir à l’œuvre la protection et l’amour de Dieu alors que j’assistais à une réunion de travail avec le conseil d’administration de l’église filiale de la Science Chrétienne dont je suis membre.

Une nappe d’eau souterraine naturelle se trouve sous les fondations de notre édifice. Lorsqu’il pleut, l’eau monte, et bien que nous disposions d’une pompe de puisard, nous devons toujours en vérifier le niveau. Un jour, je suis allée faire cette vérification avec d’autres membres du conseil. Je marchais devant eux d’un pas plutôt décidé, tout en cherchant dans l’obscurité l’interrupteur afin d’éclairer les escaliers menant à la cave. Soudain, je me suis rendu compte que j’avais dépassé l’interrupteur tout en marchant dans le noir et… le sol s’est dérobé sous mes pieds. Je suis tombée.

J’avais prié et étudié la Leçon biblique le matin même. J’avais compris combien il est important de ne pas accepter la croyance à la mort ni la pensée qu’il puisse y avoir des problèmes insolubles. Il m’avait alors paru évident que tous les problèmes pouvaient être résolus en priant et en étudiant avec persistance pour comprendre l’unité de l’homme et de Dieu. 

Deux mètres séparent le bas des marches du mur opposé de la cave. Selon mes collègues, j’ai heurté ce mur de la tête et je me suis évanouie. Sous le choc, je me suis mise à saigner abondamment de la tête. Mes amis m’ont remontée au rez-de-chaussée et installée dans un fauteuil où j’ai repris connaissance. Comme je leur demandais ce qui m’était arrivé, ils m’ont répondu que tout allait bien, qu’ils avaient prié, en maintenant fermement dans leurs pensées le fait que l’homme est l’enfant de Dieu parfait et complet, et qu’il ne peut être victime d’un accident parce qu’il demeure toujours sous la protection vigilante de Dieu.

La Bible relate une expérience similaire arrivée à un jeune homme du nom d’Eutychus. Assis sur le rebord d’une fenêtre au troisième étage d’une maison, parmi un groupe de gens, Eutychus était en train d’écouter un discours de l’apôtre Paul, lorsqu’il s’endormit et tomba dans la rue. On le releva mort. Paul rassura ses amis en disant : « Ne vous troublez pas, car son âme est en lui. » Il prit alors le jeune homme dans ses bras et le releva avec l’assurance que c’est Dieu qui nous donne la vie, nous soutient et nous préserve. Bientôt le jeune homme fut tout à fait remis (voir Actes des apôtres, chap. 20).

Je suppose qu’il m’est arrivé quelque chose de cet ordre, car aucun de mes amis n’a pensé que je m’étais fracturé un os ou que j’étais morte, alors même que j’étais inconsciente et sans réaction. Ils ont eu le courage spirituel, cette force intérieure, qui les a incités à élever leurs pensées, comprenant qu’en ma qualité d’enfant de Dieu, je ne pouvais pas avoir été victime de circonstances malheureuses. C’est ainsi que tout est rentré dans l’ordre. Très peu de temps après, la blessure a cessé de saigner, et je n’ai senti aucune gêne. Nous avons donc pu poursuivre la réunion sans problème, jusque tard dans la soirée.

Cette guérison m’a apporté la preuve de la protection de Dieu, sachant que la hauteur entre le rez-de-chaussée et le sol de la cave est très importante. C’est la prière de mes amis qui m’a permis de reprendre conscience et qui a arrêté le saignement. Je me suis sentie très protégée et j’ai eu l’impression de revenir à la vie.

Je vis avec ma mère, qui a maintenant un certain âge ; quand je lui ai raconté l’incident, elle a craint les conséquences de cette chute et a insisté pour que j’aille me faire examiner à l’hôpital. Il lui était impossible d’aller se coucher avant d’être sûre que je n’avais rien ! Je suis donc allée à l’hôpital même si je ne saignais plus  et ne ressentais aucune douleur. On ne m’a donné aucun médicament, mais on m’a néanmoins fait neuf points de suture à la tête. La plaie a cicatrisé en quelques jours. Je n’ai souffert d’aucune séquelle de cet accident.

Cette guérison m’a apporté une preuve de plus que Dieu est ma Vie et que l’action divine est toujours présente et bonne. J’ai appris que rien ne peut me priver de ce don spirituel et inaltérable que je tiens de Dieu. 

Dieu répond toujours à nos besoins. Raconter cette guérison, c’est pour moi comme chanter un hymne à la vie.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / avril 2013

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.