Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

Le rêve ou la réalité ?

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne d’décembre 1997


Devant une situation pénible ou très décevante, nous nous écrions parfois: «Mais ce n'est pas vrai; je suis en train de rêver ! » Ensuite, la situation est acceptée avec plus ou moins de bonne volonté, mais souvent avec un sentiment de frustration.

Or, dans de telles circonstances, nous avons la possibilité de diriger immédiatement nos pensées vers Dieu.

Le désir de trouver la paix auprès de Dieu nous amène à percevoir la réalité de la situation d'un point de vue plus spirituel et à ressentir la stabilité de l'Amour divin toujours disponible qui n'attend que l'occasion d'être reconnu et qui corrige le problème humain.

La pièce du poète espagnol Calderon de la Barca « La Vie est un songe » est une illustration de l'illusion produite par ce que l'on nomme dans la Science Chrétienne, le magnétisme animal, c'est-à-dire la croyance selon laquelle notre vie dépend de la matière et de ses conditions, et non de la réalité spirituelle. Cette croyance voudrait faire sa proie de la pensée humaine en la gardant dans l'illusion (le rêve justement) que Dieu peut être absent de notre vie. A l'époque où je vis la pièce de Calderon, j'avais été très intéressée par le héros, Sigismond, qui devait lutter contre les funestes prédictions qu'un oracle avait faites à son père, roi et astrologue. Les astres lui avaient révélé que le jeune Sigismond serait la ruine du trône. Ce garçon se révéla effectivement brutal et autoritaire, jusqu'au moment où, dans un monologue resté célèbre, il comprend que l'existence humaine n'est qu'un mauvais rêve, mais que la foi éclaire et résout l'énigme de la vie humaine. Contrairement aux prévisions astrologiques, il se réforme et les événements font de lui de héros chrétien de la pièce.

Dans son Message de 1902 à L'Église Mère, Mary Baker Eddy écrit: «... le rideau de la vie humaine devrait se lever sur la réalité, sur ce qui transcende le temps, sur le devoir accompli et la vie rendue parfaite, là où la joie est réelle et impérissable. » (p. 17) La prière adressée à un Père tout-aimant apporte, avec le réconfort, une nouvelle façon d'envisager les événements. Connaissant la proximité de l'Entendement divin qui est Dieu, nous pouvons nous en remettre à Sa sagesse.

Être en communion avec Dieu, c'est éprouver un sentiment de joie profonde. C'est s'appuyer sans aucune réserve sur Sa bienveillance et Son infinie bonté.

La prière adressée à un Père tout-aimant apporte, avec le réconfort, une nouvelle façon d'envisager les événements. Connaissant la proximité de l'Entendement divin qui est Dieu, nous pouvons nous en remettre à Sa sagesse.

Dans Science et Santé, nous lisons: « Le sens spirituel, en contradiction avec les sens matériels, implique l'intuition, l'espérance, la foi, la compréhension, la réalisation, la réalité. » (p. 298)

Lorsque nous prions, que nous nous adressons à Dieu, nous percevons que nous ne sommes jamais séparés de Son omniprésence. Alors, la réalité de ce qu'Il crée nous apparaît clairement. Et c'est ce que j'ai découvert tant de fois dans ma vie, alors que j'ai été confrontée à des circonstances difficiles. En comprenant cette omniprésence divine, nous ne craignons plus d'être à la merci des circonstances, et nous nous réjouissons de la beauté et de la perfection de Sa création, en oubliant le rêve pour la réalité.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / décembre 1997

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.