Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

Noël à l'ère de la science

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne d’décembre 1963

The Christian Science Monitor


Nous vivons à l'époque atomique, peut-être même à l'ère de l'espace. De façon plus générale, c'est une époque que l'on a appelée scientifique. Qu'est-ce que signifie Noël pour des gens vivant à une telle époque ?

Ésaïe prédit que le Messie attendu serait appelé « l'Admirable ». L'histoire de Noël est celle de la première fois dans l'histoire où parut un homme qui, dans sa brève carrière humaine, accomplit des merveilles qu'en dépit de leur simplicité et de leur efficacité, les récentes acquisitions complexes des sciences physiques n'ont toujours pas pu égaler.

Voyons quelques faits seulement de cette carrière. La médecine a ce qu'elle appelle « des drogues miracles »; mais quelques paroles suffisaient à Christ Jésus pour guérir instantanément, même à distance, même quelqu'un qui était mort depuis quatre jours. L'aviation à réaction permet de survoler un océan en quelques heures; mais la barque dans laquelle Jésus voyageait arriva instantanément à sa destination. Les engrais chimiques et les méthodes agricoles modernes ont grandement augmenté les ressources en nourriture de l'humanité; mais avec quelques pains et quelques poissons, Jésus nourrit une multitude dans le désert. En vérité Christ Jésus mérita cette appellation d'Ésaïe: « l'Admirable » !

Il est admis par les sciences physiques que des résultats, quelque remarquables qu'ils soient, peuvent être reproduits dans les mêmes conditions par quiconque possède les connaissances et les appareils nécessaires. Jésus aussi s'attendait que ses œuvres soient reproduites, et il le dit à ses disciples. Les premiers chrétiens ont bien dans une certaine mesure reproduit ses œuvres; mais le monde était alors tellement plongé dans l'ignorance et la superstition, que les chrétiens eux-mêmes se mirent pour la plupart, avec le temps, à considérer la puissance de Jésus comme une dispensation personnelle, et ses œuvres comme une suspension anormale de l'ordre naturel.

Cependant la lumière qui brilla lors du premier Noël ne s'éteignit pas totalement. Graduellement, à travers les siècles, le levain des enseignements de Jésus travailla la pensée humaine, l'éclairant, la purifiant, la spiritualisant. Puis en 1866, alors que le monde était au seuil de grandes découvertes dans les sciences physiques, la Science divine des enseignements de Jésus fit son apparition. C'est Mrs. Eddy qui découvrit et fonda cette Science. Dans le livre de texte, Science et Santé, elle reconnut Dieu, l'Esprit, le Père céleste dont parlait Jésus, comme étant aussi le Principe divin qui gouverne l'homme et l'univers suivant des lois spirituelles, bienfaisantes et infaillibles.

Notre Leader dit du Maître dans le livre de texte (p. 313): « Jésus de Nazareth était l'homme le plus scientifique qui foulât jamais le globe. Il pénétrait sous la surface matérielle des choses et trouvait la cause spirituelle. » Elle dit au sujet de l'élément Christ en Jésus (ibid., p. 271): « Le christianisme du Christ est la chaîne de l'être scientifique réapparaissant dans tous les âges, maintenant sa correspondance évidente avec les Écritures, et unissant toutes les périodes dans le dessein de Dieu. »

Prenant pour point de départ que Dieu, le bien, est le Principe divin de l'univers, Mrs. Eddy reconnut que l'univers doit être entièrement bon comme le déclare la Bible (Gen. 1:31): « Dieu contempla ce qu'il avait fait, et il vit que cela était très bien. » Elle en déduisit que tout ce qui est dissemblable à Dieu, l'Esprit, tout ce qui est mauvais, tout ce qui est matériel, doit être illusoire et faux; cette conclusion avait aussi l'autorité de la Bible pour elle, Jésus ayant identifié le diable comme un « menteur », ce en quoi « il n'y a point de vérité » (Jean 8:44).

Ces propositions, Mrs. Eddy les soumit au test de l'expérience. Elle démontra le fait suivant: mettre un pieux zèle à reconnaître les faits spirituels, établit dans la pensée la claire conviction de l'ordre divin, et lorsqu'on rejette avec persévérance les faussetés affligeantes et restrictives, l'apparence extérieure se conforme à cet état de conscience purifié, et la guérison survient.

Cette méthode satisfaisait à une autre condition scientifique: elle pouvait être enseignée aux autres. Au cours des ans, depuis que la Science Chrétienne [Christian Science] a été enseignée par Mrs. Eddy, des Scientistes Chrétiens par toute la terre ont démontré, dans la mesure de leur compréhension spirituelle, que cette méthode peut être constamment employée pour guérir et régénérer l'humanité, et pour amener dans l'expérience humaine cette plénitude dont parla Jésus (Jean 10:10): « Je suis venu, afin que les brebis aient la vie, et qu'elles l'aient en abondance. »

Pour beaucoup de gens, le moment de Noël évoque l'image d'une mère et de son enfant, de Joseph se tenant tout près, des bergers, des anges et des Mages, avec tout l'amour et toute la tendresse que ce tableau d'une vie de famille divinement bénie symbolise. Mais d'autres personnes trouvent un sens plus profond en commémorant l'apparition sur la scène humaine de « l'homme le plus scientifique qui foulât jamais le globe », et en atteignant une conviction renouvelée que le pouvoir du Christ, puisqu'il est scientifique, est disponible pour guérir et bénir tous les hommes à toutes les époques.

Il y a place pour ces deux aspects de Noël. Dans la Science Chrétienne [Christian Science], le Principe divin de la démonstration scientifique est aussi l'Amour divin, le tendre Père-Mère de l'univers, qui met éternellement son affection en Son fils bien-aimé, l'homme, et prend infailliblement soin de lui.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / décembre 1963

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.