Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

Un déroulement harmonieux

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de novembre 2015

Original en espagnol


L’un de mes récits bibliques préférés est celui de Joseph. On y apprend que même dans les situations les plus difficiles, tout s’arrange quand on garde confiance en Dieu.

Joseph fit face à de nombreuses injustices. Tout d’abord, la jalousie incita ses frères à le jeter dans une citerne et à le vendre comme esclave. Ensuite, il fut emmené en Egypte et vendu à un officier de Pharaon. Victime des mensonges de la femme de cet officier, il fut injustement mis en prison. Pourtant, il garda confiance en Dieu et sa situation s’améliora, même en prison. Finalement, il fut libéré car il était le seul à pouvoir interpréter un songe de Pharaon. Il devint le deuxième personnage le plus important d’Egypte. De nombreux peuples bénéficièrent de sa sagesse, et même ses frères qui l’avaient trahi (voir Genèse, chapitres 37 à 47). 

Joseph faisait confiance à Dieu. Il savait que Dieu avait préparé un plan pour lui, et que rien ni personne ne pourrait s’opposer à son accomplissement s’il plaçait sa confiance en l’Amour divin.

Il y a quelques années, j’ai compris combien il est important d’avoir une confiance totale en Dieu, et d’être disposé à faire taire sa propre volonté.

En 1995, la société pour laquelle je travaillais depuis dix ans a fermé définitivement ses portes. Je me suis retrouvé au chômage. Bien que j’aie reçu des indemnités et que ma femme ait un travail, nos revenus n’étaient pas suffisants car notre deuxième fille était née un mois auparavant.

Je ne m’inquiétais pas car, en m’appuyant sur ma compréhension de Dieu dans la recherche de mes deux emplois précédents, j’avais eu la preuve qu’Il me guidait. Je me suis dit cette fois que ce serait une bonne idée de trouver un travail que je pourrais exercer sans dépendre des autres.

J’ai réfléchi à différentes activités qui me semblaient dans mes cordes, et même à la possibilité d’utiliser les indemnités que j’avais touchées pour démarrer ma propre affaire. Pendant quelque temps, j’ai pris conseil auprès de plusieurs personnes, j’ai discuté avec elles, mais il y avait toujours des complications, et finalement aucun de ces projets n’a abouti.

Je savais que Dieu ne révèle à Ses enfants que ce qui est parfaitement bien.

Pendant plus d’un an, j’ai envisagé différentes options. Notre situation financière est devenue plus difficile. Durant tout ce temps, je n’ai cessé de prier. J’étais tout à fait certain que Dieu ne nous abandonnerait pas et que le problème allait être résolu. Dans Science et Santé avec la Clef des Ecritures, Mary Baker Eddy écrit : « L’Amour divin a toujours répondu à tout besoin humain et y répondra toujours. » (p. 494) J’avais déjà pu prouver dans mon existence que cette promesse était vraie.

Lorsque la situation est devenue désespérée, je me suis rendu compte que je tenais à ce que ma volonté soit faite, que j’essayais de faire ce qui, selon moi, était le mieux, et que je ne me mettais pas en condition pour entendre les directives de Dieu. J’ai vu qu’il me fallait changer ma façon de penser, exprimer davantage d’humilité et accepter de bon cœur toute proposition d’emploi qui pourrait m’être faite si je suivais les directives de l’Amour. Je savais que Dieu ne révèle à Ses enfants que ce qui est parfaitement bien.

J’ai continué de prier, et, quelques jours plus tard, l’idée m’est venue de ne plus chercher de travail. J’ai obéi à ce message, m’en remettant complètement à Dieu.

Peu de temps après, j’ai été contacté par une société immobilière qui me proposait un poste. De moi-même, je n’aurais jamais pensé à ce genre de travail, qui impliquait d’être sous la supervision d’autres personnes, ce que je refusais. Cependant, obéissant à ce qui était pour moi la voix de Dieu, je me suis présenté à l’entretien, tout à fait rassuré, sachant que, si c’était là la volonté de Dieu, cela s’avérerait bon pour moi.

On m’a expliqué que j’aurais à vendre des biens immobiliers. Lorsque j’ai dit à mon employeur potentiel que je n’avais aucune expérience dans ce domaine, il m’a répondu : « La seule condition requise est que vous soyez disposé à apprendre. » J’ai commencé à travailler pour eux très peu de temps après.

J’ai progressé au fur et à mesure que j’apprenais à connaître mon nouveau travail. Au bout de cinq ans, on m’a proposé un poste à la tête d’une filiale de l’entreprise ! Mon désir d’être un travailleur indépendant se réalisait au sein de cette même société. Aujourd’hui, je ne dépends plus de personne.

On lit dans Esaïe : « Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées. » (55:9) C’était merveilleux de voir cette idée spirituelle se manifester dans ma vie.

Je suis très reconnaissant à Dieu de cette démonstration qui m’a montré que Ses voies nous conduisent à la meilleure place possible.

Carlos Passaglia, Buenos Aires

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / novembre 2015

La mission du Héraut

La lecture du Héraut garde [la] pensée en harmonie avec le Principe divin qui gouverne l’univers entier - Dieu. Cette préparation spirituelle [...] permet de faire face aux hebdomadaires et aux journaux télévisés en affirmant la bonne nouvelle de la présence de Dieu, toujours là pour secourir et protéger. Le Héraut se compose d’articles et de témoignages écrits par des personnes qui mettent en application ce que leur apprend la Science Chrétienne, et qui ont prouvé que ses enseignements apportent la guérison et le réconfort.

– Heloísa G. Rivas, Le Héraut de la Science Chrétienne, janvier 1998

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.