Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

« Le mécanisme de l'entendement humain »

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne d’août 1964


L'entendement humain, sans la discipline que donne la Science Chrétienne [Christian SciencePrononcer ’kristienn ’saïennce.], se repent du passé ou bien le regrette, craint l'avenir ou l'attend avec fièvre, et pendant ce temps néglige le présent. Il déroule à nouveau les expériences passées et s'attarde avec nostalgie sur des souvenirs; ou bien il vagabonde dans un avenir chimérique et tient des conversations imaginaires qu'il répète mille fois comme un air populaire persistant.

Ce soi-disant entendement a l'espoir futile d'assurer le succès du lendemain avant que ce lendemain devienne aujourd'hui. Pendant ce temps, cet aujourd'hui qui est déjà là se trouve négligé: il ne lui est pas accordé l'attention qu'il requiert à juste titre. C'est alors que les frictions, les discordes et la maladie risquent de se proclamer les plus forts.

L'entendement humain non discipliné peut être comparé à une machine qui n'a pas été parfaitement mise au point. Son fonctionnement est déréglé, imprécis, en pure perte. Il est ou trop rapide ou trop lent. Mary Baker Eddy, Découvreuse et Fondatrice de la Science Chrétienne [Christian Science], présente le remède à ce défaut d'ajustement dans Science et Santé avec la Clef des Écritures, lorsqu'elle écrit: « Quand le mécanisme de l'entendement humain cédera la place à l'Entendement divin, l'égoïsme et le péché, la maladie et la mort, perdront leur point d'appui » (p. 176). La Science enseigne que Dieu est le seul et unique Entendement de l'homme.

Il y a quelques mois, j'ai éprouvé cette joie de corriger « le mécanisme de l'entendement humain » pendant une semaine où le sujet de la Leçon-Sermon du Livret Trimestriel de la Science Chrétienne était: « Dieu, le conservateur de l'homme ». Le jeudi très tôt, peu après avoir commencé à étudier comme chaque jour la leçon, ma pensée fut remplie de préoccupations à cause d'une importante conférence que je devais présider l'après-midi à mon lieu de travail. L'ordre du jour de la réunion comportait l'examen et le vote d'un nouveau programme qui introduisait des changements substantiels et de grande portée dans mon organisation.

Bientôt je me mis à diriger une réunion imaginaire, à exprimer un avis, à en condamner un autre, à porter des jugements sur des personnalités, rempli alternativement d'exultation ou de crainte. Deux ou trois des participants en particulier me donnaient un mal considérable. Pendant cinq à dix minutes cet état de rêve hypnotique troubla ma pensée. Puis mon attention se fixa sur plusieurs passages de la Bible concernant Jacob et Ésaü.

Jacob appréhendait vivement la colère destructrice de son frère avant leur rencontre, parce qu'il lui avait volé son droit d'aînesse. Avant qu'ils se retrouvent effectivement, Jacob vécut son glorieux combat contre lui-même à Péniel. Après cette lutte, il ne fut plus appelé Jacob, mais Israël, car, ainsi que le lui dit l'ange, « tu as lutté avec Dieu et avec les hommes, et tu as vaincu » (Gen. 32:28).

Lorsque les deux frères se rencontrèrent, rien de ce que Jacob avait à l'origine redouté ne se produisit. L'Entendement divin avait transformé le mécanisme de l'entendement humain de Jacob. Jacob avait cessé de tirer des plans sur un avenir incertain pour manier l'erreur présente. Lorsqu'il vit « Dieu face à face » (verset 30), sa vie fut préservée et son concept d'Ésaü fut élevé. Leur réunion fut vraiment celle de deux frères, non pas celle d'ennemis.

En méditant ces passages, la pensée me vint que la lutte de Jacob était aussi la mienne. Ce qui semblait être ma propre conscience humaine illusoire, fonctionnant comme une machine et se soumettant d'elle-même au facteur temps, devait céder à la liberté de l'intelligence divine. Je vis très clairement ce fait; et la rêverie hypnotique se dissipa complètement. Mon attention fut entièrement absorbée par l'étude de la leçon, et je ne pensai plus à la réunion que je devais diriger.

Plus tard le même jour, la réunion se déroula sans heurt et harmonieusement. Aucun des résultats que mon rêve éveillé avait anticipés ne se produisit. Les conflits de personnalités et la dictature des personnes furent remarquables par leur absence. Je ressentais l'omniaction de la divine intelligence, et je savais que le soi-disant entendement humain n'était pas un facteur susceptible de dominer à cette conférence. Le nouveau programme proposé fut approuvé à l'unanimité, après quelques modifications de détail qui en accroissaient l'efficacité. L'impression générale à l'issue de la réunion était faite d'enthousiasme, de camaraderie et d'un sens d'accomplissement.

Semaine après semaine au cours de l'année, les Leçons-Sermons illuminent de vérité spirituelle la conscience humaine, de multiples façons. Quiconque bâtit sur les solides fondations qu'établit l'étude quotidienne consacrée de la leçon, peut combattre avec succès toute illusion qui voudrait le confondre, et qui prétend entrer dans son expérience.

Chaque leçon expose la Science de l'Entendement divin, telle qu'elle se révèle à la pensée réceptive en tous lieux. Lorsque nous reconnaissons que cet Entendement infini est notre Entendement, l'Entendement de chacun, une loi spirituelle irrésistible — la loi du Christ, la Vérité — opère immédiatement pour nous libérer, ainsi que tout ce qui nous entoure, de la contrefaçon humaine de l'intelligence, accompagnée des croyances correspondantes à plus d'un entendement, au temps et à des talents limités. Comme l'exprime notre Leader (Science et Santé, p. 162): « L'effet de cette Science est de bouleverser l'entendement humain au point de produire un changement de base, pour que sur cette nouvelle base il puisse céder à l'harmonie de l'Entendement divin. »

Dieu étant l'unique Entendement, l'intelligence de l'Entendement est infinie. Elle s'exprime à perpétuité à travers les capacités mentales sans entraves de l'homme individuel et spirituel, le seul homme qui est et puisse être réellement. Aucune situation humaine, quelque complexe qu'elle soit ou quoi qu'elle exige de nous, n'a le pouvoir de résister à notre admission de cette vérité.

L'Entendement étant Amour, l'intelligence n'est jamais machinale, froide ou insuffisante. Elle transforme tous les concepts relatifs au temps, et place les événements dans leur perspective réelle, qui est celle du perpétuel présent, dans lequel le bien est un fait éternel et le mal un mythe non existant. Comme l'intelligence divine manifeste sans cesse une perception pénétrante et un pouvoir de direction infaillible, on s'aperçoit que le passé et l'avenir sont de faux concepts enracinés dans des limitations mortelles. C'est cette limitation qui voudrait tenter de mécaniser l'entendement.

Jamais la loi de l'Amour, de l'Entendement divin ne permet la mécanisation de la conscience réelle, en dépit des prétentions des mathématiques appliquées modernes. Les calculatrices électroniques que les savants inventent actuellement pour le progrès, assumeront inévitablement les processus répétitifs courants de l'entendement mortel. Cela devrait obliger les penseurs à s'efforcer d'atteindre des domaines mentaux plus élevés dans lesquels la pensée est moins apathique et plus créatrice — ce qui constitue un pas vers la conscience réelle.

Cet état de conscience véritable est et doit toujours être spontané, à jamais neuf, et spirituellement libre. Mrs. Eddy résume l'objet de cet article lorsqu'elle écrit à la page 354 de Miscellaneous Writings: « Un peu plus de grâce, un mobile devenu pur, quelques vérités tendrement exprimées, un cœur adouci, un tempérament dompté, une vie consacrée, rétabliraient l'action correcte du mécanisme mental, et rendraient manifeste l'accord avec Dieu dans la démarche du corps et de l'âme. »

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / août 1964

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.