Skip to main content

Le Héraut de la Science Chrétienne: la proclamation actuelle de la Vérité universelle

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de janvier 1996


C'est dans les pages du Christian Science Sentinel, il y a de cela quatre-vingt-treize ans, que fut annoncée la sortie du nouveau périodique en allemand Der Christian Science Herold. Dans le numéro du 7 mars 1903, sous le titre « Avis important », les rédacteurs expliquaient en effet pourquoi allait être lancée cette dernière née des publications de la Science Chrétienne, qui devait se joindre aux organes officiels de La Première Église du Christ, Scientiste, que sont The Christian Science Journal et le Sentinel.

« Cela fait longtemps que La Société d'Édition de la Science Chrétienne envisage de publier un mensuel officiel en langue allemande, attendant avec patience le moment propice où une telle publication puisse servir la Cause avec efficacité », écrivaient les rédacteurs. « Nous avons le grand plaisir d'annoncer que le moment est venu de lancer cette publication, puisque la demande est en constante augmentation. »

Les rédacteurs précisaient ensuite que le premier numéro du Héraut paraîtrait deux semaines et demie plus tard, au mois d'avril 1903. Ils ajoutaient que, du moins « dans l'immédiat », la nouvelle revue compterait environ trente-deux pages.

Suivait une remarque qui pouvait surprendre, à savoir que la portée du nouveau Herold ne s'arrêtait pas à une seule nationalité. « Il n'est pas dans nos intentions de voir le nouveau Herold remplacer le Sentinel ou le Journal, et la liste de ses abonnés n'est pas censée se limiter à ceux qui lisent l'allemand. La demande de publications de la Science Chrétienne en langue allemande émane autant d'anglophones, que leur travail a mis en contact avec la nombreuse population allemande des États-Unis et du Canada, que des Allemands eux-mêmes, et nous avons tout lieu de croire qu'ils accueilleront avec joie cette importante adjonction à nos publications officielles, et qu'ils la soutiendront. »

Quel devait être le but du nouveau Herold ? Il avait pour but de prêcher l'évangile de la Vérité à tous ceux qui ne parlent pas l'anglais. « Nous sommes certains, disaient les rédacteurs, que nos frères en Allemagne trouveront dans le Herold un soutien précieux pour leur travail, et que ce périodique les aidera, de façon concrète, à faire connaître l'évangile de la Science Chrétienne qui sauve et régénère. » Christian Science Sentinel, Vol. 5 [7 mars 1903], p. 428.

Cela faisait plusieurs années que Mary Baker Eddy envisageait sérieusement de faire paraître une publication en langue étrangère. En 1900, vers la fin de l'année, elle avait demandé à l'un des fidéicommissaires de La Société d'Édition de la Science Chrétienne, William P. McKenzie, de créer un périodique en allemand. Mais M. McKenzie n'avait pas réussi à trouver le traducteur qui convenait pour la production du magazine, jusqu'au jour où il entendit parler d'une enseignante allemande de Chicago, du nom de Louise Kollmorgen, qui acceptait de venir s'installer à Boston en février 1903 pour commencer le travail.

Lorsque Mary Baker Eddy apprit que Mlle Kollmorgen avait traduit, en l'espace de quinze jours, suffisamment d'articles du Journal et du Sentinel pour le premier numéro du Herold, elle écrivit à M. McKenzie afin de le remercier de « toutes ces bonnes nouvelles ». Elle suggérait en outre que les Fidéicommissaires se donnent comme prochain objectif de fonder un « journal » en langue française afin que « les bons travailleurs de ce champ puissent être à égalité avec ceux d'Allemagne »  Lettre de Mary Baker Eddy à W. McKenzie, 5 mars 1903, service historique de L'Église Mère..

Quelques jours plus tard, Mary Baker Eddy écrivit à Archibald McLellan, rédacteur en chef des périodiques, pour lui suggérer l'idée d'embaucher « un certain nombre de gens de lettres d'un bon niveau d'instruction, qui toucheraient des appointements et sur lesquels on pourrait compter »  9 mars 1903, service historique., et qui écriraient des articles en allemand pour le nouveau Herold. Puis, au cours des années qui suivirent, le Héraut devint un élément permanent de l'activité de publication de l'Église, quand Mary Baker Eddy en assura la pérennité dans le Manuel de L'Église Mère (voir p. 27, 65, 81).

Toutefois, la mission unique du Herold n'apparut très clairement qu'en 1908, lorsque Mary Baker Eddy fonda The Christian Science Monitor. Dans l'éditorial de tête du premier numéro du Monitor, Mary Baker Eddy fait la distinction entre les quatre publications qu'elle a fondées:

«J'ai donné leur nom à tous les périodiques de la Science Chrétienne. Le premier fut The Christian Science Journal qui a pour but d'attester et d'inscrire dans nos annales la Science divine de la Vérité; le deuxième, je l'ai nommé Sentinel, parce qu'il est chargé de veiller sur la Vérité, la Vie et l'Amour; le troisième, Der Herold der Christian Science, pour proclamer l'activité et l'accessibilité universelles de la Vérité; j'ai appelé le suivant Monitor, pour répandre dans son intégralité la Science qui opère sans jamais s'épuiser. » The First Church of Christ, Scientist, and Miscellany, p. 353.

Quatre missions intimement liées et pourtant distinctes, chacune soutenant l'autre ! Chacune conçue pour exposer clairement, à sa façon, la vérité ou la Science du christianisme. Chacune indispensable pour prêcher l'évangile, la bonne nouvelle au sujet de Dieu et de Sa famille universelle, bonne nouvelle que Christ Jésus avait chargé ses disciples de publier il y a presque vingt siècles. « Allez par tout le monde, avait dit le Maître, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. »  Marc 16:15.

« Proclamer l'activité et l'accessibilité universelles de la Vérité », quelle mission pour le Héraut ! C'est une mission plus qu'internationale, elle est cosmique, illimitée. Elle est bien universelle dans tous les sens du terme.

Est-ce exagérer que de parler ainsi d'un simple magazine ? Non, parce que ce n'est pas exagérer que de parler ainsi de l'« activité » et de l'« accessibilité » des lois de Dieu, que le Héraut représente. Dans la Bible, le prophète Jérémie prête à Dieu les paroles suivantes: « Ne remplis-je pas, moi, les cieux et la terre ?»  Jér. 23:24.

Le Héraut de la Science Chrétienne existe pour annoncer, comme un « héraut », la bonne nouvelle: Dieu remplit effectivement les cieux et la terre. Le Héraut existe pour proclamer haut et fort les faits glorieux de la Vie: la beauté et l'innocence de l'univers spirituel de Dieu. Ces faits ont besoin d'être présentés. Quand ils sont présentés avec conviction, joie et courage, ils guérissent, ils sauvent, ils redonnent de la vigueur et de la douceur à la vie. Ils permettent à la pensée de se débarrasser progressivement des nombreuses couches de raisonnements ritualistes, déshumanisés, maladifs qui s'y sont incrustés. Ils donnent à toute chose la fraîcheur d'un tendre bouton de rose.

« C'est au Principe divin de l'univers d'interpréter l'univers »Science et Santé, p. 272., dit Mary Baker Eddy dans Science et Santé avec la Clef des Écritures. Le Héraut constitue l'un des moyens par lesquels l'univers spirituel est interprété pour la conscience humaine. Le Héraut est chargé d'affirmer que la Vérité est active et accessible, même quand elle ne semble pas l'être du tout. Il a pour mission de déclarer que là où il semble y avoir conflits, contagion, pauvreté ou incapacité, là même se trouvent la paix, la santé, la surabondance et la puissance de la Vérité. Là même se manifeste le dessein universel de Dieu.

Aujourd'hui, Le Héraut de la Science Chrétienne prêche cet évangile de la Vérité. Il le prêche en allemand, en danois, en espagnol, en français, en grec, en indonésien, en italien, en japonais, en néerlandais, en norvégien, en portugais, en russe, en suédois et aussi en braille anglais. Il le prêche sur tous les continents, par écrit et oralement, grâce aux émissions de radio sur ondes courtes. Chaque mois, des centaines de lettres montrent que le Héraut sur ondes courtes apporte l'espoir et la santé aux peuples du Rwanda, de Chine, d'Angola, de Cuba, de Russie et de nombreux autres pays.

Après avoir annoncé la parution du nouveau Herold, les rédacteurs de 1903 invitaient les lecteurs du Sentinel à souscrire à la mission du Héraut. « Il est souhaitable, écrivaient-ils, qu'un grand nombre d'abonnements soient souscrits pour l'année, dés avril 1903, et nous espérons que nos amis enverront leur commande sans tarder. »

Cette invitation à souscrire à la mission du Héraut est toujours valable pour les lecteurs des périodiques (et pour tous ceux qui étudient la Science Chrétienne, quelle que soit leur langue maternelle). La mission du Héraut n'ezclut personne. Tout le monde peut aimer cette mission et prier pour la soutenir. Chacun peut s'abonner à une édition du Héraut, ou même à toutes, et distribuer les numéros autour de lui. Chacun peut envisager d'écrire pour le Héraut. Chacun peut contribuer à la proclamation de la Vérité universelle.

Vous sortirez avec joie, et vous serez conduits en paix ;
les montagnes et les collines éclateront d'allégresse devant vous,
et tous les arbres de la compagne battront des mains...
Et ce sera pour l'Éternel une gloire,
un monument perpétuel, impérissable.

Ésaïe 55:12, 13

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / janvier 1996

La mission du Héraut

La lecture du Héraut garde [la] pensée en harmonie avec le Principe divin qui gouverne l’univers entier - Dieu. Cette préparation spirituelle [...] permet de faire face aux hebdomadaires et aux journaux télévisés en affirmant la bonne nouvelle de la présence de Dieu, toujours là pour secourir et protéger. Le Héraut se compose d’articles et de témoignages écrits par des personnes qui mettent en application ce que leur apprend la Science Chrétienne, et qui ont prouvé que ses enseignements apportent la guérison et le réconfort.

– Heloísa G. Rivas, Le Héraut de la Science Chrétienne, janvier 1998

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.