Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer
Articles originaux web

La voie à suivre

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne d’janvier 2022

Paru d'abord sur notre site le 7 juin 2021


J'étais de nouveau empêtrée dans une mauvaise relation amoureuse. Je savais que c’était un pas en arrière. Mon ancien petit ami et moi ne nous étions pas vus depuis plus d’un an, période pendant laquelle j’avais vraiment commencé à ouvrir mon cœur à Dieu.

C’était au début de mon étude de la Science Chrétienne, et j’apprenais que Dieu est l’Amour infini, et qu’en tant qu’enfants, ou images spirituelles, de Dieu, nous sommes inséparables de l’Amour. Cela avait un impact salutaire sur mon tempérament, me rendant plus altruiste et plus gentille.

Je m’éveillais à ce qui est dit dans l’Epitre aux Colossiens : « Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses œuvres, et ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé. » (3:9, 10) C’est ce que Christ Jésus a vécu pour nous montrer que notre nature et notre identité véritables découlent de Dieu et sont uniquement bonnes.

Mais déménager de l’autre côté des Etats-Unis, loin de mes amis et des endroits qui m’étaient familiers, m’a entraînée dans une spirale négative, et j’ai sombré dans la dépression. Un jour, mon ancien petit ami m’a appelée, et nous nous sommes engagés à nouveau dans une relation. Il y a eu de bons moments mais, le plus souvent, nous faisions ressortir le pire chez l’autre.

A un moment donné, j’ai traversé le pays pour le voir. Durant le voyage de retour, je me suis effondrée et j’ai éclaté en sanglots. C’était comme si tous les progrès accomplis l’année précédente s’étaient évanouis. Durant presque tout le vol, j’alternais entre sommeil et sanglots.

Pourtant, chaque fois que je me réveillais, la mélodie d’un cantique résonnait doucement dans ma pensée, et me fortifiait. C’était la musique d’un poème écrit par Mary Baker Eddy, Découvreuse et Fondatrice de la Science Chrétienne. Je ne me souviens que du premier vers : « Quoi qu’il advienne, l’Amour te guide » (Hymnaire de la Science Chrétienne, no. 160 [traduction littérale]).

C’était comme si Dieu disait : « Quoi qu’il arrive, je ne te laisserai pas sombrer. Je te tiens, et je ne te lâcherai jamais. » C’était le Christ, ou la voix de l’Amour divin. Le Christ communique toujours avec nous de la façon qui nous est nécessaire (même en chanson !), nous assurant que nous sommes un avec Dieu, que nous sommes l’expression même de la bonté et de l’amour de Dieu.

Pendant plusieurs semaines après cela, j’ai mis tout le reste en pause pour prier et étudier la Bible et les écrits de Mary Baker Eddy. Les passages de ces livres m’ont assurée que Dieu nous conduit, dans notre vie, à être transformés par le Christ. Par exemple, dans Science et Santé avec la Clef des Ecritures, Mary Baker Eddy écrit : « La Vérité fait une nouvelle créature, dans laquelle les choses vieilles passent et "toutes choses sont devenues nouvelles". Les passions, l’égoïsme, les faux appétits, la haine, la crainte, toute sensualité, cèdent à la spiritualité, et la surabondance de l’être est du côté de Dieu, le bien. » (p. 201)

Un sentiment nouveau de joie a émergé en moi, ainsi que la conviction que je pouvais faire confiance à Dieu pour que mon petit ami et moi-même progressions dans nos vies respectives, en exprimant plus pleinement la bonté et l’amour que Dieu nous donne. L’égoïsme et l’immaturité qui avaient dominé notre relation ne faisaient pas partie de ce que nous étions réellement.

J’ai ainsi eu le courage de mettre tout simplement fin à notre relation, sans que cela ne pose aucun problème à l’un de nous. Nous avions tous les deux évolué de manière positive, et il n’y a pas eu de retour en arrière.

A travers cette expérience, j’ai également appris que Dieu nous confère l’autorité sur tout ce qui tente de faire régresser notre pensée et notre comportement dans une direction contraire aux bonnes intentions de Dieu à notre égard. Et, grâce à la prière, nous parvenons à découvrir que Dieu nous encourage à exprimer davantage et de façon constante notre véritable nature, qui est semblable à la Sienne.

En ces temps difficiles et incertains, il se peut que nous soyons confrontés à toutes sortes de situations où il semblera difficile d’être aimants, généreux et sages. Les sociétés et les nations sont également aux prises avec ce problème, dans des domaines où les normes se sont effilochées. Mais prier plus régulièrement tout au long de la journée nous met en harmonie avec la voix de l’Amour divin, qui nous incite à être une force de guérison en faveur du bien, et à réaliser que l’Amour est ce qui nous anime tous véritablement.

La bonté de Dieu ne peut pas être éliminée. Dieu soutient pour toujours notre bonté-Christ, et Sa volonté aimante à notre égard est que nous revêtions « l’homme nouveau » et que nous vivions véritablement.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / janvier 2022

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.