Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

L'imperfection est illégitime !

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne d’octobre 1996


Il semble bien souvent plus facile d'accepter l'imperfection comme plus proche de la normale et la perfection comme plus difficile à atteindre, voire même anormale. Il ne devrait cependant pas en être ainsi, car il est dit très clairement dans la Bible que «Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon» Gen. 1:31.. Tous ceux qui adorent un seul Dieu infini, le bien, devraient pouvoir s'accorder sur le fait que Sa loi garantit l'éternité de Son univers parfait, y compris l'homme. Examinez un instant cette vérité: l'état normal et naturel de la création divine, c'est la perfection ! Il en découle que toute prétendue imperfection ou anomalie est en fait une contrefaçon, une perversion de l'original et peut donc être considérée comme illégitime, comme n'étant ni plus ni moins qu'un mensonge au sujet de ce qui est bon et vrai.

Cependant, sous couvert de sagesse humaine, l'humanité est littéralement forcée à se prosterner devant de prétendues lois physiques et devant les restrictions qu'elles imposent, du berceau à la tombe. Ce processus totalement erroné, qui engage à croire à des lois et à des causes matérielles, n'est pratiquement pas remis en question par les systèmes éducatifs, les gouvernements et par la médecine, sans parler du monde du commerce. La prolifération insidieuse des fausses croyances se poursuit dans une grande mesure sans être ni démasquée ni reconnue. Elle se cache souvent sous le voile de ce qu'on appelle «progrès», ou «meilleure information». Par conséquent, à l'ère de la communication instantanée, des descriptions très détaillées, visuelles aussi bien qu'auditives, de maladies et de dégradation, sont sans cesse diffusées dans le monde entier.

À la fin du dix-neuvième siècle, Mary Baker Eddy, qui découvrit la Science Chrétienne, discerna le rôle dangereux que jouaient les médias de l'époque en propageant des images de maladie et de désastres parmi les hommes. Dans son livre, Science et Santé, elle écrit à ce sujet: «La presse sème inconsciemment dans la famille humaine bien des chagrins et bien des maladies. Elle le fait en donnant des noms aux maladies et en publiant de longues descriptions qui réfléchissent distinctement dans la pensée des images de maladies. Un nom nouveau donné à une maladie produit sur le public le même effet qu'un nom parisien donné à un modèle nouveau. Chacun s'empresse de l'avoir. Une maladie décrite en détail coûte à plus d'un homme le bien-être de son existence terrestre. C'est payer bien cher le savoir humain !» Science et Santé, p. 196.

On pourrait se poser la question suivante: Pourquoi, alors qu'une si grande partie de ce qu'on appelle la connaissance humaine semble néfaste à la santé et au bien-être, cette connaissance exerce-t-elle une attraction irrésistible, presque hypnotique? N'est-ce pas surtout en raison de la croyance prépondérante que la matière, tout ce qui est matériel, constitue le réel et le substantiel? La matière est considérée comme la cause essentielle, la source de notre être même, de notre esprit, de notre santé, de nos joies. Dans le même temps, l'Esprit et tout ce qu'on considére comme spirituel passe pour intangible et irréel. La Science Chrétienne, s'appuyant sur l'autorité de la Bible et sur des preuves concrètes, enseigne exactement le contraire.

La Bible montre très clairement que Dieu, l'Esprit, est la seule cause et le seul créateur. Toute la création de Dieu, y compris l'homme, est, a toujours été et sera toujours spirituelle: l'effet parfait de la seule cause primordiale, qui existe en soi. Il en découle que la matière, tout ce qu'on considère comme mortel ou matériel, est l'irréel et le temporel. Christ Jésus nous enseigne que «Dieu est esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité» Jean 4:24.. Dans la mesure où nous acceptons de louer Dieu, l'Esprit, avec persistance, reconnaissant qu'Il est la seule cause, nous sommes libérés de la crainte de voir la matière ou toute prétendue loi ou situation matérielles affecter notre santé et notre bien-être.

L'état normal et naturel de la création divine, c'est la perfection !

Ce que nous maintenons dans notre conscience détermine de manière directe le déroulement de notre existence, d'où l'importance d'être vigilants afin de garder sans cesse notre pensée pleine de la vérité absolue que Dieu est l'Esprit infini et que l'homme est Son idée infinie, Son reflet. Mary Baker Eddy nous exhorte: «Gardez la porte de la pensée. N'admettez que les conclusions dont vous voudriez voir les effets se réaliser sur le corps, et vous vous gouvernerez harmonieusement.» Science et Santé, p. 392.

Une guérison personnelle m'a montré, il y a quelques années, ce qui se passe lorsque nous nous éveillons à la nécessité de rester vigilants et d'éliminer de notre conscience les prétendues connaissances humaines relatives à la santé et au bien-être.

Lorsque les médias se sont, pour la première fois, mis à parler à l'échelon national des affections de la peau et des excroissances, j'avais été très agacé par le zèle avec lequel ces questions semblaient être portées à l'attention du public. Quelques semaines plus tard, je fus d'autant plus contrarié en découvrant une petite excroissance sur ma paupière. Cependant, comme elle n'était ni visible quand l'œil était ouvert ni douloureuse, je fis plus ou moins comme si elle n'existait pas pendant plusieurs années.

Puis, plus récemment, constatant que la grosseur augmentait, je fus enfin poussé à l'action ! J'entrepris de me traiter par la Science Chrétienne. Mes prières consistèrent à purger ma pensée de toute croyance latente, ou prétendu savoir matériel, relative aux excroissances et aux affections de la peau de toutes sortes et à leurs soi-disant causes. Je me dis que, puisque l'Entendement divin, Dieu, est la seule source de toute connaissance et de toute compréhension, et que l'homme est le résultat, l'expression, de cette intelligence divine, la seule croissance que l'homme puisse connaître est en vérité spirituelle, non matérielle. Cette réflexion s'accompagna de la ferme conviction que, puisqu'il ne peut y avoir de loi défendant ce qui est illégitime, il ne pouvait y avoir de loi cautionnant une croissance anormale.

Il ne peut y avoir de loi défendant ce qui est illégitime.

Là-dessus, toute préoccupation et toute crainte disparurent. Le lendemain matin, sentant quelque chose sur ma paupière, je me frottai l'œil sans réfléchir, et l'excroissance tomba sans laisser la moindre trace. Tout en me réjouissant de la puissance de la prière scientifique telle qu'elle est révélée dans la Science Chrétienne, je ne pouvais m'empêcher de me demander ce qui s'était passé en réalité. Je perçus clairement que j'aurais dû faire face avec fermeté à l'agacement provoqué par les descriptions agressives d'excroissances anormales dont était censé souffrir un certain pourcentage de la population. En manifestant simplement de l'agacement, au lieu d'affronter de manière scientifique les prétentions mortelles à l'existence de la discordance et de la maladie, je leur avais, sans le vouloir, donné une certaine validité dans ma propre pensée. J'aurais dû, au contraire, commencer par les dénoncer comme n'étant rien d'autre que de fausses croyances matérielles au sujet de l'homme, créé à l'image et à la ressemblance de Dieu, l'Esprit, et ainsi les détruire. Un verset biblique tiré des Proverbes prit pour moi une dimension nouvelle: «... Il est tel que sont les pensées dans son âme.» Prov. 23:7.

Il devient de plus en plus évident que la matière, qu'on l'appelle corps mortel ou amas de terre, n'a absolument aucune intelligence lui permettant d'imaginer ou d'éprouver discordance ou harmonie. C'est la crainte, la fausse éducation, qui lui attribue du pouvoir. Nous reconnaissons donc toujours plus l'importance de céder au gouvernement de l'Entendement sur toutes choses et de maîtriser ainsi, en partant de l'harmonie et de la perfection, ce qu'on appelle la pensée consciente aussi bien que la pensée inconsciente, car c'est ce qui détermine le cours de notre existence.

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / octobre 1996

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.