Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer

Puissance de la Vérité

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de juin 1943


La vérité est fort ancienne — si vieille en effet qu'elle a toujours existé. Elle est en même temps si vitale, si divinement persistante, qu'elle existera toujours. C'est la perle de grand prix pour laquelle les sages donnent tout ce qu'ils possèdent. D'une manière ou d'une autre, chacun cherche la vérité, quoique souvent il ne s'en rende pas compte. L'écolier à son pupitre, l'agronome dans sa ferme d'essai, l'inventeur dans son laboratoire, l'ouvrier technicien aidant à construire les vaisseaux qui transporteront des milliers d'hommes, le poète explorant les hautes sphères de la pensée, le croyant qui prie dans un temple — tous aspirent à un ordre meilleur, font des efforts pour atteindre la perfection, s'avancent, bien que lentement peut-être, vers la réalité.

Cet espoir universel est confirmé par la promesse de Jésus: « La vérité vous affranchira. » Ainsi, la poursuite de la vérité n'est pas exclusivement altruiste, puisque le chercheur s'attend à ce que sa propre liberté s'accroisse et s'épure. Mais qu'est-ce que la vérité? Pilate immortalisa cette question en la posant à la Vérité même; car Christ est la Vérité, dont Jésus est par excellence le représentant humain. D'où son titre, Jésus le Christ.

La vérité concernant l'homme, la vérité au sujet de lui-même, apparut plus clairement à Jésus lorsqu'il se rendit au Jourdain pour entendre son cousin Jean et recevoir de lui le baptême. A sa sortie de l'eau, le Maître se rendit pleinement compte qu'il était fils de Dieu et que l'affection du Père reposait sur lui. Ce fait est vrai concernant chaque homme. Un jour ou l'autre, dans votre recherche de la compréhension, vous sortirez du mesmérisme matériel et mortel pour découvrir que vous êtes fils de Dieu, invulnérable au mal, à la mortalité, aux maladies. On voit donc clairement pourquoi les humains cherchent avec persistance la vérité, surtout la vérité ayant trait à l'homme.

A la page 475 de Science et Santé, Mary Baker Eddy déclare que l'homme « est l'idée composée de Dieu, y compris toutes les idées justes. » Nul n'a pu donner une définition plus concise et plus exacte. Pour présenter la même pensée, l'apôtre Paul se sert d'une image frappante; voici ce qu'il dit en effet, dans sa deuxième épître aux Corinthiens, chapitre six: « Nous sommes le temple du Dieu vivant. » Tous les attributs divins sont donc assemblés chez l'homme; aussi l'auteur du premier chapitre de la Genèse pouvait-il dire avec raison que l'homme est l'image et la ressemblance de Dieu.

« Connais-toi toi-même » était une des maximes favorites de Socrate. Tout philosophe raisonnable approuvera ce précepte. Qu'on s'y attache fidèlement, et l'on verra se révéler le fait qu'il n'y a pas d'homme mortel. Ce dernier n'est qu'une fausse interprétation du seul homme véritable, immortel, spirituel. Se connaître soi-même, c'est atteindre les cimes de la Vérité, car l'homme créé à l'image de Dieu est un ensemble de qualités sans limites. D'après le poète Tennyson, même une fleur croissant au creux d'un rocher contient les secrets de l'infini. Dans le livre le plus profond qui ait jamais été écrit, nous trouvons ce passage: « C'est ici la vie éternelle, qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. »

« La Vérité doit prévaloir, elle est puissante. » C'est là un grand fait et non pas simplement une belle sentence morale. En général, les hommes se rendent trop peu compte de ce qu'accomplira, même dans les circonstances les plus prosaïques, la Vérité reconnue puis obéie. Donnons-en une illustration. Qu'est-ce que la vérité concernant la vie? Rien de moins que ceci: la Vie existe par soi-même, c'est l'Éternel, l'Être que nous appelons Dieu. Cette Vie est la Vie de l'homme. Sans perdre un seul de ses éléments, elle est individualisée dans les fils et les filles de Dieu. En réalité l'existence pour chacun d'eux est sans bornes, exempte de maladies. Que le disciple admette ce fait, qu'il répudie tous les arguments opposés, et dans sa carrière la Vérité se manifestera. Il aura la liberté qu'assure le Christ. Ses maux disparaîtront, son énergie s'accroîtra, son intelligence s'élèvera.

Car Dieu, qui possède l'omniscience, est non seulement la Vie mais l'Entendement. Or puisque l'homme est Son idée — Son temple — il doit avoir l'intelligence divine. Jésus reconnaissait que cette intelligence était sienne; aussi l'autorité dont il était revêtu était-elle supérieure à tout ce que d'autres pouvaient exercer. Paul nous conseille d'avoir les sentiments qui étaient en Jésus-Christ. Obéissant à cet appel, le disciple pourra graduellement faire ce que fit Jésus, et même des œuvres plus grandes, selon la promesse du Maître, du Chrétien par excellence.

Qu'en sera-t-il de l'homme qui reconnaît, non pas seulement autour de lui mais en lui, la présence de l'intelligence divine? Certes il manifestera plus de discernement, un jugement meilleur, des capacités accrues. Dans son existence, la Vérité s'affirmera. Il peut porter toujours plus haut ses aspirations légitimes. Car l'homme est conscience; et la conscience s'épure, se développe, lorsque la pensée, contemplant la Vérité, s'attache à la perfection, à la réalité, à la beauté, et renonce à leurs contraires — limitation, mortalité, péché.

Qu'est-ce que le péché? C'est tout ce qui s'écarte de la Vérité, de la réalité, ce qui dévie de la beauté et de la perfection morales. Quand on se montre fidèle à la Vérité, à la perfection de Dieu et de l'homme, on peut vaincre le péché, la maladie, les restrictions injustifiées. Cette méthode est bien plus naturelle, bien plus efficace que les procédés usuels, où l'on attaque le péché comme si l'on frappait dans le vide. Les disciples qui veulent suivre une voie conforme à la saine raison trouveront dans la Bible et dans Science et Santé avec la Clef des Écritures, par Mrs. Eddy, l'aide dont ils ne peuvent se passer. Ayant entrevu la Vérité, ils ne l'oublieront point. Euripide met ces paroles dans la bouche d'Hippolyte: « Quand je perçus la vérité, aucun philtre n'aurait pu me la rendre invisible. »

Sans aucun doute, la Vérité est puissante, elle prévaut; car la Vérité est Dieu, comme le montre la Science Chrétienne. Reposez-vous entièrement sur cette conviction. Que vos pensées, vos actes, votre force obéissent à la Vérité. Celle-ci rend puissants, invincibles, l'homme ou la nation qui s'y attachent sans réserve. Faites tout votre possible pour mettre en déroute les ennemis assiégeant vos portes. Ils n'ont ni intelligence, ni énergie, ni but avouable. N'ayez aucune crainte quant à l'issue de la bataille. Si la lutte a lieu dans votre conscience et que vos efforts tendent à la santé, à la joie, aux progrès, un échec est chose impossible. S'il s'agit d'une guerre, les armées ayant pour mobile l'agression, le pillage, sont vouées à la défaite. « La Vérité est toujours victorieuse » (Science et Santé, p. 380).

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / juin 1943

La mission du Héraut

« ... proclamer l’activité et l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible... »

(Mary Baker Eddy, La Première Eglise du Christ, Scientiste, et Miscellanées, p. 353)

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.