Skip to main content
Articles originaux web

Intoxication alimentaire vaincue par la prière

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de février 2018

Paru d'abord sur notre site le 15 décembre 2017.


Je suis reconnaissante de toutes ces occasions qui m’ont été données de prouver que, lorsqu’on cherche à écouter les directives de Dieu et qu’on les suit, on est protégé. J’en ai eu la preuve notamment alors que je participais, en tant que déléguée, à une réunion internationale dans un pays étranger. Le programme comprenait une invitation à un diner traditionnel préparé dans des pots en terre. La nourriture était délicieuse, et nous passions tous un très bon moment.

Cependant, le repas était à peine commencé que la pensée m’est soudain venue de cesser de manger. Le conseil semblait si péremptoire, que je me suis demandé si je n’avais pas entendu une annonce faite par haut-parleur. J’ai regardé autour de moi pour voir si d’autres invités réagissaient, mais tout le monde mangeait avec appétit. J’ai donc ignoré cette pensée et continué de manger. Presque aussitôt, la pensée m’est venue de reposer ma fourchette. De nouveau je n’en ai pas tenu compte. Alors il m’est venu très clairement à l’esprit que la nourriture était toxique. Cela m’a semblé tellement grave que j’ai aussitôt arrêté de manger pour me mettre à prier, comme j’avais appris à le faire en étudiant la Science Chrétienne.

Un grand nombre d’idées inspirantes me sont venues à l’esprit, et j’ai passé le reste du repas à prier tranquillement. Cette phrase tirée de Pulpit and Press [La Chaire et la Presse] de Mary Baker Eddy, la découvreuse de la Science Chrétienne, m’a particulièrement rassurée : « Sachez alors que vous possédez le pouvoir souverain de penser et d’agir de façon juste, et que rien ne peut vous déposséder de cet héritage ni empiéter sur l’Amour. » (p. 3)

J’ai affirmé qu’en tant qu’idée spirituelle reflétant l’Entendement divin, j’avais la faculté de penser correctement maintenant même. C’est-à-dire que j’étais capable de rejeter la suggestion erronée selon laquelle la nourriture avait le pouvoir de nuire. Si je croyais que le corps pouvait être gouverné par une fausse croyance en une intoxication alimentaire, je n’agirais pas de façon « juste ». Je pouvais donc contester et détruire toute suggestion d’un état physique erroné, en m’appuyant sur la loi spirituelle de la santé et de l’harmonie continuelles.

J’avais eu de nombreuses preuves de l’attention et de l’amour omnipotents de Dieu, et cela m’avait appris qu’on peut toujours faire confiance à l’Amour divin pour préserver notre sécurité et notre bien-être. J’ai réfléchi à ce conseil donné par Mary Baker Eddy dans Science et Santé avec la Clef des Ecritures : « Prenez possession de votre corps et dominez-en la sensation et l’action. Elevez-vous dans la force de l’Esprit pour résister à tout ce qui est dissemblable au bien. Dieu en a rendu l’homme capable, et rien ne saurait invalider les capacités et le pouvoir dont l’homme est divinement doué. » (p. 393) Cela m’a apaisée et réconfortée. J’ai affirmé mentalement que c’était la loi de Dieu, et non le corps, qui gouvernait, et que rien, pas même la nourriture, ne pouvait régir le corps de façon négative.

Science et Santé contient de multiples directives quant à la nourriture et à la santé. On y trouve par exemple cette question : « Si les mortels croient que la nourriture trouble les fonctions harmonieuses de l’entendement et du corps, il faut supprimer soit la nourriture soit cette pensée, car la peine est inséparable de la croyance. Laquelle supprimera-t-on ? » (p. 388) J’ai vu que le moment était venu de supprimer la crainte que la nourriture puisse nuire à la santé.

En rentrant dans ma chambre d’hôtel, plus tard dans la soirée, j’ai commencé à me sentir mal. J’ai aussitôt déclaré que les vérités spirituelles qui avaient inspiré ma prière, un peu plus tôt, étaient efficaces, et qu’elles avaient déjà répondu au besoin. J’ai toujours aimé ces vers réconfortants d’un cantique de Mary Peters (Hymnaire de la Science Chrétienne, no 350, adaptation et traduction © CSBD) :

Qui se tourne vers le Père,
Et ne songe qu’à Lui plaire,
Goûte Ses dons sur la terre :
       Tout, tout est bien !

J’ai pensé avec confiance que l’Amour divin était ici même, qu’il répondait à ce besoin, et que je pouvais donc chanter avec joie et espérance : « Tout, tout est bien. » Au bout de quelques minutes, tous les symptômes ont disparu, et j’ai dormi paisiblement jusqu’au matin.

Le lendemain matin, les responsables du pays hôte étaient dans le hall de l’hôtel et distribuaient des médicaments à notre délégation. Plusieurs personnes avaient souffert des symptômes d’une intoxication alimentaire, et on avait dû les emmener à l’hôpital durant la nuit. Comme la plupart des délégués s’étaient sentis mal après le repas, les responsables étaient très surpris de me voir en pleine forme. Ils ont insisté pour que je prenne ces médicaments à titre préventif, mais je leur ai assuré que j’allais bien et que je le demeurerais. Et il en a été ainsi. La guérison a été complète et permanente.

Notre Père-Mère Dieu plein d’amour est toujours présent ; Il nous protège et nous communique les directives dont nous avons besoin et que nous pouvons comprendre. La prière et l’étude régulières permettent à chacun d’entendre la voix de Dieu et de suivre Ses conseils.

Depuis cette guérison, j’ai bien mieux compris que les vérités spirituelles qui avaient inspiré ma prière, cette nuit-là, sont universelles, et qu’elles étaient aussi vraies pour mes compagnons de table – et pour toute l’humanité – que pour moi-même. L’Amour divin ne connaît pas de frontières. Tous les enfants de Dieu sont aimés et protégés éternellement, comme le confirme Mary Baker Eddy à la page 494 de Science et Santé : « L’Amour divin a toujours répondu à tout besoin humain et y répondra toujours. »

Maryann McKay
Lee’s Summit, Missouri, Etats-Unis 

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / février 2018

La mission du Héraut

L'explication divinement inspirée que donne Mrs. Eddy de la mission du Héraut de la Science Chrétienne, créé en 1903, est devenue un symbole des activités du mouvement de la Science Chrétienne, qui englobent le monde entier. Ses paroles, gravées au frontispice de La Société d'Édition de la Science Chrétienne, sont les suivantes: « proclamer l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible ». Le Héraut est une manifestation tangible du souci qu'avait notre Leader de partager avec toute l'humanité la précieuse connaissance de la Science de la Vie. Elle avait conscience que le Consolateur était venu pour « la guérison des nations ».

—Alfred F. Schneider, Le Héraut de la Science Chrétienne, juillet 1978

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.