The Herald of Christian Science

Ecouter la voix de Dieu apporte la guérison

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de février 2017

Publié à l’origine en anglais dans le Christian Science Sentinel du 29 août 2016

Adding Bookmark

Signet sauvegardé



Bookmarks Loading
Bookmarks Loading

De quoi a-t-on vraiment besoin pour obtenir une guérison et avoir le sentiment de progresser dans la vie ? Que Dieu répare un corps physique, qu’Il nous donne davantage d’argent ou change ce collègue de travail au caractère difficile ?

Quand on cherche à guérir et à progresser, c’est d’une conception claire et inspirée de la réalité divine que l’on a vraiment besoin. Mais qu’est-ce que la réalité divine ? Ce que Dieu connaît au sujet de Son individualité parfaite et infinie et de Sa création parfaite.

Puisque Dieu est l’Entendement divin, Il a créé toutes choses par Sa sagesse, par l’intelligence divine, et Sa création est le déroulement d’idées spirituelles. La Bible déclare : « C’est par la sagesse que l’Eternel a fondé la terre, c’est par l’intelligence qu’il a affermi les cieux. » (Proverbes 3:19) 

Puisque l’Entendement est infini, toute action dans l’univers résulte du déroulement des idées de cet Entendement – des idées bénies et qui bénissent. Les attributs de l’Entendement incluent la bienveillance, la justice, la sagesse et la bonté ; c’est pourquoi les idées de l’Entendement expriment ces qualités de façon naturelle et sans limites.

Les solutions apparaissent quand on acquiert un concept clair de l’Entendement omniscient et qu’on écoute les idées spirituelles que cet Entendement nous révèle continuellement. Comment acquérir la capacité d’entendre et d’utiliser ces idées spirituelles ? La réponse est rassurante : en sachant que Dieu, l’Entendement divin, nous a tous créés avec la capacité de L’entendre.

Le grand chef hébreux Moïse expliqua ce point aux Israélites en parlant de leur relation à Dieu : « Du ciel, il t’a fait entendre sa voix pour t’instruire. » (Deutéronome 4:36) Dieu ne cesse d’exprimer Ses idées en l’homme, lui révélant ainsi l’harmonie universelle. A mesure que nous cédons à Sa volonté, qui est toujours bonne, les pas humains qu’il convient de faire nous sont inspirés.

Comment appliquer cela à la guérison chrétienne ? Jésus-Christ, notre maître en matière de guérison chrétienne, avait sans cesse une vision claire et inspirée de la réalité divine, de l’Entendement et de ses idées. La réalité divine était pour lui le « royaume de Dieu » ou le « royaume des cieux ». Dans ses paraboles, il décrit ce royaume à l’aide de métaphores : c’est tantôt une perle de grand prix, tantôt un trésor caché, ou une semence dans la bonne terre, le levain qui fait lever la pâte, ou encore un grain de moutarde qui, en poussant, devient un grand arbre sous lequel on peut s’abriter. Puisque Dieu est l’Entendement divin, les choses de grande valeur qui se trouvent dans Son royaume sont des idées spirituelles, des aspects de la réalité divine, comprises dans le sens spirituel de la vie en tant que reflets de la Vie divine.

Quel rapport cela a-t-il avec l’aide apportée par un praticien de la Science Chrétienne ? Le praticien prie pour comprendre que le patient est un avec l’Entendement divin qui maintient la vraie idée de l’être harmonieux. Il perçoit cette unité grâce à une prière spécifique, ou traitement, et il aide parfois le patient à discerner cette unité en lui communiquant des idées spirituelles ou vérités, tirées de la Bible et des écrits de Mary Baker Eddy. 

La guérison en est une conséquence naturelle et inévitable, car la connaissance de la réalité spirituelle conçue par Dieu porte ses fruits sous forme de plénitude et de bien-être. Mary Baker Eddy explique : « Pour Dieu, connaître c’est être ; c’est-à-dire que ce qu’Il connaît doit vraiment et éternellement exister. » (Non et Oui, p. 15-16) La conscience – la prise de conscience et la compréhension – de la vraie idée de l’être nous permet de prouver et de connaître en partie notre être réel dans son harmonie et sa perfection immortelles.

Comment pouvons-nous améliorer notre capacité d’entendre, d’apprécier et de bien comprendre les idées spirituelles de l’Entendement qui produisent la guérison ? Jésus déclare : « Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu ! » (Matthieu 5:8) Il est réconfortant de savoir que nous sommes naturellement purs et bons puisque nous reflétons Dieu. 

Des mobiles altruistes, une attitude mentale sans cesse à l’écoute et un désir profond de connaître la volonté de Dieu, qui est toujours bonne, et d’y obéir, voilà ce qui nous permet de discerner les idées émanant de l’Entendement divin. Il est également essentiel de prier tous les jours afin d’être en communion avec l’unique Entendement.

L’année dernière, j’ai eu l’occasion de bien comprendre combien il est important d’écouter Dieu. Un matin, alors que je me penchais pour effectuer une tâche ménagère, j’ai ressenti une vive douleur au dos. J’ai cru que j’allais m’évanouir. Je me suis mise à prier pour dissiper la crainte. C’est à peine si j’ai pu aller jusqu’à mon téléphone pour appeler un praticien de la Science Chrétienne. Je lui ai dit que je ne pouvais ni bouger ni faire quoi que ce soit. « Pouvez-vous entendre Dieu ? » m’a-t-il répondu.

J’ai vu là une invitation à me détourner mentalement du corps pour écouter uniquement les idées provenant de Dieu, et c’est ce que j’ai fait. Des idées porteuses de guérison me sont venues, nourries par mon étude de la Science Chrétienne. La douleur a diminué considérablement. J’ai continué d’écouter Dieu pour entendre ce qu’il me fallait savoir. 

A un moment, il m’est clairement venu à l’esprit que je pouvais me défaire du sentiment pesant selon lequel j’étais responsable de l’accomplissement de certaines choses ; je devais juste savoir que j’étais le reflet de Dieu. Au cours de la journée, je me suis sentie beaucoup mieux, et j’ai remercié le praticien de ses prières. Au bout d’une semaine, toute sensation de gêne avait disparu. Et j’ai pelleté d’énormes quantités de neige autour de la maison, sans la moindre gêne, cet hiver-là.

Une autre fois, j’ai appris l’importance d’être prête à entendre les idées qui me sont nécessaires, même si elles sont bien différentes de celles que j’espérais. Je devais faire refaire un mur de briques sur ma propriété, mais impossible de trouver un maçon disponible, à cause d’un manque d’ouvriers qualifiés dans la région. J’ai prié pendant plusieurs semaines au sujet de l’idée spirituelle du foyer et des ressources abondantes de l’Amour divin. 

Un jour, je me suis soudain rendu compte que j’avais oublié de demander à la commune un permis de construire pour ce travail. Lorsque j’en ai pris conscience, les choses se sont débloquées. L’idée m’est venue d’appeler un inspecteur en bâtiment de ma connaissance pour qu’il me recommande une entreprise de maçonnerie. 

J’ai téléphoné à l’entreprise qu’il m’a recommandée et, très peu de temps après, le patron est venu établir un devis. Il pouvait commencer les travaux deux jours plus tard. J’ai apporté son devis au service administratif compétent, et j’ai obtenu mon autorisation le jour même, alors que l’on m’avait dit que cela prendrait une semaine. Le maçon est venu deux jours plus tard, et il m’a construit un mur superbe.

L’Entendement divin exprime sans cesse des idées justes dans le déroulement de son dessein infiniment bon. La Bible nous assure que « l’Eternel donne la sagesse ; de sa bouche sortent la connaissance et l’intelligence » (Proverbes 2:6). Tandis que nous prions et soumettons nos pensées à l’unique Entendement, nous découvrons des idées divinement inspirées qui apportent la guérison et favorisent les progrès de tous. 

Publié à l’origine en anglais dans le Christian Science Sentinel du 29 août 2016

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !