Skip to main content
Web Original

Les récompenses de la défense spirituelle

From the février 2018 issue of The Herald of Christian Science

Paru d'abord sur notre site le 15 décembre 2017.


Depuis de nombreuses années, je trouve inspiration et guérison grâce aux idées contenues dans le livre d’étude de la Science Chrétienne, et en particulier grâce à ce passage : « Tout est Entendement infini et sa manifestation infinie, car Dieu est Tout-en-tout. » C’est la deuxième phrase de « l’exposé scientifique de l’être » écrit par Mary Baker Eddy qu’on trouve à la page 468 du livre d’étude de la Science Chrétienne, Science et Santé avec la Clef des Ecritures. Quand je me suis accroché fermement à cette vérité dans mes prières, et que j’ai cherché à mieux comprendre la totalité de Dieu, qui sait tout, qui est toujours présent et tout-puissant, j’ai trouvé là une fondation solide pour la guérison spirituelle.

Christ Jésus guérissait parce que ses prières s’appuyaient sur une compréhension spirituelle de l’homme inséparable de l’Entendement divin, et il traitait la pensée ployant sous le fardeau de la maladie et du péché afin qu’elle cède à l’harmonie de cet Entendement. Ce qui m’a aidé dans mes efforts pour guérir à l’exemple de Jésus, c’est de reconnaître que j’avais ce même Entendement, et non un entendement personnel, puisque je suis le reflet de Dieu. Et c’est vrai pour chacun de nous. Comme le dit l’apôtre Paul : « Ayez en vous l’entendement qui était en Jésus Christ. » (Philippiens 2:5, d’après la version King James)

Il y a quelque temps, cependant, en méditant sur ces idées, il m’est devenu évident que je n’allais pas assez loin dans leur démonstration. Il m’est revenu à l’esprit une clause statutaire du Manuel de L’Eglise Mère. Elle rappelle aux membres l’importance de la prière affirmant qu’un seul Entendement influence et gouverne l’homme : « Il sera du devoir de chaque membre de cette Eglise de se défendre journellement contre la suggestion mentale agressive, et de ne pas se laisser entraîner à oublier ou à négliger son devoir envers Dieu, envers son Leader et envers l'humanité. Par ses œuvres, il sera jugé — et justifié ou condamné. » (Mary Baker Eddy, p. 42) C’est l’un des devoirs quotidiens indiqués dans le Manuel, qui a trait spécifiquement à la prière pour soi-même. Je dois admettre que je n’avais pas rempli ce devoir avec autant d’empressement que je l’aurais dû. 

J’ai pris conscience de la façon dont la suggestion mentale agressive, la suggestion mortelle prétendant qu’il existe un pouvoir ou un entendement opposé à Dieu, voudrait faire une réalité de la matière, et par conséquent, de la maladie, du péché et du mal. Elle voudrait semer l’apathie et le découragement en tentant de nous priver de la joie d’avoir Dieu au centre de notre vie et d’être gouvernés par Lui.

Même si ces suggestions peuvent se montrer subtiles, elles n’ont aucun pouvoir et nous ne pouvons les confondre avec nos propres pensées quand nous comprenons que « tout est Entendement infini et sa manifestation infinie, car Dieu est Tout-en-tout ». Ainsi qu’il est dit dans Genèse 1:26, dans la Bible, l’homme a été créé à l’image et à la ressemblance de Dieu, et il domine sur toute la terre. Par conséquent, l’homme doit être une idée complète et parfaite, ayant l’entendement du Christ, l’Entendement qui ne peut inclure une seule croyance erronée. C’est le point de vue dont nous partons pour reconnaître que les suggestions mortelles s’imposent de manière illégitime à la paix et à l’harmonie, droits dont l’homme jouit dès la naissance en qualité d’enfant de Dieu.

J’ai reçu de grands bienfaits en priant sur cette base. Un jour, il y a environ deux ans, j’ai commencé à avoir mal à une molaire. La douleur, très modérée au début, s’est vite amplifiée à un point tel que j’étais incapable de mâcher du côté gauche et que je devais limiter mes repas à des aliments liquides. Je me suis efforcé avec ferveur de spiritualiser mon concept de la substance et de l’identité, de comprendre que tout être est spirituel, non matériel ; que Dieu est Celui qui sait tout, et puisqu’Il ne connaît rien de la douleur, je n’en connaissais rien non plus, étant Son image et Sa ressemblance. J’ai aussi nié spécifiquement la réalité de toute pensée qui chercherait à rendre légitime la situation matérielle. Pourtant la douleur persistait.

Il n’y a qu’un seul Entendement qui influence et gouverne l’homme.

Aspirant à en être débarrassé, j’ai fait appel à une praticienne de la Science Chrétienne pour qu’elle me donne un traitement spirituel, ce qu’elle a immédiatement accepté. En même temps, je me demandais quoi faire au sujet d’un rendez-vous pris chez mon dentiste un mois plus tôt pour passer des radios à la suite d’un bilan de santé dentaire. En pensant à ce rendez-vous, j’imaginais ce que le dentiste allait trouver.

Toutefois, tandis que je continuais à prier, il est devenu de plus en plus clair que cette façon de penser se fondait sur la croyance que nous sommes mortels et donc vulnérables à la décomposition et à l’infection. Je suis devenu plus vigilant en me défendant contre cette suggestion. Chaque fois qu’elle me venait à l’esprit, je la contredisais en affirmant la vérité, à savoir que je suis spirituel, puisque je suis le reflet de Dieu, n’ayant que la substance de l’Esprit et un état de santé spirituel. Créé par Dieu, je ne dépends que de Dieu, le bien, et non d’états physiques.

La difficulté à laquelle je faisais face était dans la pensée, elle n’était pas physique, et devait être traitée dans la pensée. Ce fut là un moment décisif. Il est devenu évident qu’il fallait que j’annule immédiatement le rendez-vous chez le dentiste. Ce que j’ai fait.

Au bout d’un jour ou deux, la douleur a diminué pour disparaître bientôt complètement. Depuis, je mange normalement et je peux mâcher sans ressentir la moindre gêne.

Dans la deuxième épître aux Corinthiens, Paul nous rappelle que notre combat se situe toujours sur le plan spirituel : « Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ. » (10:3-5)

En d’autres termes, nous avons envers Dieu le devoir de résister à toute suggestion qui ne vient pas de Lui, de faire céder à l’autorité divine de l’Entendement chaque pensée qui nous vient. Nous pourrions peut-être nous poser les questions suivantes : « Nos pensées se basent-elles sur la matière ou sur Dieu ? Est-ce qu’elles ont tendance à nous attirer vers le bas ou à nous élever vers la guérison ? » Notre meilleur moyen de défense contre la suggestion prétendant que nous sommes séparés de Dieu et que nous sommes des mortels vulnérables consiste à écouter Dieu avec sincérité pour entendre la vérité spirituelle, ce qu’Il a à nous dire. La domination sur les sens matériels, une autorité spirituelle et le sentiment d’être uni à Dieu, voilà ce que nous recevons en récompense de cette défense spirituelle.


Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. ... prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté.
– Éphésiens 6:11, 13

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / février 2018

La mission du Héraut

L'explication divinement inspirée que donne Mrs. Eddy de la mission du Héraut de la Science Chrétienne, créé en 1903, est devenue un symbole des activités du mouvement de la Science Chrétienne, qui englobent le monde entier. Ses paroles, gravées au frontispice de La Société d'Édition de la Science Chrétienne, sont les suivantes: « proclamer l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible ». Le Héraut est une manifestation tangible du souci qu'avait notre Leader de partager avec toute l'humanité la précieuse connaissance de la Science de la Vie. Elle avait conscience que le Consolateur était venu pour « la guérison des nations ».

—Alfred F. Schneider, Le Héraut de la Science Chrétienne, juillet 1978

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.