Skip to main content
Articles originaux web

Guérison d’une sécrétion insuffisante de la thyroïde

Tiré du Héraut de la Science Chrétienne de juin 2018

Paru d'abord sur notre site le 12 avril 2018.


Pendant de nombreuses années, j’ai passé des visites médicales pour des raisons diverses. Pratiquement à chaque fois, on me disait que je souffrais d’une sécrétion insuffisante de la thyroïde. Le remède consistait à prendre quotidiennement, pour le restant de ma vie, un comprimé afin de pallier cette insuffisance. J’ai consenti à prendre ce médicament durant un certain temps.

Cette solution ne m’avait toutefois jamais convenu. Ce que je comprenais de Dieu comme étant Tout-en-tout, la seule cause et le seul Créateur, m’incitait continuellement à rejeter l’idée qu’il faille ajouter quoi que ce soit à l’homme – moi ou un autre – pour qu’il soit complet. Ayant étudié toute ma vie la Bible et Science et Santé avec la Clef des Ecritures de Mary Baker Eddy, le livre d’étude de la Science Chrétienne, je savais que l’homme est véritablement l’idée parfaite de Dieu, l’Esprit, et que Dieu répond à tous ses besoins. J’aimais cette idée. Je persistais donc à prier pour être guidé.

Il y a eu un moment décisif quand j’ai lu un témoignage dans le Christian Science Journal, à propos d’un scientiste chrétien qui se trouvait dans une situation analogue et qui avait été guéri lorsqu’il avait abandonné les méthodes matérielles pour s’en remettre à l’Esprit. J’ai eu le sentiment que c’était là l’inspiration que je cherchais.

Alors, j’ai arrêté de prendre le comprimé en me fiant à la promesse du Christ : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. » (Jean 8:32) Comme il est dit dans Science et Santé : « La Vérité éternelle détruit ce que les mortels semblent avoir appris de l’erreur, et l’existence réelle de l’homme en tant qu’enfant de Dieu est mise en lumière. » (p. 288) Je me suis engagé à voir dans l’homme seulement Dieu et le reflet de Dieu.

A la même époque, j’ai passé une visite médicale qui a confirmé la présence du problème. En outre, ma sœur, qui est infirmière clinicienne, nous a informés, mon autre sœur et moi, qu’il y avait une tendance héréditaire à une sécrétion insuffisante de la thyroïde dans la famille et qu’il ne fallait pas l’ignorer. J’étais heureux de savoir que je ne feignais pas d’ignorer le problème mais que je continuais à y faire face de la meilleure façon possible : au moyen du traitement par la prière en Science Chrétienne.

Chaque fois que le diagnostic médical me venait à la pensée, je priais afin de savoir que, dans la création divine, il n’existe ni insuffisance ni excès. Il n’y a pas un seul degré de pénurie ni de surplus dans aucune idée. Comme la Bible nous l’assure : « Tout ce que Dieu fait durera toujours, ... il n’y a rien à y ajouter et rien à en retrancher. » (Ecclésiaste 3:14) J’ai également lu un passage de Science et Santé : « La Vérité transforme tout l’organisme et peut le guérir “tout entier”. » (p. 371) Ces idées ont constitué la base sur laquelle j’ai prié, en reconnaissant que la Vérité avait le pouvoir d’éliminer la prétention à l’inharmonie et à l’insuffisance.

Les années ont passé et je m’en suis tenu au traitement par la Science Chrétienne. J’étais en paix avec ce problème. Ma famille, par contre, s’inquiétait toujours et ne cessait de me demander de me faire examiner. Comme il ne me semblait ni juste ni aimant de les maintenir ainsi dans cet état d’inquiétude, j’ai consenti à passer une visite médicale.

Lors du rendez-vous avec le nouveau médecin, je lui ai expliqué que j’étais scientiste chrétien. Il m’a remercié de l’avoir prévenu et la consultation s’est poursuivie dans le respect mutuel et une ambiance sympathique. Il m’a fait remarquer qu’il s’attendait à ce que les résultats du laboratoire montrent une insuffisance de la thyroïde, puisque cela avait été le cas pour chaque examen précédent. Je lui ai simplement répondu : « Nous verrons bien. »

Plus tard dans la journée, le médecin m’a appelé en personne pour me dire que je n’avais plus d’insuffisance thyroïdienne. Je l’ai remercié de cette bonne nouvelle et j’ai remercié Dieu de cette démonstration de la perfection de l’homme. Je suis très reconnaissant.

Robert Rupp
Seattle, Washington, Etats-Unis

ACCÉDEZ À DES ARTICLES AUSSI INTÉRESSANTS QUE CELUI-CI !

Bienvenue sur Héraut-Online, le site du Héraut de la Science Chrétienne. Nous espérons que vous apprécierez l’article qui vous est envoyé.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !

More in this issue / juin 2018

La mission du Héraut

L'explication divinement inspirée que donne Mrs. Eddy de la mission du Héraut de la Science Chrétienne, créé en 1903, est devenue un symbole des activités du mouvement de la Science Chrétienne, qui englobent le monde entier. Ses paroles, gravées au frontispice de La Société d'Édition de la Science Chrétienne, sont les suivantes: « proclamer l’accessibilité universelles de la Vérité toujours disponible ». Le Héraut est une manifestation tangible du souci qu'avait notre Leader de partager avec toute l'humanité la précieuse connaissance de la Science de la Vie. Elle avait conscience que le Consolateur était venu pour « la guérison des nations ».

—Alfred F. Schneider, Le Héraut de la Science Chrétienne, juillet 1978

En savoir plus sur le Héraut et sa mission.